AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 
RAGUS III | Une touche de sucré.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 21 ans Posts : 1273 Un petit secret sur moi : Angus est né avec une surdité profonde, c'est-à-dire qu'il n'a nullement la possibilité d'entendre. Quand les conditions sont réunies, il peut lire sur les lèvres et avoir une conversation (presque) normale avec les gens. Il "parle" le NZSL et l'ASL qu'il a commencé à apprendre quand il est arrivé au Centre (respectivement les langages des signes Néo-Zélandais et américain. * Sa mère est morte quand il avait 16 ans, ça l'a profondément affecté. Vu que sa famille s'est brisée en même temps qu'elle est partie, Angus n'a jamais réussi à faire complètement son deuil. * Il adore voyager. S'il apprécie de visiter les endroits touristiques, Angus préfère davantage les endroits typiques des pays qu'il visite. Il est incroyablement curieux et humaniste, de manière générale, il est très intéressé par ses semblables et aime apprendre à les connaître, partager des choses. * Il aime aussi beaucoup l'astronomie, passion que sa mère lui a légué avant sa mort. Il trouve ça très apaisant. * Depuis peu, il a adopté un Akita qu'il a nommé Vixen.


Avatar : Ash Stymest
Crédits : avatar by SOHA
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 28/05/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Angus Blackburn
le Ven 8 Juil - 23:34

Elle finit par se décoller de lui, et il la laisse partir. Après quoi il repose ses yeux sur ses lèvres. Il est plus calme.

— Oui je sais… Mais pas moi.

Angus fait la moue, ça le contrarie d’entendre encore ça. Mais il ne fait aucun commentaire de plus. Il l’observe remettre une mèche de cheveux derrière son oreille. Son regard caresse ses doigts fins, longs. Puis elle lui tourne le dos alors qu’elle range son violon. Le jeune homme se contente de rester assis sur le lit.

— Dommage pour toi, commence-t-elle alors qu’elle s’est tournée vers lui. Tu as dit que tu ne voulais pas te disputer avec moi, alors tu es coincé maintenant.

Angus comprend bien qu’elle le taquine, ceci dit, il ne saisit pas où elle veut en venir. Elle renchérit :

— Dis-moi… Si tu évites constamment le conflit… Est-ce que tu penses que mentir pour y échapper est une solution correcte ?

Il se décompose. Est-ce que c’est un reproche ? Est-ce qu’il a raté un épisode ? Est-ce qu’il s’est contredit lui-même d’une manière ou d’une autre ? Est-ce qu’il a fait quelque chose de mal ? Est-ce qu’elle se doute qu’il l’aime un peu trop ? Mais Angus n’est pas sûr de lui. Il ne sait pas si c’est juste qu’il la trouve simplement joli, si c’est du désir ou quelque chose de plus romantique. Il ressent quelque chose, c’est sûr, mais il ne peut pas s’avancer, pas maintenant. Ses lèvres s’entrouvrent pourtant aucun son n’en sort.

— Qu’est-ce que tu veux dire, Raven ?

Il est sûr d’avoir été honnête avec elle. Et putain, qu’est-ce que ça le rend nerveux. Il n’arrive même pas à la regarder, pourtant il le faut bien, s’il espère recevoir une réponse. Angus a l’impression d’être dans des montagnes russes. Maintenant il avait peur de la faire fuir. Ou alors ce câlin l’avait vraiment sonné, plus que l’illusion.

— Et je n’ai pas eu ma nouvelle information sur toi aujourd’hui, au fait, lui rappelle-t-elle.
— Ah !

Il se détend un peu, se met à réfléchir. Il ne peut pas décemment pas balancer de but en blanc qu’il n’a pas de mère. Du coup il penche pour une autre option, plutôt improbable de sa part mais c’est un fait :

— Je suis terrifié par le fait de prendre l’avion. A ce stade-là j’en ai même la phobie. Me demande pas pourquoi, je sais pas, je sais juste que j’en ai peur de manière déraisonnable. Et toi ?

En tout cas, il ne fait pas semblant de jouer à ce jeu, il aurait pu trouver quelque chose de futile, mais non. Du coup ça pouvait paraître étrange qu’il ait proposé à Raven d’aller tout en haut de l’empire state building mais visiblement, ce n’est pas particulièrement la hauteur qui lui fait peur.


©️ OMEGA
if you wanna break these walls down, you're gonna get bruised.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Invité
le Sam 9 Juil - 20:30

« Qu’est-ce que tu veux dire, Raven ? » Son prénom tinta étrangement à ses oreilles. Elle n’était pas habituée à ce qu’on l’appelle de cette manière. Enfin, qu’on l’appelle tout court. Elle sentit une pointe de… elle ne savait pas de quoi, mais la voix d’Angus n’était pas habituelle. Elle eut peur d’avoir posé une question maladroite mais comme il lui demandait de préciser… Elle précisa. « Je ne sais pas comment expliquer mieux. Je ne dis pas que tu es un menteur ou quoi, c’est juste une question… de curiosité. Est-ce que pour toi, mentir pour éviter un conflit est quelque chose de bien ? Est-ce que tu le ferais ? » Raven s’était souvent posé cette question, se demandant ce qui était le mieux à faire. « C’est juste un questionnement personnel que je trouve pertinent. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. » Elle eut envie d’ajouter que quelle que soit la réponse, il n’y aurait pas de conflit, mais ça aurait été le mettre dans une mauvaise posture injustement. Elle préféra sa taire.

« Je suis terrifié par le fait de prendre l’avion. A ce stade-là, j’en ai même la phobie. Me demande pas pourquoi, je ne sais pas, je sais juste que j’en ai peur de manière déraisonnable. – Oh ça ne doit pas être pratique pour voyager alors. Tu as du prendre l’avion pour venir de Nouvelle-Zélande ? Moi je n’ai jamais pris l’avion. » Tout simplement parce qu’elle n’avait pas vraiment voyagé. Les seules escapades qu’elle avait eues avec ses parents avaient toujours été guidées par les quatre roues de leur voiture. Elle n’était pourtant pas certaine d’apprécier de voler mais ce serait une expérience intéressante. Prenant un moment pour réfléchir à ce qu’elle voulait répondre à Angus, elle contempla sa chambre pour trouver une idée quelconque. Pourtant elle trouvait tout ce qu’elle était plutôt futile. Que pouvait-elle lui dire ? Qu’elle aimait les peluches ? Qu’elle aimait les licornes ? « J’ai toujours voulu un animal de compagnie. Un petit chien, ou un chat. Même une tortue ça m’aurait plu. Mais mes parents ne voulaient pas. Je ne sais même pas si on a le droit d’avoir un animal ici. Je les aime bien. » Elle les trouvait non seulement mignons, mais aussi apaisants. Eux n’avaient pas de jugement. Rien que l’honnêteté au travers de deux yeux cristallins. Elle avait monté à cheval, un moment quand elle était plus jeune. Cette sensation de liberté lui manquait. Comme si rien d’autre ne comptait. La mutante aurait même apprécié ne serait-ce que le regard globuleux d’un poisson. Beaucoup d’enfants demandaient des animaux de compagnie pendant leur enfance, pour ensuite les abandonner, les oublier, les délaisser. Pourtant l’envie d’avoir un animal ne l’avait jamais quittée, et aujourd’hui non plus. « Ou alors une salamandre. Un perroquet gris du Gabon ! Il y a tellement d’animaux exotiques intéressants. Mais je ne veux pas les déraciner. » Toujours le même souci. Elle attrapa ses mains devenues moites de la situation, et se sentit un peu de trop sur ce lit, alors qu’ils regardaient devant eux, comme des idiots. Qu’étaient-ils censés faire ? Elle ne savait pas. Il n’y avait pas de guide pour ça, malheureusement. Elle avait cherché pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 21 ans Posts : 1273 Un petit secret sur moi : Angus est né avec une surdité profonde, c'est-à-dire qu'il n'a nullement la possibilité d'entendre. Quand les conditions sont réunies, il peut lire sur les lèvres et avoir une conversation (presque) normale avec les gens. Il "parle" le NZSL et l'ASL qu'il a commencé à apprendre quand il est arrivé au Centre (respectivement les langages des signes Néo-Zélandais et américain. * Sa mère est morte quand il avait 16 ans, ça l'a profondément affecté. Vu que sa famille s'est brisée en même temps qu'elle est partie, Angus n'a jamais réussi à faire complètement son deuil. * Il adore voyager. S'il apprécie de visiter les endroits touristiques, Angus préfère davantage les endroits typiques des pays qu'il visite. Il est incroyablement curieux et humaniste, de manière générale, il est très intéressé par ses semblables et aime apprendre à les connaître, partager des choses. * Il aime aussi beaucoup l'astronomie, passion que sa mère lui a légué avant sa mort. Il trouve ça très apaisant. * Depuis peu, il a adopté un Akita qu'il a nommé Vixen.


Avatar : Ash Stymest
Crédits : avatar by SOHA
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 28/05/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Angus Blackburn
le Sam 9 Juil - 21:33

— Je ne sais pas comment expliquer mieux. Je ne dis pas que tu es un menteur ou quoi, c’est juste une question… de curiosité. Est-ce que pour toi, mentir pour éviter un conflit est quelque chose de bien ? Est-ce que tu le ferais.

Le jeune homme paraît aussitôt soulagé. Pendant un instant, il a cru qu’en plus d’être illusionniste, Raven était télépathe. Il aurait bien été dans la merde, tiens. Et il avait bien cru qu’elle allait le démonter.

— C’est juste un questionnement personnel que je trouve pertinent. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse.
— Je vois. Pour être honnête, je préfère le conflit plutôt que de mentir, mais je déteste autant l’un que l’autre. Après… Des fois ça m’arrive, soyons honnête, personne n’est parfait. Comme on dit, « toute vérité n’est pas bonne à entendre ».


C’était peut-être un peu cliché, mais s’il peut s’abstenir de blesser des gens inutilement, il évite. Ceci dit, il fait la part des choses : il y a certains problèmes sur lesquels il ne peut pas se brider, notamment quand il a retrouvé sa sœur au Centre un peu plus tôt. D’habitude, le jeune homme ne se plaint pas tant que ça mais il a des moments où le vase déborde et il réagit violemment alors que ça ne lui ressemble pas. Le pire, c’est que les gens ne comprennent pas pourquoi il s’énerve, du coup.

— Oh ça ne doit pas être pratique pour voyager alors. Tu as du prendre l’avion pour venir de Nouvelle-Zélande ? Moi je n’ai jamais pris l’avion.
— Non, je suis venu à la nage jusqu’à New-York.


Il se moque un peu de Raven, mais à ce stade-là, c’est plus affectueux qu’autre chose. Angus sourit jusqu’aux oreilles, amusé par sa propre réponse.

— Pardon, je me moque. Mais sinon je prends des cachets pour l’avion. Du coup je dors tout le long.

Ca ne l’empêche pas d’être anxieux à la montée et à la sortie de l’appareil, mais au moins, il se tient tranquille pendant le vol.

— J’ai toujours voulu un animal de compagnie. Un petit chien, ou un chat. Même une tortue ça m’aurait plu. Mais mes parents ne voulaient pas. Je ne sais même pas si on a le droit d’avoir un animal ici. Je les aime bien. (Elle reste silencieuse un moment, puis ajoute :) Ou alors une salamandre. Un perroquet gris du Gabon ! Il y a tellement d’animaux exotiques intéressants. Mais je ne veux pas les déraciner.
— Je crois qu’on a le droit d’avoir un animal ici. Et sinon oui, je pense qu’ils sont mieux dans leur environnement naturel. Surtout qu’on sait pas forcément bien s’en occuper. Jusqu’à présent j’ai jamais adopté d’animal parce que j’étais toujours à droite et à gauche, mais maintenant j’ai bien envie d’adopter un chat ou un chien. Mais un gros chien, j’aime pas les petits chiens, c’est teigneux pour pas grand-chose, ça m’agace. Genre un berger allemand ou un Akita.


Il regarde l’heure, puis dit à Raven :

— On devrait y aller maintenant pour pouvoir profiter du soleil encore un peu !


©️ OMEGA
if you wanna break these walls down, you're gonna get bruised.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Invité
le Sam 9 Juil - 22:21

« Je vois. » Soulagement peut-être ? Elle n’était pas certaine de bien discerner les sentiments d’Angus pour le moment. « Je préfère le conflit plutôt que de mentir mais je déteste autant l’un que l’autre. Après… Des fois ça m’arrive, soyons honnête, personne n’est parfait. Comme on dit « toute vérité n’est pas bonne à entendre. » » Raven aimait beaucoup ce genre de maximes. Elle avait l’impression que quelqu’un de plus sage avait déjà vécu une vie toute entière pour mettre des gens de checkpoint. Ici : réagir comme ça. Elle trouvait ces conseils bien souvent censés même s’ils prenaient part lors de situations plutôt simples. « Oui, je crois que je suis d’accord avec toi. Même si la limite est fine parfois. Il est dur de savoir quand être honnête sera bénéfique pour une relation. Mais la franchise est extrêmement importante. Enfin, pour moi. Certains s’en moquent bien. » Appuyant ses propos du coin de l’œil, elle montra clairement à Angus qu’elle n’aimait pas les mensonges. Elle préférait que les choses soient bien claires avant… avant quoi d’ailleurs ? De signer un pacte d’amitié ? Raven avait parfois envie de se frapper quand elle pensait des choses pareilles.

« Non, je suis venu à la nage jusqu’à New York. » Raven soupira mais ne put s’empêcher d’éclater de rire. « Mais c’est abusé la manière dont tu me traites ! Il y a le bateau aussi, idiot. » Elle n’était pas certaine que des bateaux faisaient la traversée mais elle avait d’abord pensé à ça. Elle n’était pas certaine d’aimer cette manière qu’il avait de la taquiner parce qu’elle se sentait stupide, mais ça la faisait rire aussi. Mais pourquoi riait-elle d’ailleurs ? Elle ne savait pas. Elle aimait juste être en sa compagnie, ça la rendait contente. Elle ne voulait pas chercher plus loin.

« Pardon, je me moque. – Pas sûre de te pardonner, grommela-t-elle. – Mais sinon je prends des cachets pour l’avion. Du coup je dors tout le long. – Oh. D’accord. » Elle ne savait même pas que cela était possible. « Mais alors je vais ne faire que m’ennuyer si un jour on prend l’avion ensemble. » Elle aussi pouvait se moquer de lui, non mais. Le mutant répondit à son envie en indiquant que lui aussi aurait aimé avoir un animal de compagnie. Elle ne put s’empêcher de sourire quand il indiqua quel genre de chiens il aimait. « Je suis exactement pareille ! J’adore les golden retriever et les chiens de terre neuve. Mais je pense que je préfère les bâtards aux pures races. Eux aussi ont besoin d’être aimés, bon lignage ou pas. Mais du coup, tu vas plus voyager beaucoup ? Tu comptes rester par ici un long moment ? » Il avait effectivement indiqué qu’il ne vagabondait plus autant qu’avant. Elle n’était pas certaine de savoir ce que cela voulait dire.  

Angus regarda l’heure et lui indiqua qu’il aimerait partir. « Ok, appelle donc ton taxi, laisse-moi une minute. » Elle se glissa devant le miroir en pied placardé sur son armoire et appliqua une petite touche d’illusion sur son visage. Son œil s’ouvrit comme par magie mais elle n’avait pas assez d’énergie pour masquer les lacérations sur sa peau. Attrapant son pot de fond de teint, elle appliqua la crème sur les zones trop visibles. La couleur blanche des cicatrices tailladant sa peau détonnait énormément avec sa couleur naturelle, ce à quoi elle palliait parfois avec le maquillage. Rarement car elle trouvait ça désagréable, et parce qu’elle ne pouvait ni pleurer ni transpirer en paix au risque de sentir son masque se craqueler. « C’est bon, dit-elle en se tournant vers Angus, touchant son coude pour qu’il voit ses lèvres. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 21 ans Posts : 1273 Un petit secret sur moi : Angus est né avec une surdité profonde, c'est-à-dire qu'il n'a nullement la possibilité d'entendre. Quand les conditions sont réunies, il peut lire sur les lèvres et avoir une conversation (presque) normale avec les gens. Il "parle" le NZSL et l'ASL qu'il a commencé à apprendre quand il est arrivé au Centre (respectivement les langages des signes Néo-Zélandais et américain. * Sa mère est morte quand il avait 16 ans, ça l'a profondément affecté. Vu que sa famille s'est brisée en même temps qu'elle est partie, Angus n'a jamais réussi à faire complètement son deuil. * Il adore voyager. S'il apprécie de visiter les endroits touristiques, Angus préfère davantage les endroits typiques des pays qu'il visite. Il est incroyablement curieux et humaniste, de manière générale, il est très intéressé par ses semblables et aime apprendre à les connaître, partager des choses. * Il aime aussi beaucoup l'astronomie, passion que sa mère lui a légué avant sa mort. Il trouve ça très apaisant. * Depuis peu, il a adopté un Akita qu'il a nommé Vixen.


Avatar : Ash Stymest
Crédits : avatar by SOHA
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 28/05/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Angus Blackburn
le Sam 9 Juil - 23:11

— Oui, je crois que je suis d’accord avec toi. Même si la limite est fine parfois. Il est dur de savoir quand être honnête sera bénéfique pour une relation. Mais la franchise est extrêmement importante. Enfin, pour moi. Certains s’en moquent bien.

Il acquiesce, il est aussi d’accord avec elle. Et puis la curiosité le pique, à lui aussi.

— Au fait, est-ce que pour toi ne rien dire c’est mentir ? C’est peut-être trop vague… ?

Angus n’est pas particulièrement perturbé par sa réflexion : il n’a rien à se reprocher de ce côté-là. Ceci dit, c’est son côté un peu trop secret qui peut pousser les gens à le harceler de questions pour savoir ce qu’il ressent. Mais ce genre de personnes le met tellement mal à l’aise qu’il préfère les éviter. L’air de rien, ce à quoi il pense n’a rien à voir avec sa question, mais en même temps ça peut se relier. Angus est secret et il tient à garder un minimum de son espace.

— Mais c’est abusé la manière dont tu me traites ! Il y a le bateau aussi, idiot.
— Commence pas à me traîter d’idiot, sinon t’as pas fini de le dire.


Il sourit. Et il aime la voir rire, trop même et ceux même s’il n’y prête pas tant attention que cela.

— Pas sûre de te pardonner.
— Ca serait dommage, tu sais pas ce que tu perds.


Son sourire s’élargit davantage. Encore une fois, il la fait marcher. D’ailleurs, il se rend compte à quel point c’est arrogant de dire ça, mais il est rempli de joie. Il ne peut pas s’empêcher de faire tourner une mèche de ses cheveux autour de ses doigts. Il les aime bien. Est-ce que c’est humain de sourire autant ?

— Mais alors je vais ne faire que m’ennuyer si un jour on prend l’avion ensemble.
— Je veux pas te donner de mauvaises idées, mais quand je dors, je dors. Donc tu peux faire ce que tu veux de moi, y compris me jeter en plein vol. Mais bon, si tu le fais, je pense que notre amitié prendra fin.


Evidemment qu'il ne serait plus ami, dans le sens où le jeune homme n'est pas très persuadé de survivre si jamais elle le balançait vraiment en dehors de l'avion. Raven peut bien se moquer de lui, il est loin de se formaliser face à ce genre de réflexions. Et puis il observe son visage s’illuminer.

— Je suis exactement pareille ! J’adore les golden retriever et les chiens de terre neuve. Mais je pense que je préfère les bâtards aux pures races. Eux aussi ont besoin d’être aimés, bon lignage ou pas. Mais du coup, tu vas plus voyager beaucoup ? Tu comptes rester par ici un long moment ?
— Oui, tant qu’ils sont gentils c’est bien. Et je sais pas encore si je vais pouvoir beaucoup voyager, mais si je voyage ça sera aux Etats-Unis dans un premier temps, donc je peux amener mon animal avec moi. Et ta deuxième question : j’imagine que ça dépend des personnes que je vais rencontrer ; si elles me donnent envie ou pas de rester.


Le jeune femme se lève, lui la suit du regard en attendant qu’elle lui dise quelque chose.

— Ok, appelle donc ton taxi, laisse-moi une minute.

Angus prend son téléphone dans sa poche et via une application, il demande la venue d’un taxi. Il jette un coup d’œil à Raven qui maquille la partie abîmée de son visage. Il soupire mais au fond, il est content qu’elle ne le fasse que maintenant. Peut-être que ça prouvait un peu qu’elle lui faisait confiance aussi pour le laisser voir son visage. Il sourit un peu. Puis il s’efface aussitôt : c’est pas comme s’il lui avait beaucoup laissé le choix. Elle sent ses doigts sur son coude alors il se tourne vers elle pour lire sur ses lèvres.

— C’est bon, dit-elle.

Il se redresse, tout à coup un peu trop près de Raven par rapport à ce qu’il avait calculé. Il lui ébouriffe légèrement les cheveux, histoire de se donner une contenance (et aussi histoire de l’embêter encore un peu) et s’exclame :

— En avant !


©️ OMEGA
if you wanna break these walls down, you're gonna get bruised.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Invité
le Dim 10 Juil - 0:04

« Au fait, est-ce que pour toi ne rien dire c’est mentir. C’est peut-être trop vague… ? – Je me suis souvent posé la question. Je ne suis pas certaine que ce soit vraiment mentir non. Mais je ne pense pas que ce soit la meilleure chose à faire non plus. En fait je pense que je préfèrerais qu’on soit honnête avec moi mais blessant que l’inverse. Si c’est mon ami qui me parle bien sûr. Les autres, ils peuvent bien penser ce qu’ils veulent. » Elle se répétait cela depuis des années en espérant qu’un jour, elle y croirait assez pour que cela fonctionne. « Commence pas à me traiter d’idiot, sinon t’as pas fini de le dire. » Elle grommela – ça elle l’avait bien compris ! « Ca serait dommage, tu sais pas ce que tu perds. – Tu es impossible, on te l’a déjà dit ça ? De toute façon je pense que quoi que je dise tu trouveras toujours de quoi me le faire regretter hein ? » Elle ne pouvait s’empêcher de sourire toutefois. Ce ne sont pas des moqueries méchantes comme elle avait pu en faire les frais par le passé. Et elle n’était pas certaine qu’il serait aussi attachant s’il était différent. Il enroula lentement une mèche de ses cheveux autour de son doigt et elle le tapa avec agacement. « Si tu te moques, tu ne touches pas mes cheveux, c’est tout. » Elle se donna un petit air princier sans vraiment y croire.

« Je ne veux pas te donner de mauvaises idées, mais quand je dors, je dors. Donc tu peux faire ce que tu veux de moi, y compris me jeter en plein vol. – Ca c’est une information intéressante. Alors tu devrais peut-être arrêter de me taquiner. Au risque de passer par-dessus bord. – Mais bon, si tu le fais, je pense que notre amitié prendra fin. – Alors nous sommes amis ? lui demanda-t-elle un brin timidement voire naïvement. » Elle ne savait pas si ce genre de questionnements se posaient, mais elle l’avait dit : allons-y pour l’honnêteté. « Et ta deuxième question : j’imagine que ça dépend des personnes que je vais rencontrer ; si elles me donnent envie ou pas de rester. – C’est un défi ? » Elle arqua un sourcil, toujours aussi amusée par la tournure des évènements.

« En avant ! » Il ébouriffa ses cheveux.
Il ébouriffa ses cheveux.
Ses cheveux.
« Tu viens de faire quoi là ? » Elle attrapa au vol sa main, et s’approcha un peu plus de lui en serrant son poignet. « J’étais à peu près coiffée ! Tu ne sais pas ce que c’est de dompter ça tous les matins toi !» Mi-figue mi-raisin, elle le jaugea du regard, une lueur amusée dans le regard, curieuse de voir comment il allait réagir. Ensuite, ils sortiraient de la chambre pour monter dans le taxi. Mais d’abord, elle devait bien lui faire comprendre qu’on ne touchait pas ses cheveux !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 21 ans Posts : 1273 Un petit secret sur moi : Angus est né avec une surdité profonde, c'est-à-dire qu'il n'a nullement la possibilité d'entendre. Quand les conditions sont réunies, il peut lire sur les lèvres et avoir une conversation (presque) normale avec les gens. Il "parle" le NZSL et l'ASL qu'il a commencé à apprendre quand il est arrivé au Centre (respectivement les langages des signes Néo-Zélandais et américain. * Sa mère est morte quand il avait 16 ans, ça l'a profondément affecté. Vu que sa famille s'est brisée en même temps qu'elle est partie, Angus n'a jamais réussi à faire complètement son deuil. * Il adore voyager. S'il apprécie de visiter les endroits touristiques, Angus préfère davantage les endroits typiques des pays qu'il visite. Il est incroyablement curieux et humaniste, de manière générale, il est très intéressé par ses semblables et aime apprendre à les connaître, partager des choses. * Il aime aussi beaucoup l'astronomie, passion que sa mère lui a légué avant sa mort. Il trouve ça très apaisant. * Depuis peu, il a adopté un Akita qu'il a nommé Vixen.


Avatar : Ash Stymest
Crédits : avatar by SOHA
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 28/05/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Angus Blackburn
le Dim 10 Juil - 0:44

— Je me suis souvent posé la question. Je ne suis pas certaine que ce soit vraiment mentir non. Mais je ne pense pas que ce soit la meilleure chose à faire non plus. En fait je pense que je préférerais qu’on soit honnête avec moi mais blessant que l’inverse. Si c’est mon ami qui me parle bien sûr. Les autres, ils peuvent bien penser ce qu’ils veulent.

Il acquiesce en signe d’approbation. Après c’est vrai qu’Angus est secret sur ses sentiments, mais si elle lui demande son avis, il n’ira pas lui raconter n’importe quoi non plus. Quoi qu’il raconte déjà n’importe quoi.

— Tu es impossible, on te l’a déjà dit ça ? De toute façon je pense que quoi je dise tu trouveras toujours de quoi me le faire regretter hein ?
— C’est possible. Mais en attendant tu t’ennuies pas avec moi.


Elle lui tape la main et prend un air princier. Il éclate de rire.

— Si tu te moques, tu ne touches pas mes cheveux, c’est tout.
— Oh de suite
, rit-il. Désolé, j’arrive pas à te prendre au sérieux dans ces conditions.

Son doigt vient la chatouiller brièvement au niveau du ventre. Encore une fois, c’est plus fort que lui. Si les mots sont absents, les gestes sont bels et bien là pour illustrer ses sentiments, bien que moins précis.

— Ca c’est une information intéressante. Alors tu devrais peut-être arrêter de me taquiner. Au risque de passer par-dessus bord.
— Qui aime bien, châtie bien, comme on dit.
— Alors nous sommes amis ?
— A part si t’as pas envie de me voir ! Ou si le titre te convient pas, on peut le changer.


Il n’arrive pas à se décoller son air amusé. Il la cherche, encore.

— C’est un défi ?
— Éventuellement. Mais il va falloir que tu sois vraiment convaincante !


Il rit. Il ne s’attendait pas tellement à ce qu’elle voit cela comme un défi, mais pourquoi pas. Si ça peut l’amuser et entretenir leur relation en même temps, il n’y voit aucun inconvénient.

— Tu viens de faire quoi là ?
— Ben, te décoiffer.


Elle attrape son poignet au vol, et il la laisse faire, amusé.

— J’étais à peu près coiffée ! Tu ne sais pas ce que c’est de dompter ça tous les matins toi !

Elle se retrouve tout près de lui. Il y a un petit flottement durant lequel il fixe les lèvres de Raven avec une envie quoique dissimulée. Il sourit, semblant n’avoir jamais perdu sa contenance. Son regard s’illumine de la même lueur amusée qu’il perçoit dans le regard de son vis-à-vis. A nouveau, il ébouriffe la chevelure brune de son amie, toujours aussi prêt l’un de l’autre. Ses doigts glissent le long de sa tempe et il passe une de ses mèches derrière son oreille. Son téléphone sonne. Il le tend à Raven puisqu’évidemment il ne peut pas répondre aux appels lui-même.

— Oh, ben j’ai à peu près la même crinière tu sais.

Il lui fait un clin d’œil, toujours moqueur, puis il la laisse décrocher. Le conducteur est arrivé et ne les voit pas devant le bâtiment.


©️ OMEGA
if you wanna break these walls down, you're gonna get bruised.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Invité
le Dim 10 Juil - 1:10

« C’est possible, mais en attendant tu t’ennuies pas avec moi. – Effectivement, ce n’est pas le mot « ennui » que j’emploierais.Oh de suite. Désolé, je n’arrive pas à te prendre au sérieux dans ces conditions. – Tu vas me rendre folle. » Elle le jaugea, très sérieuse. Jusqu’à ses doigts glissent vers son ventre. Ses yeux s’arrondirent de surprise alors que les chatouillements remontaient dans tout son corps. Elle s’échappa des griffes d’Angus en se reculant un peu, éberluée. « Tu… Oh mon dieu ! On nage en plein délire. D’où tu me chatouilles ? Tu veux pas que je te laisse mon corps aussi, comme ça ça ira plus vite ? dit-elle en écartant les bras devant lui. » Elle ne pensa pas une seconde au sous-entendu sexuel bien entendu, douce petite colombe qu’était Rave. « Qui aime bien châtie bien, comme on dit. – Bah aime-moi un peu moins s’il te plait, le darda-t-elle, toujours amusée. Et pour le titre, effectivement, je pense qu’on devrait changer ami par valet. J’ai toujours eu besoin d’un valet ! »

« Ben, te décoiffer. » Sa main passa à nouveau dans ses cheveux, mais cette fois-ci ses doigts s’arrêtèrent le long de sa tempe, pour glisser une mèche de cheveux derrière son oreille. Raven sentit sa respiration se bloquer dans sa cage thoracique et pour une fois elle fut contente qu’il ne puisse rien entendre. Ses joues se parèrent d’un rubis désagréable qu’elle chassa d’un peu d’illusion – tant pis si elle devait avoir une migraine tout le lendemain. Au moins n’aurait-elle pas perdu la face.

La jeune femme se sentait étrange. Elle avait envie de rire avec Angus. D’être proche de lui. Pas proche de lui amicalement… Enfin, elle ne savait pas vraiment. Il lui tenait tête sans pour autant la blesser, la faisait rire sans pour autant être ridicule. Il était gentil avec elle. Et ça faisait déjà beaucoup. Elle n’était pas certaine de savoir ce qu’elle voulait. Elle n’était certaine de rien, en fait. Etait-ce une bonne chose qu’ils aillent ensemble voir ce monument ? Etait-ce une bonne idée de continuer dans cette voie ? Le téléphone sonna, coupant court à ses pensées. Il lui tendit le téléphone en lui disant qu’il avait pourtant la même chevelure qu’elle. Elle haussa à nouveau un sourcil et leva les yeux au ciel – elle avait deux fois plus de cheveux ! Elle indiqua au taxi qu’ils arrivaient, essayant de cacher son malaise à propos de la technologie. Une fois l’information donnée, elle lui rendit le téléphone, tourna les talons et sortit de sa chambre. Ils devaient rapidement traverser le complexe pour arriver à l’entrée. Ils auraient tout le temps du monde pour discuter une fois dans la voiture.

Est-ce qu’il s’agissait d’une bonne chose que de continuer dans cette voie ? Angus avait indiqué plus tôt dans la journée que se poser des questions était parfois désagréable. Peut-être qu’elle s’en posait trop – alors voilà, aujourd’hui, elle monterait dans un taxi avec Angus, et ne se poserait pas plus de questions que ça. Enfin, elle essayerait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 21 ans Posts : 1273 Un petit secret sur moi : Angus est né avec une surdité profonde, c'est-à-dire qu'il n'a nullement la possibilité d'entendre. Quand les conditions sont réunies, il peut lire sur les lèvres et avoir une conversation (presque) normale avec les gens. Il "parle" le NZSL et l'ASL qu'il a commencé à apprendre quand il est arrivé au Centre (respectivement les langages des signes Néo-Zélandais et américain. * Sa mère est morte quand il avait 16 ans, ça l'a profondément affecté. Vu que sa famille s'est brisée en même temps qu'elle est partie, Angus n'a jamais réussi à faire complètement son deuil. * Il adore voyager. S'il apprécie de visiter les endroits touristiques, Angus préfère davantage les endroits typiques des pays qu'il visite. Il est incroyablement curieux et humaniste, de manière générale, il est très intéressé par ses semblables et aime apprendre à les connaître, partager des choses. * Il aime aussi beaucoup l'astronomie, passion que sa mère lui a légué avant sa mort. Il trouve ça très apaisant. * Depuis peu, il a adopté un Akita qu'il a nommé Vixen.


Avatar : Ash Stymest
Crédits : avatar by SOHA
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 28/05/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Angus Blackburn
le Dim 10 Juil - 1:48

— Tu vas me rendre folle.

Il a un petit sourire en coin, pour autant, il ne fait aucun commentaire dessus. Pour le moment il la chatouille. Elle ne tarde pas à bondir hors de sa portée. Il décide d’arrêter de l’enquiquiner jusqu’au lendemain : toutes les bonnes choses ont une fin.

— Tu… Oh mon dieu ! On nage en plein délire. D’où tu me chatouilles ? Tu veux pas que je te laisse mon corps aussi, comme ça ça ira plus vite ?
— Tu peux si tu veux.


Angus lui répond, toujours avec ce sourire amusé. Malheureusement pour elle (sûrement) Angus est loin d’être aussi innocent qu’elle. Et il ne se cache pas de ne pas avoir cette innocence. Ceci dit, il ne se permet pas d’agir comme elle le sous-entend. Évidemment. Ca lui ferait drôle mais dans tous les cas il ne se le permettrait pas.

— Bah aime-moi un peu moins s’il te plait, le darde-t-elle, amusée. Et pour le titre, effectivement, je pense qu’on devrait changer ami par valet. J’ai toujours eu besoin d’un valet !
— Mademoiselle Sharp, êtes-vous sûre ?


Il attrape sa main qu’il porte à ses lèvres, sans pour autant l’embrasser. Angus sourit, encore et toujours. Le jeune homme ne se moque pas vraiment, mais il n’est pas sérieux non plus. Il s’amuse.

Elle lève les yeux aux ciels alors qu’il lui tend son téléphone. Il la trouve beaucoup plus expressive et animée qu’à leur rencontre. Raven a peut-être raison : c’est peut-être ce qu’il reflète. Il ne sait pas vraiment, mais ça lui plaît. Une fois l’appel terminé, il récupère son téléphone qu’il enfouit immédiatement dans sa poche. Angus lui emboîte le pas aussitôt après, ferme la porte derrière lui.

Tous deux restent silencieux, mais pour lui, c’est un bon silence. Un silence nécessaire, qui existera et s’installera de toute façon dans leur relation.

Le néo-zélandais fait le tour de la voiture et laisse à Raven le confort de monter côté trottoir, bien qu’il fasse attention à ce qu’il n’y ait pas de voitures avant de s’engager sur la voie et d’ouvrir la portière. Il entre dans le véhicule et salue le conducteur. Le jeune homme a déjà donné le lieu de destination, donc le chauffeur ne fait que confirmer la destination.

— Vous allez bien à l’Empire State Building ?

Angus n’entend pas et ne voit pas non plus les lèvres de l’homme donc c’est à Raven de confirmer.


©️ OMEGA
if you wanna break these walls down, you're gonna get bruised.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Invité
le Dim 10 Juil - 10:20

« Mademoiselle Sharp, êtes-vous sûre ? » Il attrapa sa main et la porta à ses lèvres. Elle hésita entre soupirer et sourire, amusée qu’il se prête au jeu. Elle aimait évidemment ce genre d’attention mais elle ne voulait pas l’avouer.

Alors qu’ils grimpent dans le taxi, le chauffeur leur demanda s’ils allaient bel et bien à l’Empire State Building. Elle l’affirma tout en lui demandant de passer par certaines rues touristiques, afin qu’elle découvre un peu la ville. Elle avait emporté en sortant de sa chambre son sac en bandoulière dans lequel restait toujours sagement son porte-monnaie ainsi qu’un calepin et de quoi noter. Il y avait aussi un livre de poche, car on ne savait jamais ce que l’on pouvait rencontrer mais elle doutait d’en avoir besoin cet après-midi.

Dans le taxi, Raven se tourna vers Angus afin qu’il puisse voir ses lèvres quand elle parlait. Il lui arrivait d’oublier qu’il ne pouvait que lire sur les lèvres pour discuter : il n’avait tellement rien d’un sourd. Enfin, pas que les sourds aient spécialement quelque chose. Mais il n’avait aucun accent en parlant, ce qui ne l’aidait pas à s’en souvenir. Elle jeta son regard par la fenêtre, curieuse d’en découvrir un peu plus sur la ville. Elle demanda au chauffeur de ne pas faire de commentaires pendant le voyage – elle ne voulait pas l’entendre parler. Dehors, tout le monde commençait lentement à sortir, soit du travail, soit en quête d’amusement pour la soirée. Coincés dans le complexe du Centre, il lui arrivait souvent d’oublier qu’ils vivaient dans une immense ville, incroyable et bourdonnante d’activité. Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle ne prenait pas le temps de sortir. Elle se sentait à l’aise dans sa chambre, son petit monde de dix mètres carrés qui renfermait tout ce dont elle avait besoin. Plutôt solitaire, sortir et rencontrer du monde n’était pas sa principale source de divertissement, d’ailleurs elle n’en comprenait même pas l’intérêt. Pourtant à voir les échoppes colorées qui s’étalaient sous ses yeux, certaines notes de musique s’élevant autour d’eux alors que le concert des klaxons battait son plein, l’excitation commençait à pointer le bout de son nez. Totalement absorbée par ce qui défilait sous ses yeux, elle en oublia presque la présence d’Angus un instant. Les immeubles vitrés s’élevaient jusqu’au ciel – rien n’était naturel dans cette ville. Quand elle était petite, elle se souvenait de passer de longs moments à contempler les alentours lorsqu’ils partaient vagabonder en voiture. Elle n’avait pas eu le cœur à le faire depuis ce moment-là. Elle avait eu durant un long moment une sorte de désagrément en montant en voiture, comme un mal au cœur qui ne voulait pas partir. Sauf qu’avec les années, cette peur s’était effacée. Elle ouvrit un peu la fenêtre – le temps chaud commençait à être étouffant dans l’habitacle – laissant l’air s’engouffrer dans ses cheveux. Faisant attention à ce qu’il puisse voir ses lèvres, Raven demanda à Angus si l’air ne le dérangeait pas. Elle savait que certains étaient incommodés par les filets de vent : elle aimait plutôt le sentir battre sur son visage. Elle lui demanda aussi s'ils ne tarderaient pas à arriver.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 21 ans Posts : 1273 Un petit secret sur moi : Angus est né avec une surdité profonde, c'est-à-dire qu'il n'a nullement la possibilité d'entendre. Quand les conditions sont réunies, il peut lire sur les lèvres et avoir une conversation (presque) normale avec les gens. Il "parle" le NZSL et l'ASL qu'il a commencé à apprendre quand il est arrivé au Centre (respectivement les langages des signes Néo-Zélandais et américain. * Sa mère est morte quand il avait 16 ans, ça l'a profondément affecté. Vu que sa famille s'est brisée en même temps qu'elle est partie, Angus n'a jamais réussi à faire complètement son deuil. * Il adore voyager. S'il apprécie de visiter les endroits touristiques, Angus préfère davantage les endroits typiques des pays qu'il visite. Il est incroyablement curieux et humaniste, de manière générale, il est très intéressé par ses semblables et aime apprendre à les connaître, partager des choses. * Il aime aussi beaucoup l'astronomie, passion que sa mère lui a légué avant sa mort. Il trouve ça très apaisant. * Depuis peu, il a adopté un Akita qu'il a nommé Vixen.


Avatar : Ash Stymest
Crédits : avatar by SOHA
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 28/05/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Angus Blackburn
le Mar 12 Juil - 1:22

Le jeune homme n’oublie évidemment pas de fermer sa portière, puis s’attache dans le véhicule. Il voit Raven demander quelque chose au chauffeur sans pouvoir distinguer ce qu’elle dit : elle est de profil, il ne parvient pas à lire sur ses lèvres. Il la fixe longuement, appuyant son bras contre la vitre de la voiture. Sa peau est pâle, elle est éclairée par le soleil qui se couche au fur et à mesure, lentement qui lui donne des accents dorés. Elle a un visage qui dégage quelque chose de particulier et qui ne le laisse absolument pas indifférent. L’illusionniste est belle, même si elle a l’air persuadée du contraire, si elle reste complexée par son visage griffé. Angus aime ça. Ça lui donne un charme, surtout que ça fait parti d’elle. Il prendra tout. Un grand sourire lui échappe, puis Angus porte son regard vers la fenêtre, admirant lui aussi le paysage, un paysage qu’il apprend tous les jours à connaître un peu plus, qui lui fait rencontrer des personnes formidables et qui lui fait oublier son chagrin, ses tourments du passé.

Puis il sent un courant d’air contre son visage. Il se tourne vers son amie et se rend compte qu’elle lui parle : elle lui demande si l’air le dérange. Angus répond par la négative, avec un petit sourire. Puis l’illusionniste lui demande s’ils allaient bientôt arriver. Le jeune homme ne sait pas vraiment, mais il pense qu’il ne reste pas beaucoup de chemin à parcourir.

Il ne sait pas vraiment quoi dire de plus. Il aimerait lui parler plus, faire plus de trucs avec elle. C’est toujours la même chose, ce sentiment ne part pas. C’est comme un tatouage permanent, il colle à la peau, fusionne avec notre personne. Ça lui fait penser qu’il a envie d’un nouveau tatouage, mais il ne sait pas vraiment quoi. Il a pensé à quelque chose lié à son don, mais il ne sait pas comment le représenter. Et il ne sait pas non plus où il va le faire. Il fronce les sourcils.

Angus continue à réfléchir à son prochain tatouage jusqu’à qu’ils arrivent, peu de temps après que Raven ait demandé s’ils étaient bientôt rendus. Le taxi s’arrête sur le côté et Angus descend du véhicule. Il l’a déjà payé quand il l’a commandé. Il fait le tour et monte sur le trottoir, s’approche du côté de son amie pour lui tenir la porte, toujours dans la série « Angus, le chevalier servant ».


©️ OMEGA
if you wanna break these walls down, you're gonna get bruised.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Invité
le Mar 12 Juil - 9:02

Angus ne savait pas. Alors elle profita des derniers pâtés de maisons qu’ils passèrent. Les publicités animées affichées partout, les couleurs éclatantes et scintillantes des grandes places bondées. Le soleil inondait l’habitacle de son agréable chaleur, et Raven joua avec l’air du bout des doigts. Le taxi finit par s’arrêter après une petite course entre les immenses avenues new-yorkaise et Angus sortit plus rapidement que prévu de la voiture. Il ouvrit sa portière alors qu’elle détachait sa ceinture. Elle sortit le plus gracieusement possible – elle et sa maladresse… Et sourit à son compagnon. « Eh bien, j’ai bien choisi mon valet, s’amusa-t-elle en s’approchant de l’entrée de l’Empire State Building. » De nombreuses personnes sur le trottoir passaient, si bien qu’elle avait presque l’impression d’être sur l’autoroute. Les gens ne s’arrêtaient-ils donc jamais ? « Merci pour le taxi. Et pour l’avoir payé aussi. » Rave avait un rapport plutôt compliqué à l’argent étant donné que ses parents n’en avaient pour ainsi dire pas tellement eu. Elle était toujours un peu angoissée à ce propos, même si depuis un an le Centre s’occupait de toutes ses dépenses. Ca non plus, elle n’en avait pas compris tout l’enjeu jusqu’à ce qu’elle n’ait plus rien à prendre sur son compte en banque mais ça la mettait toujours mal à l’aise. Qu’est-ce qui ne la mettait pas mal à l’aise concrètement ? Elle se demandait souvent si elle n’était pas un peu trop angoissée de la vie.

Ils entrèrent dans le hall et Rave sentit les papillons dans son ventre ; non seulement elle était avec Angus pour partager cette expérience, mais elle avait aussi extrêmement hâte d’être là-haut. « L’Empire State Building culmine à plus de 400 mètres de haut tu savais ? J’espère que ça va être joli. » Ils prirent les tickets pour la deuxième plateforme, située au 86è étage, la seule qui soit ouverte au public ce jour-là. L’observatoire était totalement ouvert, offrant une magnifique vue de New York, de l’océan Atlantique, et peut-être même du New Jersey comme elle l’avait lu sur le petit dépliant du rez-de-chaussée. Une fois arrivés là-haut, avec le soleil commençant lentement à se coucher, Raven ne put se retenir de presque courir vers les fenêtres, tout en attrapant le poignet d’Angus pour qu’il la suive. Le ciel se pamait de couleurs flamboyantes et la mutante voulait voir plus loin encore que ce que l’observatoire leur permettait de voir. Devant elle, un dédale d’immeubles, de maisons, de parcs qui s’étalaient sous ses yeux. Elle voyait l’eau, au loin, qui permettait de séparer Manhattan bien sûr, mais l’œuvre de l’homme sur la nature la prenait de court. « C’est magnifique, tu ne trouves pas ? Peut-être un peu trop bétonné pour moi mais… wahou. » La jeune femme s’était souvent demandé si l’action humaine, toutes ces barres de métal et d’acier déposées sur la Terre de cette manière, était vraiment quelque chose de bien. Même si ce n’était pas le cas, elle ne pourrait de toute façon rien y changer, alors elle contempla le panorama, bouche bée par tant de travail. « C’était une très bonne idée de venir ici, dit-elle en faisant attention à ce qu’il puisse lire sur ses lèvres. En plus on va voir le coucher du soleil ! » L’astre passait déjà derrière les plus grands buildings de la ville et allait bientôt se jeter dans l’horizon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 21 ans Posts : 1273 Un petit secret sur moi : Angus est né avec une surdité profonde, c'est-à-dire qu'il n'a nullement la possibilité d'entendre. Quand les conditions sont réunies, il peut lire sur les lèvres et avoir une conversation (presque) normale avec les gens. Il "parle" le NZSL et l'ASL qu'il a commencé à apprendre quand il est arrivé au Centre (respectivement les langages des signes Néo-Zélandais et américain. * Sa mère est morte quand il avait 16 ans, ça l'a profondément affecté. Vu que sa famille s'est brisée en même temps qu'elle est partie, Angus n'a jamais réussi à faire complètement son deuil. * Il adore voyager. S'il apprécie de visiter les endroits touristiques, Angus préfère davantage les endroits typiques des pays qu'il visite. Il est incroyablement curieux et humaniste, de manière générale, il est très intéressé par ses semblables et aime apprendre à les connaître, partager des choses. * Il aime aussi beaucoup l'astronomie, passion que sa mère lui a légué avant sa mort. Il trouve ça très apaisant. * Depuis peu, il a adopté un Akita qu'il a nommé Vixen.


Avatar : Ash Stymest
Crédits : avatar by SOHA
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 28/05/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Angus Blackburn
le Mar 12 Juil - 23:14

Il la regarde descendre de la voiture puis lui sourire.

— Eh bien, j’ai bien choisi mon valet, s’amuse-t-elle.
— Et moi ma reine.

Angus lui sourit à son tour. Une fois qu’elle est sortie, il pousse la portière pour la refermer. Après quoi, il salue le chauffeur d’un signe de la main et le regarde partir. Le jeune homme emboîte le pas de l’illusionniste alors qu’elle se dirige vers l’entrée du building.

— Merci pour le taxi. Et pour l’avoir payé aussi.
— De rien, c’était pas grand-chose.


Il est vrai que les chauffeurs privés coûtent une misère à New-York, donc pour le néo-zélandais ce n’est pas grand-chose que de lui payer le taxi. Même s’il se laisse un peu entretenir par le Centre, il a prit un petit boulot de caissier dans un petit supermarché. Ce n’est pas toujours facile, surtout à cause de son handicap qui cause parfois des quiproquo mais le travail en soit n’est pas horrible. D’ailleurs les clients réguliers commencent à le connaître un peu. Après, il n'a pas l'intention non plus de couvrir Raven d'argent ou d'essayer de l'acheter avec : il a su prouver que c'était définitivement pas le genre. Mais quand il y pense, c'était plus pratique qu'il le paye avant que de devoir se casser la tête à partager la note en deux.

Ils traversent le hall puis se postent un petit moment au guichet pour prendre leur ticket d’entrée, puis ils montent dans l’ascenseur. Il n’y a qu’eux, et beaucoup d’étages. Angus n’aime pas les ascenseurs, pas à cause du fait que ce soit un espace clos, mais parce qu’il monte trop vite. Ça lui fait tourner la tête. Il s’appuie directement contre la paroi pour éviter d’inquiéter Raven si jamais il doit attraper la rampe pour se tenir et ne pas avoir cette sensation désagréable de tomber.

— L’Empire State Building culmine à plus de 400 mètres de haut tu savais ? J’espère que ça va être joli.
— Je savais que c’était haut. Moi aussi j’espère que ça sera beau.

Finalement, ils parviennent au sommet de l'immeuble. Angus en sort pour se diriger un peu plus prêt du bord et admirer la vue. Il reste totalement silencieux, un peu ému en même temps. Il est toujours ému quand il découvre des choses et de nouveaux endroits.

— C’est magnifique, tu ne trouves pas ? Peut-être un peu trop bétonné pour moi mais… wahou.
— Si. J’adore ce genre de paysage, ces paysages où on voit l’horizon. Ca marque les esprits.


Angus se tourne déjà pour dégainer son téléphone et faire une photo du paysage. Plus les années sont passées, et plus les objectifs des appareils photos sont devenus puissants. Le jeune homme ne s’embarrasse donc pas de son réflex à chaque sortie dans New-York. Il fait quelques pas en arrière discrètement en espérant pouvoir prendre Raven en photo avec le coucher du soleil.

— C’était une très bonne idée de venir ici, dit-elle. En plus on va voir le coucher du soleil !
— C’était le but, de le voir. Ce qui est dommage, c’est que c’est trop lumineux pour qu’on puisse regarder le ciel.


Angus en dit davantage sur lui, indirectement et ce, même si ce n’est pas volontaire.


©️ OMEGA
if you wanna break these walls down, you're gonna get bruised.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Invité
le Mar 12 Juil - 23:39

Et moi ma reine. Les mots résonnèrent encore un long moment en elle alors qu’elle rougissait sans discontinuer. C’était une jolie phrase, qui lui plaisait, qui était douce, amicale et pourtant drôle, parce que Raven n’avait rien d’une reine. Peut-être une princesse à la rigueur. Et encore, la cadette, celle qui est moche et à qui on ne trouve pas de mari. Ou alors qui meurt de la vérole durant la petite enfance. « J’adore ce genre de paysage, ces paysages où on voit l’horizon. Ca marque les esprits. » Raven hocha la tête, contemplant quelques instants de plus le panorama. Soudainement, Angus dégaine son téléphone portable, et le tourne, certainement pour prendre une photo. Elle s’approcha alors qu’il reculait et se glissa derrière l’objectif, pour lui faire croire qu’elle regardait la photographie qu’il souhaitait prendre. Toutefois, son acte n’avait rien d’anodin : ses illusions ne fonctionnaient pas sur les photos, et elle voulait pas qu’il ait un bout de Raven mutilé dans son portable. Elle frissonna rien qu’à cette idée. Elle toucha son coude quand elle voulut lui parler pour qu’il comprenne. Elle ne savait pas vraiment quelle autre région de son corps toucher pour le prévenir, alors elle s’était rabattue sur le coude. « C’est dommage de prendre des photos comme ça. C’est beaucoup plus beau en vrai et de toute façon, ça ne retranscrira jamais l’émotion que tu ressens ici, non ? » Raven ne portait pas la photographie dans son cœur. A mesure que les décennies avaient passé, les gens s’étaient de plus en plus focalisés sur leur technologie, en oubliant même de lever les yeux de temps à autres. Elle ne se moquait pas de ceux qui étaient passionnés par ça, mais c’était simplement pour avoir l’avis d’Angus à ce propos. « C’était le but, de le voir. » Elle se sentit tout d’un coup idiote. « Ah, pardon. – Ce qui est dommage, c’est que c’est trop lumineux pour qu’on puisse regarder le ciel. – Comment ça ? Tu ne peux pas regarder le soleil ? » Elle ne comprenait pas trop cette dernière phrase. Elle se souvenait de longues soirées passées face à l’océan, à regarder le soleil descendre dans l’eau pour s’embraser. Assise en tailleur dans le sable, elle laissait le vent caresser sa peau jusqu’à ce qu’il fasse complètement noir et qu’elle se sente seule.

« J’ai toujours voulu voir un rayon vert. Je ne sais même pas si ça existe pour de vrai. Mais ce serait bien. » Elle contempla un instant de plus le verre autour d’eux, pensive. Passionnée par les histoires de pirates et de flotte, elle avait dévoré de nombreux ouvrages sur le sujet, sur le folklore marin et tout ce qui entourait leurs coutumes. Voir un rayon vert aurait été un peu l’accomplissement de tout ça. « Enfin, ce ne sera pas pour aujourd’hui, haha. » Et moi ma reine. Les mots continuèrent de virevolter dans son esprit alors qu’elle avait gardé les doigts sur le coude d’Angus. Elle les retira immédiatement, se rendant compte qu’ils n’avaient plus rien à faire là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 21 ans Posts : 1273 Un petit secret sur moi : Angus est né avec une surdité profonde, c'est-à-dire qu'il n'a nullement la possibilité d'entendre. Quand les conditions sont réunies, il peut lire sur les lèvres et avoir une conversation (presque) normale avec les gens. Il "parle" le NZSL et l'ASL qu'il a commencé à apprendre quand il est arrivé au Centre (respectivement les langages des signes Néo-Zélandais et américain. * Sa mère est morte quand il avait 16 ans, ça l'a profondément affecté. Vu que sa famille s'est brisée en même temps qu'elle est partie, Angus n'a jamais réussi à faire complètement son deuil. * Il adore voyager. S'il apprécie de visiter les endroits touristiques, Angus préfère davantage les endroits typiques des pays qu'il visite. Il est incroyablement curieux et humaniste, de manière générale, il est très intéressé par ses semblables et aime apprendre à les connaître, partager des choses. * Il aime aussi beaucoup l'astronomie, passion que sa mère lui a légué avant sa mort. Il trouve ça très apaisant. * Depuis peu, il a adopté un Akita qu'il a nommé Vixen.


Avatar : Ash Stymest
Crédits : avatar by SOHA
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 28/05/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Angus Blackburn
le Mer 13 Juil - 0:06

— C’est dommage de prendre des photos comme ça. C’est beaucoup plus beau en vrai et de toute façon, ça ne retranscrira jamais l’émotion que tu ressens ici, non ?

— Non, ça ne retranscrit pas exactement ce que je ressens sur le moment, mais quand je regarde les photos, les souvenirs qui refont surface n’en sont pas moins beaux. C’est toujours différent, mais j’aime prendre des photos, on oublie moins et on se rappelle plus facilement des jours heureux. Ca donne la force de sourire alors qu’on se croit au fond du trou.

Il s’arrête en pleine action quand elle lui touche le coude puis l’écoute, le regard rivé sur ses lèvres. Il sourit à ses paroles. Le jeune homme n’est pas non plus le genre à faire trois-cent cinquante photos par soirée. Il en fait une ou deux, trois si c’est raté le premier coup mais guère plus. Finalement, il est très attaché aux photos, parce que c’est le seul souvenir qu’il a de sa mère. Après, il est conscient que toutes les photos n’ont pas un effet positif sur les gens quand ils les regardent, mais souvent, ça met du baume au cœur. Quoique déçu, il décide de ne pas vraiment insister pour prendre Raven en photo.

— Ah pardon.
— T’en fais pas c’est pas grave.


Il focalise de nouveau son attention sur le paysage alors que le soleil descend de plus en plus.

— Comment ça ? Tu ne peux pas regarder le soleil ?
— Non, les étoiles,
fait-il en riant un peu.

Angus aime bien regarder les étoiles, ça le détend énormément. Du coup, il connaît quelques constellations et le nom des étoiles principales, même si ce n’est pas non plus un grand féru d’astronomie.

— J’ai toujours voulu voir un rayon vert. Je ne sais même pas si ça existe pour de vrai. Mais ce serait bien. Enfin, ce ne sera pas pour aujourd’hui, haha.
— Quel genre de rayon vert ?


Angus a presque oublié qu’elle a gardé ses doigts contre son coude et le regrette quand elle les enlève. Ca ne le dérangeait par particulièrement de sentir la présence de Raven près de lui, au contraire.


©️ OMEGA
if you wanna break these walls down, you're gonna get bruised.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Invité
le Mer 13 Juil - 7:44

Angus lui expliqua son avis sur les photographies. Ce n’était pas idiot, mais Raven préférait les photographies qu’elle avait dans le ciboulot. Elle pouvait comprendre – peut-être qu’un jour, elle oublierait ce moment. Elle ne se souviendrait plus des couleurs du ciel, du goût du métal sur sa langue et de la chaleur agréable du soleil. Une photo pourrait lui rappeler ces souvenirs. Sauf que prendre une photo, cela signifiait attraper un point du temps, un moment où l’on était vraisemblablement heureux. Dans ce cas précis, cette photo rappellerait à Angus cette sortie avec Raven, peut-être. Sauf que s’ils se trouvaient ne plus être amis dans six mois, un an, deux, seule la nostalgie transparaîtrait. Et ça, cette idée que l’on pouvait piéger un moment heureux que l’on ne reverrait plus jamais… Ca lui donnait des frissons dans le dos. Elle trouvait ça masochiste de se faire des coups pareils. « Ca donne la force de sourire alors qu’on se croit au fond du trou. » La jeune mutante était contente de ne pas avoir de photos de son père. Au moins ne revoyait-elle pas son sourire tendre, lui rappelant qu’elle n’avait pas pu grandir à ses côtés. Oh, elle pouvait se l’imaginer – il ne lui restait plus que cette possibilité de toute manière, mais cela ne témoignait de rien de concret. Si elle était ‘au fond du trou’ comme il disait et qu’elle regardait cette photo, elle se sentirait encore plus minable. « Si ça te réconforte, c’est chouette. Enfin si un jour tu te trouves au fond du trou tu peux aussi venir me parler plutôt que de regarder des photos… » Elle ne pouvait pas dire mieux.

« Non, les étoiles. – Oh. » Elle regarda un moment le ciel dégagé, se sentant de plus en plus idiote. Oui, les étoiles. Elle aimait ce petit côté excentré qu’avait le Centre. Souvent elle pouvait voir quelques points brillants le soir, et ça lui plaisait. Beaucoup moins qu’en campagne puisque New York restait à portée de main, mais c’était déjà plaisant. « Oui… On pourra les regarder à la maison au pire. » A la maison. C’était étrange de penser au Centre de cette manière, mais elle n’avait pas d’autres mots. Elle ne se sentait pas spécialement comme chez elle au Centre, mais c’était un raccourci que tout le monde faisait, non ? « Tu t’y connais en étoiles ? »

« Quel genre de rayon vert ? » Elle ne savait pas si c’est parce que lui ne savait pas ce que c’était, alors elle préféra décrire. « C’est une genre d’illusion d’optique qui apparait au-dessus du soleil quand il se lève ou se couche, et ça ressemble à une ligne verte au-dessus. C’est plutôt rare. Mais apparemment c’est super joli. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 21 ans Posts : 1273 Un petit secret sur moi : Angus est né avec une surdité profonde, c'est-à-dire qu'il n'a nullement la possibilité d'entendre. Quand les conditions sont réunies, il peut lire sur les lèvres et avoir une conversation (presque) normale avec les gens. Il "parle" le NZSL et l'ASL qu'il a commencé à apprendre quand il est arrivé au Centre (respectivement les langages des signes Néo-Zélandais et américain. * Sa mère est morte quand il avait 16 ans, ça l'a profondément affecté. Vu que sa famille s'est brisée en même temps qu'elle est partie, Angus n'a jamais réussi à faire complètement son deuil. * Il adore voyager. S'il apprécie de visiter les endroits touristiques, Angus préfère davantage les endroits typiques des pays qu'il visite. Il est incroyablement curieux et humaniste, de manière générale, il est très intéressé par ses semblables et aime apprendre à les connaître, partager des choses. * Il aime aussi beaucoup l'astronomie, passion que sa mère lui a légué avant sa mort. Il trouve ça très apaisant. * Depuis peu, il a adopté un Akita qu'il a nommé Vixen.


Avatar : Ash Stymest
Crédits : avatar by SOHA
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 28/05/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Angus Blackburn
le Sam 16 Juil - 21:21

— Si ça te réconforte, c’est chouette. Enfin, si un jour tu te trouves au fond du trou tu peux venir me parler plutôt que de regarder des photos…
— C’est vrai ? C’est gentil…


Le jeune homme se sent vraiment touché. Il se dit plus souvent qu’il pourrait lui parler de sa vie, des moments difficiles qu’il a vécu. Ça lui fait peur, il craint toujours que les gens s’en servent contre lui, pour le faire souffrir. Ou alors il a peur que ces états d’âmes fassent souffrir les autres, mais des fois, il ne peut pas s’empêcher d’exploser. Il sait qu’il ne peut pas tout retenir en lui indéfiniment. Les seules personnes au courant de la mort de sa mère au centre sont sa sœur – évidemment – et la psychologue. Histoire qu’elle lui foute la paix.

— Oui… On pourra les regarder à la maison au pire.
— Je sais pas si on pourra quand même bien les voir, c’est quand même le centre-ville.


Mais il sourit quand même, parce qu’elle lui propose de faire un truc ensemble. Angus veut faire des choses avec elle, peut-être des choses hors de portée ; comme les voyages, c’est cher. Mais un jour peut-être. Il espère en tout cas.

— Tu t’y connais en étoiles ?
— Un peu. Je connais quelques constellations et les étoiles les plus connues, mais c’est tout. Tu voudras qu’on aille dans un planétarium ? Ou à l’extérieur de la ville ?


Cela fait assez peu de temps finalement, que le jeune homme s’intéresse à l’astronomie, bien qu’il trouve ça fascinant depuis déjà bien longtemps. Il trouve ça magnifique aussi. Il aime bien les nébuleuses aussi.

— C’est un genre d’illusion d’optique qui apparaît au-dessus du soleil quand il se lève ou se couche, et ça ressemble à une ligne verte au-dessus. C’est plutôt rare. Mais apparemment c’est super joli.
— Ca doit être chouette.


Il n'a jamais vu ça de toute sa vie, et visiblement, il n'en a jamais entendu parler non plus. Angus ne s'est jamais prétendu plus intelligent que tout le monde, ni même qu'il était idiot. Mais peu importe, pour lui ce n'est pas le plus important. Le jeune homme regarde le soleil se coucher, les gens qui ne ressemblent plus qu’à des fourmis disparaître de son champ de vision, ainsi que les nombreuses voitures qui viennent ralentir le trafic new-yorkais. Ils sont arrivés juste à temps.

— Quand on en aura assez de cette vue, ça te dit d’aller manger quelque part ? fait-il soudainement.


Spoiler:
 


©️ OMEGA
if you wanna break these walls down, you're gonna get bruised.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Invité
le Sam 16 Juil - 21:47

« — C’est vrai ? C’est gentil… — C’est normal. C’est ce que font les amis, non ? » Elle ne savait pas trop, Rave, parce qu’elle en avait pas beaucoup eu. Mais s’il voulait parler, elle était là. Elle pourrait écouter pour deux. Elle reporta son regard sur les alentours, se demandant toujours si elle rêvait ou si elle était vraiment là, si haut, plus haut qu’elle ne pourrait jamais voler. Elle n’avait pas encore croisé qui que ce soit doté du pouvoir de voler. Ni qui que ce soit qui ai des ailes. Ça devait faire bizarre. « Je sais pas si on pourra quand même bien les voir, c’est quand même le centre-ville. – T’inquiète, on pourra se faire notre carte de constellations si tu veux. Avec quelques illusions, ça devrait être pas si mal. On aura la Ceinture d’Angus par exemple, s’amusa-t-elle. » Elle n’avait jamais essayé d’utiliser son pouvoir pour impacter le ciel. Ca pourrait être amusant d’essayer, pourquoi pas. Ca ne durerait pas longtemps, bien sûr. Mais ce serait déjà quelques minutes de grappillées en dehors de la pollution, lumineuse comme chimique, qui empêchait le commun des mortels de voir tous ces astres en train de mourir, en train de s’éteindre si loin.

« Un peu. Je connais quelques constellations et les étoiles les plus connues, mais c’est tout. – Ah, c’est déjà plus que moi. – Tu voudras qu’on aille dans un planétarium ? – Oui ! Ce serait incroyable. Je n'y suis jamais allée et je n'y ai jamais pensé ensuite ! dit-elle des étoiles pleins les yeux. – Ou à l’extérieur de la ville. – Oui, aussi. On pourra aller en forêt, même ! Je pense qu’on verra bien les étoiles si on s’éloigne. Mais on aura jamais le temps de faire tout ça. » Elle se souvenait des soirées passées dans les bois avec son père et sa mère, à contempler le ciel étoilé, le scintillent succinct et saccadé de ces fameuses étoiles… Que l’on avait toujours au-dessus de la tête, mais que l’on prenait trop rarement le temps de regarder. Souvent, les étoiles s’amusaient à les cacher comme si c’était un jeu. Raven regardait juste la lune baigner l’océan du ciel de ses couleurs argentées, imaginant toutes les formes possibles dans les nuages.

Quand Angus lui dit que le rayon vert doit être quelque chose de chouette, la mutante ne put s’empêcher d’hocher la tête vigoureusement. L’astre descend lentement vers le bras d’eau qui chatouille Manhattan, s’embraser d’un million de couleurs plus différentes les unes que les autres. « Quand on en aura assez de cette vue, ça te dit d’aller manger quelque part ? – J’aimerais beaucoup. Qu’est-ce que tu aimerais manger ? Qu’est-ce que tu aimes, en fait ? » Elle eut une pensée pour son gâteau qui finissait tranquillement sa vie dans sa poubelle. Comme quoi, elle avait eu une bonne idée. Les gâteaux resserraient vraiment les liens !

La luminosité baissa lentement, jusqu’à les plonger finalement dans une pénombre agréable, forçant les yeux de la jeune femme à s’habituer à cette obscurité. Elle croisa les bras contre sa poitrine, sentant un peu le froid s’insinuer en elle. Maintenant qu’il n’y avait plus les rayons du soleil pour la réchauffer elle commençait à se refroidir de rester ici sans rien faire. Lorsque le dernier éclat rougeoyant disparut à l’horizon de la ville de New York, laissant les lumières de tous les gratte-ciel prendre le relai, Rave enroula son bras autour de celui d’Angus et le tira vers la sortie. « Allez m'sieur le valet, votre dame commence à mourir sur place tellement elle a faim ! »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 21 ans Posts : 1273 Un petit secret sur moi : Angus est né avec une surdité profonde, c'est-à-dire qu'il n'a nullement la possibilité d'entendre. Quand les conditions sont réunies, il peut lire sur les lèvres et avoir une conversation (presque) normale avec les gens. Il "parle" le NZSL et l'ASL qu'il a commencé à apprendre quand il est arrivé au Centre (respectivement les langages des signes Néo-Zélandais et américain. * Sa mère est morte quand il avait 16 ans, ça l'a profondément affecté. Vu que sa famille s'est brisée en même temps qu'elle est partie, Angus n'a jamais réussi à faire complètement son deuil. * Il adore voyager. S'il apprécie de visiter les endroits touristiques, Angus préfère davantage les endroits typiques des pays qu'il visite. Il est incroyablement curieux et humaniste, de manière générale, il est très intéressé par ses semblables et aime apprendre à les connaître, partager des choses. * Il aime aussi beaucoup l'astronomie, passion que sa mère lui a légué avant sa mort. Il trouve ça très apaisant. * Depuis peu, il a adopté un Akita qu'il a nommé Vixen.


Avatar : Ash Stymest
Crédits : avatar by SOHA
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 28/05/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Angus Blackburn
le Sam 16 Juil - 22:44

— C’est normal. C’est ce que font les amis, non ?
— Oui. Les vrais amis font ça.


Angus sourit davantage. C’est à se demander s’il y a des moments où il arrête de sourire. Ça lui plaisait de voir qu’il pouvait compter sur elle, et il voulait lui rendre la pareille. Afin d’illustrer sa pensée, il ajoute un peu plus tard :

— Tu sais, c’est réciproque ; je suis là.

A nouveau, il reste silencieux, jusqu’à que Raven prenne de nouveau la parole. Il la regarde attentivement. Elle lui réchauffe le cœur, même s’il n’entend pas sa voix. Le seul fait qu’elle soit à côté de lui suffit.

— T’inquiète, on pourra se faire notre carte de constellations si tu veux. Avec quelques illusions, ça devrait être pas si mal. On aura la Ceinture d’Angus par exemple, s’amuse-t-elle.
— Alors j’espère que l’étoile la plus brillante de cette constellation s’appellera Raven, continue-t-il dans le même état d’esprit.

Tous ces moments privilégiés lui semblent si précieux qu’il a dû mal à ne pas se les imaginer et ne pas être enthousiaste. Et puis il se rend compte de ce qui vient de sortir de sa bouche sans qu’il ne s’en rende compte. Il n’y avait pas plus clair comme réflexion. Ceci dit, le jeune homme a dû mal à détourner le regard, même si ça déclenche chez lui quelques froncements de sourcils. Il guette la réaction de son amie.
Il finit par se forcer à détendre son visage, puis focalise de nouveaux ses yeux sur les lèvres de l’illusionniste pour pouvoir lire dessus.

— Ah c’est déjà plus que moi. Oui ! Ce serait incroyable. Je n’y suis jamais allée et je n’y ai jamais pensé ensuite ! dit-elle, des étoiles pleins les yeux.

Anguis sourit, puis elle poursuit :

— Oui, aussi. On pourra aller en forêt, même ! Je pense qu’on verra bien les étoiles si on s’éloigne. Mais on aura jamais le temps de faire tout ça.
— Ah ouais, comme ça on pourra camper ! Si, dans une vie, on aura bien le temps.


Ça lui rappelle que plus tard, il aimerait avoir ce genre de maison qu’il y a à peu près partout dans la campagne néo-zélandaise. Des cabanes dans la forêt qui paraissent petites à l’extérieur mais qui sont tellement bien aménagées à l’intérieur que ça paraît plus grand. Un peu comme le Tardis dans Doctor Who, une vieille série qu’il aime beaucoup regarder. Ça serait une sorte de nid douillet au fond de la forêt.

— J’aimerais beaucoup. Qu’est-ce que tu aimerais manger ? Qu’est-ce que tu aimes, en fait ?
— J’aime beaucoup de choses en fait. T’as envie de manger un truc en particulier ?


Angus réfléchit un long moment. Il n’a pas envie d’aller dans un fast-food : c’est dégueu, et pourtant, il adore les hamburgers et les frites, mais décidemment pas dans les fast-foods américains. Puis finalement, il se laisse emporter dans ses rêveries et contemple le panorama New-yorkais qui s’assombrit de plus en plus. Il aime New-York de nuit. C’est beau, c’est animé, c’est vivant. C’est beaucoup de choses en même temps. Finalement, alors que le soleil a définitivement disparu pour le restant de la journée, Raven enroule son bras autour du sien, ce qui le surprend un peu mais ne le repousse pas pour autant.

— Allez m’sieur le valet, votre dame commence à mourir sur place tellement elle a faim !

Angus se contente de sourire et de suivre le mouvement imposé par Raven. Une fois à l’extérieur, il fait bien plus frais qu’à leur arrivée. Il le sent sans pour autant se sentir frigorifié.

Spoiler:
 


©️ OMEGA
if you wanna break these walls down, you're gonna get bruised.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Invité
le Dim 17 Juil - 9:54

« Tu sais, c’est réciproque, je suis là. » Elle se voyait mal se confier. Mais ce n’était pas une exigence, pas une demande, simplement un fait, une information. Si un jour elle avait besoin, il serait là. Elle garderait ça en tête si jamais un jour le pessimisme venait la chatouiller. « Alors j’espère que l’étoile la plus brillante de cette constellation s’appellera Raven. » Frémissante, elle ferma un instant les yeux, laissant le crépuscule calmer son cœur dans sa cage thoracique qu’elle sentait battre trop vite pour son propre bien. La mutante ne savait pas comment répondre à ce genre de propos. Devait-elle dire merci ? C’était un compliment, n’est-ce pas ? Elle contenta de sourire faiblement, un peu mal à l’aise. C’était plaisant, mais ce sentiment de gêne venait tout gâcher. Pourtant, lorsqu’elle agrippa son bras, la gêne physique était partie. Pour le moment. Ils avaient de toute façon déjà été en contact trop de fois pour qu’elle puisse s’en effaroucher maintenant. Il l’avait touchée pour calmer son pouvoir, pour voir si sa main allait bien – dont la brûlure n’était plus qu’un mauvais souvenir, quoi qu’elle évitait de la toucher pour ne pas éveiller à nouveau le dragon qui y sommeillait. Toutefois pas certaine qu’elle acceptait encore d’autre forme de contact, au moins celle-ci ne lui posait plus de souci, ce qui déjà, était un grand pas dans son développement personnel et qui la rendait contente. Peut-être qu’à sa manière, Angus calmait ses craintes. Il avait l’air sûr de lui, avec des idées toujours incroyables, toujours une manière de régler ses problèmes. C’était rassurant, et elle aimait cette sensation. L’idée aussi de ne pas être jugée, à cause de son œil, de son pouvoir, ou même de ses pensées. Elle ne se confiait pas encore à Angus, mais il était là, et c’était déjà beaucoup. « Elle sera comme tu voudras, murmura-t-elle simplement, si bas qu’elle n’était pas certaine qu’Angus puisse lire clairement sur ses lèvres. »

« Ah ouais, comme ça on pourra camper ! Si, dans une vie, on aura bien le temps. – Oui, on ira camper. Mais j’ai peur des insectes, donc bon courage pour me supporter toute la nuit ! » Ses parents en avaient déjà fait les frais de nombreuses fois. Quoi qu’à cette époque, elle avait huit ans. Peut-être qu’entre temps, les choses auraient changées. « On va rester amis pour la vie alors ? s’amusa-t-elle. Tu sais, comme les serments que font les jeunes. Best friend forever. » Elle n’avait jamais compris cette manière de faire. Personne ne restait éternellement à vos côtés. Il y avait toujours un moment où les personnes s’en allaient, parce que c’était la vie, parce que les gens se lassaient, parce que les relations n’étaient pas toujours simples. Rave savait bien qu’un jour ou l’autre, la solitude reviendrait. Certains s’entouraient de nombreux amis, qui n’étaient autres que des connaissances, comme un bouclier contre la solitude. Ils avaient l’impression d’être bien entourés, alors que lorsqu’ils se regardaient dans la glace le matin, le sentiment de vide était là, pourtant. Mais Raven voulait croire que peut-être, les choses pouvaient être différentes.

« J’aime beaucoup de choses en fait. T’as envie de manger un truc en particulier ? – Alors j’aime beaucoup chinois, japonais ou mexicain. Mais je m’adapte à tout, sinon. Mais ça risque d’être un peu long si on va dans un vrai restaurant. Il faudrait un truc rapide, tu ne crois pas ? » Non pas qu’elle ait envie d’écourter le moment, juste qu’elle savait combien certains restaurants pouvaient traîner en longueur. Ils redescendirent par où ils sont arrivés, dans le grand tube en verre qui sert d’ascenseur. Elle continua un moment à contempler la ville s’approcher de plus en plus rapidement de ses pieds, et ils sortirent finalement du bâtiment, alors que l’air se faisait de plus en plus frais. Raven n’avait pas pris de vêtement plus chaud, ne pensant pas qu’un vent si frais pourrait se lever entre temps. Elle se frotta les bras. « Tu veux qu’on reprenne un taxi ? Ou alors on peut se perdre dans les rues à la recherche d’un endroit où manger. Sauf si tu connais un endroit. Je te suis, quoi. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 21 ans Posts : 1273 Un petit secret sur moi : Angus est né avec une surdité profonde, c'est-à-dire qu'il n'a nullement la possibilité d'entendre. Quand les conditions sont réunies, il peut lire sur les lèvres et avoir une conversation (presque) normale avec les gens. Il "parle" le NZSL et l'ASL qu'il a commencé à apprendre quand il est arrivé au Centre (respectivement les langages des signes Néo-Zélandais et américain. * Sa mère est morte quand il avait 16 ans, ça l'a profondément affecté. Vu que sa famille s'est brisée en même temps qu'elle est partie, Angus n'a jamais réussi à faire complètement son deuil. * Il adore voyager. S'il apprécie de visiter les endroits touristiques, Angus préfère davantage les endroits typiques des pays qu'il visite. Il est incroyablement curieux et humaniste, de manière générale, il est très intéressé par ses semblables et aime apprendre à les connaître, partager des choses. * Il aime aussi beaucoup l'astronomie, passion que sa mère lui a légué avant sa mort. Il trouve ça très apaisant. * Depuis peu, il a adopté un Akita qu'il a nommé Vixen.


Avatar : Ash Stymest
Crédits : avatar by SOHA
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 28/05/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Angus Blackburn
le Dim 17 Juil - 23:29

Angus n’arrive pas à lire sur les lèvres de Raven : elle n’articule pas assez. Mais peu importe, ils parlent déjà beaucoup et ça le rend déjà très heureux. Il y a beaucoup de gens qui ne trouvent plus rien à dire une fois qu’ils savent qu’il est sourd. Avec elle c’est différent. En grande partie parce que sur de nombreux points, ils se ressemblent. Ils ont beaucoup de points en commun. Quand il y pense, au fond, peu importe le nombre de points communs qu’ils ont, ça ne veut rien dire : ce n’est pas ça qui fait une relation. Il a déjà été ami pendant très longtemps avec des gens qui ne partagent rien avec lui. Elle est là, elle sera là pour lui, il le sent, et c’est tout ce qui compte. Il a besoin de gens qui ne le laisseront pas tomber alors que sa propre famille l’a laissé de côté, même s’il arrive à comprendre, à concevoir pourquoi ça s’est passé ainsi et pas autrement. Tout ça, un an après.

— Oui, on ira camper. Mais j’ai peur des insectes, donc bon courage pour me supporter toute la nuit !
— J’aime pas les insectes non plus.


Il sourit, même s’il dit ça plus pour la rassurer que parce qu’il a peur des insectes. Non, si Angus voit un moustique dans la tente, il va plutôt partir à la chasse aux moustiques, quitte à réveiller la jeune femme. En plus, vu qu’il est sourd, c’est encore plus compliqué pour lui vu qu’il ne peut pas se guider au son. Oui, Angus n’aime pas les insectes, mais il n’en a pas peur. C’est peut-être elle qui devrait s’inquiéter de la potentielle chasse aux moustiques du néo-zélandais.

— On va rester amis pour la vie alors ? Tu sais, comme les serments que font les jeunes. Best friend forever.
— Peut-être. Ca serait bien.


Angus non plus n’est pas aussi naïf, mais qui n’aime pas l’idée de garder un ami pour le restant de sa vie ? Personne, il pense. Il sourit à la réflexion de l'illusionniste.

— Alors j’aime beaucoup chinois, japonais ou mexicain. Mais je m’adapte à tout, sinon. Mais ça risque d’être un peu long si on va dans un vrai restaurant. Il faudrait un truc rapide, tu ne crois pas ?
— A part si tu as très faim, j’ai tout mon temps, donc je peux attendre si tu veux aller dans un vrai resto. Mais on peut trouver quelque chose de rapide et bon !


Il réfléchit longuement, le regard fixé sur son amie. Jusqu’à qu’elle prenne de nouveau la parole :

— Tu veux qu’on reprenne un taxi ? Ou alors on peut se perdre dans les rues à la recherche d’un endroit où manger. Sauf si tu connais un endroit. Je te suis, quoi.  
— Tu as froid ?
demande-t-il. Je peux te prêter ma veste, si tu veux.

Depuis tout à l’heure, Angus se balade avec son gilet à la main, sans trop savoir quoi en faire. Il la tend un peu dans la direction de Raven pour appuyer son propos. L’air frais de New-York n’a pas l’air de le déranger plus que ça, puisqu’il ne ressent pas le besoin de la porter sur ses épaules. Il poursuit :

— On peut se promener un peu, et si on trouve un resto sympa on peut s’y arrêter, qu’est-ce que t’en dis ?


©️ OMEGA
if you wanna break these walls down, you're gonna get bruised.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Invité
le Lun 18 Juil - 0:11

« J’aime pas les insectes non plus. – Qui va les tuer alors ?! Je te préviens, pas moi. » Elle frissonnait rien qu’à l’idée de s’approcher de ces monstres. Oui, les petites bêtes ne mangeaient pas les grosses, en attendant… « Tu savais que certaines araignées pouvaient pondre des putins d’œufs en toi ? » Et quand elle avait peur, elle devenait un peu grossière, parfois. « L’Australie par exemple, veut ta mort. Tu as vu toutes les horreurs qu’il y a là-bas ? » En fait, Rave n’a pas peur des insectes. Elle est plutôt terrorisée. Parfois, elle cauchemardait que des araignées grouillaient dans son lit. Autant dire qu’elle ne se réveillait pas de la meilleure des humeurs.

« A part si tu as très faim, j’ai tout mon temps, donc je peux attendre si tu veux aller dans un vrai restau. Mais on peut trouver quelque chose de rapide et bon ! – Oh, non, juste… » Elle ne savait pas vraiment comment le dire clairement. « J’ai tout mon temps aussi, dit-elle simplement. » Rave n’avait pas envie d’écourter ce moment, mais elle ne savait pas comment le dire sans que ça paraisse… Enfin qu’elle paraisse trop collante. Un peu embrouillée, elle revint à elle quand il lui proposa sa veste. Il lui tendit un peu en sa direction. « Je… Merci, je veux bien. » Elle l’enfila délicatement, ayant presque peur de l’abîmer. Elle ne se rendit compte qu’une fois sur son dos qu’elle avait l’odeur d’Angus. « Tu mets du parfum ? lui demanda-t-elle, curieuse de savoir. »

« On peut se promener un peu, et si on trouve un restau sympa on peut s’y arrêter, qu’est-ce que t’en dis ? – Très bonne idée ! dit-elle en serrant un peu plus les pans de la veste autour d’elle. » L’été était encore timide et elle était plutôt du genre frileuse. Elle décida de longer la rue sur laquelle se trouvait l’Empire State Building. Raven n’était pas certaine d’aimer se perdre mais au moins, elle aurait toujours Angus pour faire le GPS. Ils pourraient bifurquer dans les ruelles sur le côté, où elle savait pouvoir trouver quelques devantures intéressantes. « Il ne faut pas m’emmener ici en pleine journée. Je crois que j’achèterais tout ce qui se trouve sur cette rue. » Alors que son regard glissait sur les vitrines, elle voyait des librairies, des magasins d’instruments de musique, des magasins de bric à braque où elle savait pouvoir dénicher des choses… même pas intéressantes, juste atypiques. Elle leva les yeux au ciel et ne vit aucune étoile. Un peu déçue, elle espérait qu’ils n’en verraient plus une fois de retour au Centre, un peu plus excentré du centre-ville. Il n’aurait pas autant de pollution lumineuse qu’ici.

En fait, Raven n’était jamais allée au restaurant avec qui que ce soit d’autre que sa famille. Elle fit se constat en remarquant l’étrange nouveauté que cela constituait pour elle. Elle ne voulait pas le dire à Angus, de peur de passer pour une bien étrange personne. Elle se croyait un peu comme dans les films, pas forcément les comédies romantiques, mais tous ces navets pour adolescents, où ils sortaient en ville. Eclairés par des lumières ajoutées sur le plateau, avec une musique entraînante derrière eux, c’était l’occasion de faire les quatre cent coups et de dépenser toute cette énergie. Sauf qu’ils n’étaient pas dans un film – heureusement, sinon ils devraient s’embrasser à la fin du rendez-vous. Heureusement ? Raven sentit la chair de poule remonter le long de ses bras à l’idée que peut-être, ça ne la dérangerait pas. « Tu as prévu de faire quoi pendant les vacances ? Il n’y aura plus les cours, j’imagine que tu vas voyager… lui demanda-t-elle finalement pour se changer les idées. » Le Centre restait bien entendu ouvert pour ceux qui souhaitaient y résider – ce qui serait le cas de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 21 ans Posts : 1273 Un petit secret sur moi : Angus est né avec une surdité profonde, c'est-à-dire qu'il n'a nullement la possibilité d'entendre. Quand les conditions sont réunies, il peut lire sur les lèvres et avoir une conversation (presque) normale avec les gens. Il "parle" le NZSL et l'ASL qu'il a commencé à apprendre quand il est arrivé au Centre (respectivement les langages des signes Néo-Zélandais et américain. * Sa mère est morte quand il avait 16 ans, ça l'a profondément affecté. Vu que sa famille s'est brisée en même temps qu'elle est partie, Angus n'a jamais réussi à faire complètement son deuil. * Il adore voyager. S'il apprécie de visiter les endroits touristiques, Angus préfère davantage les endroits typiques des pays qu'il visite. Il est incroyablement curieux et humaniste, de manière générale, il est très intéressé par ses semblables et aime apprendre à les connaître, partager des choses. * Il aime aussi beaucoup l'astronomie, passion que sa mère lui a légué avant sa mort. Il trouve ça très apaisant. * Depuis peu, il a adopté un Akita qu'il a nommé Vixen.


Avatar : Ash Stymest
Crédits : avatar by SOHA
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 28/05/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Angus Blackburn
le Lun 18 Juil - 2:22

— Qui va les tuer alors ?! Je te préviens, pas moi.
— Si ça se trouve je suis encore plus terrifié que toi… !


Il a ce petit sourire narquois. Angus la fait marcher. S’il avait vraiment peur des insectes, il n’aurait sûrement pas proposé de faire du camping.

— Tu savais que certaines araignées pouvaient pondre des putains d’œufs en toi ?
— C’est dégueulasse ! On va manger en plus.


Le jeune homme continue à marcher sur le trottoir aux côtés de son amie. Il rit un peu nerveusement, sans pour autant sembler en tenir rigueur à son acolyte.

— L’Australie par exemple, veut ta mort. Tu as vu toutes les horreurs qu’il y a là-bas ?
— Oui : des kangourous, des koala, des wombats…


C’est de l’ironie évidemment. Mais le jeune homme n’a pas l’air vraiment perturbé, bien qu’il soit conscient qu’il y a aussi des animaux très dangereux en Australie. Il n’est pas allé dans le genre d’endroits où on les trouve facilement. Même s’il aurait bien aimé visiter ces endroits pour leur beauté.

— Il ne faut pas m’emmener ici en pleine journée. Je crois que j’achèterais tout ce qui se trouve sur cette rue.

Du coup, Angus regarde attentivement le genre de magasin qu’il y a dans cette rue. Si jamais un jour il doit acheter un cadeau pour Raven, il saura quel genre de trucs lui acheter. Et puis il se rend compte que ce n’est pas le genre de magasin dont les filles de leur âge raffolent. D’habitude, c’est plus tôt les magasins de vêtements, de maquillage et ainsi de suite. Mais visiblement, Raven n’a d’yeux que pour les livres, les instruments de musique. Au moins, il n’aura peut-être pas à répondre à la quotidienne question qui est « est-ce que tu me trouves grosse ? ». Angus déteste tout simplement ce genre de filles, il ne les supporte pas. Il considère qu’il y a plus important dans la vie. Et puis pour lui, le poids, c’est quelque chose de personnel : c’est selon comment on se voit dans le miroir. Comme pour tout, ça ne devrait pas être aux autres de décider.

— Tu as prévu de faire quoi pendant les vacances ? Il n’y aura plus les cours, j’imagine que tu vas voyager…
— J’aimerais bien aller en Californie pour commencer, mais je ne sais pas si le Centre voudra bien me laisser partir… Et j’ai trouvé personne pour partir avec moi, donc je sais pas… Et toi ?


Ils continuent à marcher dans plusieurs ruelles, alors que tout se remplit petit à petit et que la fraicheur s’installe définitivement pour la nuit. Au bout d’un moment Angus s’arrête, le regard accroché à une vitrine. Il retient Raven en attrapant sa main.

— C’est pas vraiment à ça que j’avais pensé, mais ça te dit de manger des bagels ?

Alors qu’il observe la carte, il se rend compte que c’est servi avec des frites maison. Qui plus est, le cadre a l’air plus que sympathique : moderne, sobre et chaleureux en même temps.


©️ OMEGA
if you wanna break these walls down, you're gonna get bruised.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Invité
le Lun 18 Juil - 12:40

« Si ça se trouve je suis encore plus terrifié que toi. – Ok, alors on laisse tomber le camping, désolée ! » Elle éclata de rire. Elle était capable de ne pas dormir de la nuit si elle savait qu’un insecte se trouvait pas loin d’elle, de peur qu’elle le mange, qu’il rentre dans ses oreilles, ou… ou autre, d’ailleurs. Elle avait aussi l’impression un peu sexiste qu’un garçon musclé comme ça n’aurait pas peur de petites araignées aux longues pattes bizarres. « C’est dégueulasse ! On va manger en plus. » Elle hocha la tête, simulant une mine triste en repensant à ces horribles œufs. « Oui : des kangourous, des koalas, des wombats… - Nan, tu sais très bien que ça c’est mignon et tout choupinou. Mais il y a des scorpions, des méduses, des pieuvres, des poissons venimeux. Je n’ai pas peur des serpents, mais pleins de gens, oui. » Rave avait toujours eu une sorte d’intérêt morbide pour les serpents. Elle n’en avait jamais touché pourtant elle aurait aimé en mettre un autour de son cou. Elle n’était pas idiote : elle savait très bien qu’une grosse majorité de ces reptiles ne vivaient que pour une chose : tuer leur proie par empoisonnement souvent. Mais elle avait déjà peur de toutes ces autres bestioles, elle ne pouvait pas en plus être terrorisée par les serpents ou les crocodiles, ça ferait un peu trop pour la même.

« J’aimerais bien aller en Californie pour commencer, mais je ne sais pas si le Centre voudra bien me laisser partir. – Pour commencer ? Tu as prévu un petit tour des Etats-Unis cet été ? Tu m’as dit que tu avançais plutôt bien dans tes cours, alors il n’y a aucune raison pour qu’ils te gardent au Centre. Sinon tu fais un petit numéro de charme à la psychologue et elle te laissera filer. – Et j’ai trouvé personne pour partir avec moi, donc je ne sais pas… Et toi ? – Oh, c’est dommage. Tu voudrais faire un road trip, ou autre chose ? » Il n’avait personne pour partir ? Elle trouvait ça étonnant. Ne pouvait-il pas partir avec sa sœur par exemple, ou la bande d’amis avec laquelle il était sorti la dernière fois ? Angus semblait pourtant assez entouré pour trouver au moins une personne. « Tu m’avais dit que tu avais une sœur… Tu ne peux pas partir avec elle ? » S’il ne lui avait pas encore proposé ça, c’est qu’il n’en avait pas envie. Pourtant elle avait envie de lui poser la question, en apprendre un peu plus sur lui et sa situation familiale. « Moi… Pas grand-chose. J’irai certainement voir un peu la famille qui me reste, quelques jours. Puis je reviendrai au Centre. » Elle avait prévu de jouer du violon, d’avancer un peu dans ses études, pressée d’obtenir son diplôme pour enfin faire quelque chose d’utile. Elle dessinerait un peu, écrirait beaucoup, et continuerait ses séances de psychothérapie pour essayer de faire partir les cauchemars. Il lui faudrait voir quels professeurs restaient sur place pendant l’été, pour organiser quelques activités intéressantes… Plongée dans ses pensées, Raven revint à la réalité quand elle sentit les doigts d’Angus rencontrer les siens. Il attrapa sa main alors qu’elle continuait à déambuler dans les rues. Elle se retourna, curieuse de voir ce qu’il avait à lui montrer, rassurée par le contact chaud des doigts d’Angus. « C’est pas vraiment à ça que j’avais pensé, mais ça te dit de manger des bagels ? – Oh oui. J’adore ! » Il fallait que le pain soit bon, bien sûr, mais c’était un plat succulent, et qui n’était pas trop lourd. Elle entra dans la boutique, aux murs clairs et à l’ambiance chaleureuse. Un serveur vint les accueillir, leur proposant une table donnant sur la rue encore animée de toutes ses lumières. Même les magasins fermés gardaient parfois de quoi éclairer la devanture. Peut-être pour espérer que le chaland reviendrait un autre jour, ou alors pour donner un sentiment de gaieté au lieu. Quoi qu’il en soit, Raven retira la veste d’Angus une fois assise – il faisait bon dans le restaurant, et elle entraverait se mouvements pour manger. « Je te préviens, quand je mange, ça se transforme régulièrement en troisième guerre mondiale. » Surtout quand elle mangeait des bagels, parfois compliqués à manger lorsqu’ils n’étaient pas bien serrés. Au pire, elle aurait recours à un peu d’illusion pour cacher ses maladresses. Ce ne serait pas la première fois qu’elle se rendrait coupable de ce genre d’action. « Et pourquoi la Californie précisément ? demanda-t-elle en jetant un œil sur le menu distribué par le serveur. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 21 ans Posts : 1273 Un petit secret sur moi : Angus est né avec une surdité profonde, c'est-à-dire qu'il n'a nullement la possibilité d'entendre. Quand les conditions sont réunies, il peut lire sur les lèvres et avoir une conversation (presque) normale avec les gens. Il "parle" le NZSL et l'ASL qu'il a commencé à apprendre quand il est arrivé au Centre (respectivement les langages des signes Néo-Zélandais et américain. * Sa mère est morte quand il avait 16 ans, ça l'a profondément affecté. Vu que sa famille s'est brisée en même temps qu'elle est partie, Angus n'a jamais réussi à faire complètement son deuil. * Il adore voyager. S'il apprécie de visiter les endroits touristiques, Angus préfère davantage les endroits typiques des pays qu'il visite. Il est incroyablement curieux et humaniste, de manière générale, il est très intéressé par ses semblables et aime apprendre à les connaître, partager des choses. * Il aime aussi beaucoup l'astronomie, passion que sa mère lui a légué avant sa mort. Il trouve ça très apaisant. * Depuis peu, il a adopté un Akita qu'il a nommé Vixen.


Avatar : Ash Stymest
Crédits : avatar by SOHA
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 28/05/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Angus Blackburn
le Mar 19 Juil - 13:39

— Ok, alors on laisse tomber le camping, désolée !
— Je suis déçu,
fait-il en mimant sa déception.

Il sourit, la regarde rire. Heureusement qu’il n’a pas peur des insectes – même s’il ne les aime pas.

— Nan, tu sais très bien que ça c’est mignon et tout choupinou. Mais il y a des scorpions, des méduses, des pieuvres, des poissons venimeux. Je n’ai pas peur des serpents, mais pleins de gens, oui.
— C’est bien les serpents.


Ce n’est pas en Nouvelle-Zélande qu’il a vu des serpents en tout cas car c’est un pays qui en est dépourvu. Pour faire simple, il est dépourvu de tout animal dangereux. Ou presque, peut-être. C’est lors de ses voyages en Asie qu’il a pu en voir pour la première fois. Bien qu’il y ait eu la fascination du début, ce n’est pas non plus l’animal préféré d’Angus, surtout s’il a déjà un hamster.

— Pour commencer ? Tu as prévu un petit tour des Etats-Unis cet été ?
— Cet été ça sera plutôt un tour de la Californie ! Il y a beaucoup trop de choses à voir pour que je puisse faire tout le pays pendant les vacances d’été. C’est beaucoup plus grand que la Nouvelle-Zélande. Et puis j’ai envie de prendre mon temps et d’en profiter. J’ai envie de prendre un peu de bon temps à Los Angeles, puis de visiter San Francisco, aller un peu dans le Nevada pour voir le Grand Canyon et Vegas.
— Tu m’as dit que tu avançais plutôt bien dans tes cours, alors il n’y a aucune raison pour qu’ils te gardent au Centre. Sinon tu fais un petit numéro de charme à la psychologue et elle te laissera filer… Oh, c’est dommage. Tu voudrais faire un road trip, ou autre chose ?
— T’es sûre que tu veux que je lui fasse un numéro de charme ?
fait-il en riant. Et oui, mais un qui est entrecoupé, si ça fait sens.

Le jeune homme, lui, n’est pas certain de vouloir faire un numéro de charme à l’un de ses supérieurs hiérarchiques – ça ne servirait en rien sa crédibilité, en plus. Déjà qu’il ne le paraît pas beaucoup, autant en garder un minimum.

— Tu m’avais dit que tu avais une sœur… Tu ne peux pas partir avec elle ?
— Le truc c’est qu’elle est plus âgée, du coup elle est en formation pour devenir agent spécial au Centre, et je suis pas sûr qu’elle puisse prendre autant de vacances que moi pour partir en voyage. Elle travaille après tout, c’est pas seulement une formation je crois. Et puis je sais pas si j’ai vraiment envie de partir avec elle. C’est ma sœur mais en même temps il y a des circonstances qui font qu’on est pas si proches que ça. Malheureusement.


Le jeune homme voudrait bien raconter le fond de l’histoire à Raven, parce que dit ainsi, ça ne fait pas forcément sens à son amie. Mais le problème est toujours le même : il ne veut pas la brusquer avec ses histoires, qui plus est, il ne sait pas s’il est lui-même sûr de vouloir en parler de vive-voix.
A y réfléchir, il préfère lui dire lui-même qu’attendre qu’elle soit confronter à sa sœur et qu’elle crache le morceau plus facilement que lui.

— Moi… Pas grand-chose. J’irai certainement voir un peu la famille qui me reste, quelques jours. Puis je reviendrai au Centre.
— C’est cool que t’ailles voir ta famille ! Tu vas pas t’ennuyer si tu restes toute seule au Centre ?


Une fois qu’il a retenu l’attention de Raven et qu’elle se tourne de nouveau vers lui, il lâche ses doigts délicatement. Il sourit quand il voit la réponse de son amie.

— Oh oui. J’adore !

Ils entrent dans le restaurant où un serveur vient les accueillir et les installer à une table près de la vitrine. Ce n’est pas le genre de placement qu’il préfère mais il n’en dit rien. Angus n’est pas du genre à faire un scandale si la table qu’on lui attribue n’est pas celle qu’il veut. Il s’assoit face à la jeune femme, visiblement content de sa trouvaille.

— Je te préviens, quand je mange, ça se transforme régulièrement en troisième guerre mondiale.

Il rit un peu, jusqu’à qu’il puisse de nouveau lire quelque chose sur les lèvres de Raven. De toute façon, il doute de réussir à faire mieux qu'elle : c'est le propre des bagels et le jeune homme ne s'en formalise pas. Il n'attend pas d'une femme qu'elle soit gracieuse peu importe les circonstances.

— Et pourquoi la Californie précisément ?
— Je sais pas, ça a l’air sympathique. Et ça a l’air un peu plus vert que New-York aussi.


Le jeune homme regarde lui aussi son menu. Il arrive à se décider plutôt rapidement, ce qui est assez étonnant. Angus finit par replier la carte et la poser à côté de lui. Il se met à regarder Raven, ne sachant pas vraiment quoi lui dire.
Le serveur revient une fois que tous les deux semblent avoir choisi leurs menus. Il laisse la parole à Raven en premier puis commande un soda avec un bagel sans viande. Le jeune homme n’est pas nécessairement végétarien, mais c’est celui avec le plus d’ingrédients qu’il aime dedans.


©️ OMEGA
if you wanna break these walls down, you're gonna get bruised.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Contenu sponsorisé
le

Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une touche de déco
» eau de mer sucré
» Touche pas à ça malheureux !
» premièrement, ne touche pas à tes aiguilles.
» Bloqué sur la touche "↑"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You are Powerful :: Votre Personnage :: Créer des liens :: Topics de jeu terminés-