AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 
RAGUS III | Une touche de sucré.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 21 ans Posts : 1273 Un petit secret sur moi : Angus est né avec une surdité profonde, c'est-à-dire qu'il n'a nullement la possibilité d'entendre. Quand les conditions sont réunies, il peut lire sur les lèvres et avoir une conversation (presque) normale avec les gens. Il "parle" le NZSL et l'ASL qu'il a commencé à apprendre quand il est arrivé au Centre (respectivement les langages des signes Néo-Zélandais et américain. * Sa mère est morte quand il avait 16 ans, ça l'a profondément affecté. Vu que sa famille s'est brisée en même temps qu'elle est partie, Angus n'a jamais réussi à faire complètement son deuil. * Il adore voyager. S'il apprécie de visiter les endroits touristiques, Angus préfère davantage les endroits typiques des pays qu'il visite. Il est incroyablement curieux et humaniste, de manière générale, il est très intéressé par ses semblables et aime apprendre à les connaître, partager des choses. * Il aime aussi beaucoup l'astronomie, passion que sa mère lui a légué avant sa mort. Il trouve ça très apaisant. * Depuis peu, il a adopté un Akita qu'il a nommé Vixen.


Avatar : Ash Stymest
Crédits : avatar by SOHA
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 28/05/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Angus Blackburn
le Ven 29 Juil - 22:46

Spoiler:
 

— Bin je sais pas. Socialement parlant je sais juste que ça peut paraître étrange. D’autres auraient demandé ce que j’ai fait de ma vie.

Raven s’esclaffe et Angus hausse un sourcil, n’étant pas sûr d’avoir tout suivi. Il finit par sourire : ça lui convient bien mieux que de l’imaginer pleurer.

— Les autres ratent aussi peut-être beaucoup de choses. Parce que tu es loin d’être la seule. Mais ça a l’air de te faire rire.

Passer son temps à faire la fête, ce n’était pas non plus le passe-temps du jeune homme. Du moins pas comme ça. Lui, il est plus dans le raisonnable. Angus arrive à s’entendre avec ce genre de personnes, mais il ne devient pas forcément ami avec.

— Si je te dis que tu es normal, comme tu viens de dire que ce n’était pas intéressant, je t’insulte. Et si je te dis que tu n’es pas normal, je mens. Je suis coincée.
— Ben en soit, par rapport au monde entier, on est pas normaux. Mais pour des gens anormaux on est normaux. Y’a pas de mauvaises réponses parce que ça ne peut pas être tout blanc ou tout noir. J’essayais juste de te réconforter.


Elle sourit et il y répond en faisant de même alors qui’ils continuent à arpenter la rue, en quête de ce fameux bar. Après Raven, il entre à l’intérieur. La lumière est assez intimiste, la musique peut-être branchée mais pas forcément effrénée et le volume convenable. Le jeune homme semble apprécier l’endroit, Raven aussi et visiblement, ils ne sont pas les seuls.

— Tu prends quoi ?
— Je sais pas, je réfléchis.


Il a l’air tout aussi perdu que Raven. Le néo-zélandais suit le regard de la jeune femme se poser sur le cocktail d’une personne près d’eux. Il ne sait pas ce que c’est et il ne l’a pas saisi.

— Est-ce que tu peux commander pour moi s’il te plait ? Surprends-moi. Je vais nous chercher une table.
— D'accord.


Angus la regarde partir pour voir où elle s’installe, puis elle disparaît donc il se tourne vers le serveur qui semble attendre une réponse. Il s’excuse de ne pas avoir fait attention, essaye de gagner du temps pour réfléchir et puis finit par commander. Le barman lui sert ses boissons, puis il paye avant de revenir vers Raven. Il pose un verre rempli d’une liqueur noire qui flotte sur un épais lit de limonade devant l’illusionniste. Le jeune homme s’assoit et pose son propre verre sur la table. Il a pris un verre whisky.

— Un cocktail avec de la vodka noire et de la limonade. C’est peu alcoolisé, donc pour les gens qui ne sont pas habitués à boire, c’est pas mal. D’ailleurs c’est pas aussi fort que la vodka classique et c’est aromatisé aux fruits des bois, si je dis pas de bêtises. J’ai pensé que ça pourrait te plaire, par contre ça tâche la langue.

La vodka noire est un alcool plus sucré que les autres, ce qui en fait un cocktail assez sucré, mais pas non plus trop puisqu’il n’y a que deux ingrédients sucrés. En général, il fait son petit effet chez les femmes, bien qu’Angus l’apprécie aussi de temps à autres. Qui plus est, peu de personnes connaissent l’existence de cet alcool, ce qui est un peu dommage selon Angus, mais c’est l’occasion de le faire connaître à quelqu’un.


© OMEGA
if you wanna break these walls down, you're gonna get bruised.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Invité
le Sam 30 Juil - 19:55

« Un cocktail avec de la vodka noire et de la limonade. C’est un peu alcoolisé, donc pour les gens qui ne sont pas habitués à boire, c’est pas mal. – Un fin connaisseur, le taquina-t-elle. – D’ailleurs, c’est pas aussi fort que la vodka classique et c’est aromatisé aux fruits des bois, si je dis pas de bêtises. J’ai pensé que ça pourrait te plaire, par contre ça tâche la langue. – Tu me connais déjà trop bien. J’adore les fruits des bois. » Elle dit déjà, parce qu’elle n’avait toujours pas compris comment les choses avaient pu se dérouler ainsi. Moins d’un an qu’ils se connaissaient, quelques entrevues à peine, des regards traînants, des discussions entrecoupées de rire, de sujets plus sérieux, parfois. Elle tira la langue lorsqu’il lui signifia qu’elle aurait certainement une nouvelle couleur. Ca ne la dérangeait pas, elle aimait manger des bonbons en gélatine bleue pour ça. Une vraie gamine parfois. « Et toi ? Tu as pris quoi ? dit-elle en jetant un regard circonspect au liquide ambré qu’il avait dans son verre. » Elle sentit le contenu du verre avant d’y tremper ses lèvres – non pas qu’elle ne faisait pas confiance à Angus, mais elle avait trop d’a priori pour ne pas être méfiante. Pourtant, ça avait plutôt bon goût. Sucré, un peu frais, un trait de feu descendit dans sa gorge alors qu’elle avalait. Un peu surprise, elle prit une deuxième gorgée. « C’est très bon, signifia-t-elle en regardant dans son verre, curieuse de savoir comment ça pouvait avoir ce goût. Tu as bien choisi. » Elle avait l’impression que la chaleur glissait lentement en elle, réchauffant ses doigts et ses pommettes. Ca lui plaisait bien comme sensation, mais elle pouvait comprendre combien certains pouvaient abuser. Et quand elle savait ce que ça entraînait le lendemain matin, elle n’était pas certain de vouloir essayer ça tout de suite par contre.

Elle glissa sa main sur la table et attrapa celle d’Angus, avant de la retourner, dos contre la table. Chatouillant la paume de la main du garçon en regardant les lignes de sa main, elle lui jeta un regard amusé à la dérobade. « - Tu veux que je te lise ton avenir ? » Elle ne savait pas tirer les cartes du tarot, ni regarder dans une boule de cristal mais elle avait appris à lire les lignes de la main. Oh, elle savait que ça ne voulait rien dire, que c’était bidon et qu’il ne fallait pas prendre au pied de la lettre toutes ces élucubrations, mais elle trouvait que ça passait le temps. Elle chercha sa ligne de cœur, sa ligne de vie, amusée de découvrir les callosités de sa main, la longueur de ses ongles, les quelques cicatrices qui pouvaient s’y glisser. Rave avait presque une passion pour les mains – elle trouvait qu’elles disaient beaucoup de la personne que l’on avait en face. Si les gens prenaient soin d’eux, ou pas. Et même avoir des bagues était très significatif pour elle. La mutante n’était pas une fine observatrice dans son quotidien, pourtant lorsqu’elle se focalisait sur quelque chose, elle pouvait souvent se faire un avis tranché sur la situation. Enfin, un peu manichéenne dans le genre, elle avait souvent des avis tranchés sur tout, même lorsqu’elle ne savait pas grand-chose dans ce domaine précis. C’est ce que les professeurs du Centre lui reprochaient souvent, d’ailleurs, et qui pourrait peut-être lui nuire dans sa carrière de scientifique. Être persuadé de certaines choses pouvait aider dans certains cas, à persévérer, pour prouver sa pensée, mais combien avait-on d’idiots pour un Mendeleïev ? Pour une bonne intuition ? Et si ce gars n’avait pas eu ce besoin irrésistible de prouver qu’il avait raison, de faire valoir ses idées… Alors rien de ses découvertes n’aurait été utilisé. Equilibre fragile. « Enfin mon don c’est pas de voir l’avenir alors le prend pas au premier degré, s’amusa-t-elle. D’ailleurs… Est-ce que l’alcool a un impact sur l’utilisation de ton don ? demanda-t-elle subitement, de peur que son illusion ne s’efface. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 21 ans Posts : 1273 Un petit secret sur moi : Angus est né avec une surdité profonde, c'est-à-dire qu'il n'a nullement la possibilité d'entendre. Quand les conditions sont réunies, il peut lire sur les lèvres et avoir une conversation (presque) normale avec les gens. Il "parle" le NZSL et l'ASL qu'il a commencé à apprendre quand il est arrivé au Centre (respectivement les langages des signes Néo-Zélandais et américain. * Sa mère est morte quand il avait 16 ans, ça l'a profondément affecté. Vu que sa famille s'est brisée en même temps qu'elle est partie, Angus n'a jamais réussi à faire complètement son deuil. * Il adore voyager. S'il apprécie de visiter les endroits touristiques, Angus préfère davantage les endroits typiques des pays qu'il visite. Il est incroyablement curieux et humaniste, de manière générale, il est très intéressé par ses semblables et aime apprendre à les connaître, partager des choses. * Il aime aussi beaucoup l'astronomie, passion que sa mère lui a légué avant sa mort. Il trouve ça très apaisant. * Depuis peu, il a adopté un Akita qu'il a nommé Vixen.


Avatar : Ash Stymest
Crédits : avatar by SOHA
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 28/05/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Angus Blackburn
le Lun 1 Aoû - 4:24

— Un fin connaisseur, le taquine-t-elle.
— Faut pas exagérer, fait-il en riant un peu.
— Tu me connais déjà trop bien. J’adore les fruits des bois.
— Le hasard fait bien les choses alors !


Elle tire la langue, ce qui fait rire Angus.

— Et toi ? Tu as pris quoi ?
— Un whisky. Tu veux goûter ? C’est plus fort par contre.


Elle sent le contenu du verre avant de prendre une première gorgée. Le jeune homme ne se sent pas vraiment offensé par le fait qu’elle sente la boisson qu’il lui donne avant de la consommer puisqu’elle n’a jamais bu. Le premier verre n’est pas forcément le plus facile. Il la regarde prendre une seconde gorgée. Angus la regarde beaucoup, quand il y pense, c’est peut-être pour ça qu’il paraît la connaître. Tout de même, il guette sa réaction, impatient et anxieux de savoir ce qu'elle en pense.

— C’est très bon, l’informe-t-elle. Tu as bien choisi.
— Tant mieux si ça te plait !


Ses joues rosissent un peu. C’est l’effet de l’alcool. Il prend une petite gorgée de sa propre boisson. Il a appris à boire lentement, contrairement aux gens de son âge, et à apprécier les saveurs d’un alcool. Non pas qu’il soit un fin connaisseur comme l’avait fait remarqué Raven, mais c’est surtout que les jeunes gens ont une propension à vider leur verre plus vite qu’il n’en faut pour le dire. C’est assez problématique et c’est pour ça que les gens finissent aux toilettes assez rapidement. Il a malheureusement assisté à trop de soirée de ce genre pour être naïf de ce point de vue-là.
La main de l’illusionniste apparaît sur la table pour trouver celle d’Angus. Elle la retourne, paume face au plafond et fait glisser ses doigts sur cette dernière. Elle a l’air amusée et dans un même temps, incroyablement concentrée, à tel point qu’il n’a pas envie de l’embêter. Angus se contente de la regarder, parce qu’on ne sait jamais combien de temps ce genre de moments vont durer.

— Tu veux que je te lise ton avenir ?
— Pourquoi pas.


Il sourit puis prend une seconde gorgée de cette substance ambrée, la savoure un peu avant de l’avaler. Angus n’a pas de cicatrices particulières sur ses mains, ne porte pas de bagues non plus. Les bijoux, ce n’est pas vraiment son truc, si tenté que ça soit le truc de beaucoup d’hommes en ce monde. Le seul bijou qu’il possède est une petite chaîne en or qu’il a eut quand il est né, puis celle que sa mère a eu quand elle est née aussi. C’est un très vieux bijou, mais qui a gardé toute sa splendeur d’antan. Mais du coup, au lieu de les mettre sur deux chaînes différentes, il a gardé les pendentifs et les a mis sur la même. Il le porte autour du coup en ce moment, mais comme il le garde très souvent en dessous de son tee-shirt. On la voit juste briller un peu vers l’arrière de sa nuque.

— Enfin mon don c’est pas de voir l’avenir alors le prend pas au premier degré. D’ailleurs… Est-ce que l’alcool a un impact sur l’utilisation de ton don ?
— J’ai du mal à croire à ce genre de truc, de toute façon, fait-il en haussant les épaules, puis dit un peu plus bas : à part si je fais face à un mutant qui peut faire ça. Et sinon…Je sais pas ! Si je bois vraiment trop, peut-être que oui. J’ai pas l’habitude de me mettre aussi mal avec de l’alcool. Pourquoi ?

La question est un peu soudaine, du coup, c’est vrai qu’il a besoin de demander, bien qu’il ait déjà sa petite idée.


© OMEGA
if you wanna break these walls down, you're gonna get bruised.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Invité
le Lun 1 Aoû - 11:25

« Un whisky. Tu veux goûter ? C’est plus fort par contre. » Elle hésita – ça avait une jolie couleur mais on lui avait souvent dit que ça pouvait avoir un goût rance, alors elle ne savait pas trop. « Oui, pourquoi pas ? glissa-t-elle. » La bonne nouvelle c’est qu’elle n’avait pas pour habitude de parler fort, ce qui faisait qu’on lui demandait souvent de répéter : pas de problème avec Angus puisqu’il lisait sur ses lèvres.

Quand Angus accepta qu’elle lise dans les lignes de sa main, un mince sourire filtra sur ses lèvres et elle essaya de capter un peu de luminosité pour voir les traits. « Il paraîtrait que ta main gauche dévoile l’inné, tandis que la main droite dévoile l’acquis. Tu as trois lignes principales : celle du cœur, celle de la tête et celle de la vie. Chez certaines personnes on peut voir la quatrième ligne, celle du destin. » Elle aimait bien la douceur de la main d’Angus, totalement vierge de cicatrices. Rave en avait certaines, écopées de ses balades maladroites dans le jardin quand elle était petite. Et le travail du violon avait parfois rendu ses doigts rugueux. « Ta ligne de cœur est droite et courte, parallèle à ta ligne de tête… Tu montres peu d’intérêt pour les relations amoureuses et tu maîtrises bien tes émotions. Et elle est coupée. Ca veut dire que tu as eu des traumatismes émotionnels. » Elle releva la tête, plongeant son regard dans celui d’Angus. Est-ce que ça pouvait avoir un rapport avec ce qui s’était passé avec sa famille ? « Ta ligne de vie est courbe : tu es plein d’énergie. Par contre elle est proche du bord de la paume, ça pourrait indiquer que tu es prudent avant de donner ton cœur. « Pour ta ligne de tête, elle est séparée de ta ligne de vie et elle est droite. Tu as un esprit d’aventurier et tu es très enthousiaste mais tu es très terre-à-terre.  Par contre, rien sur ta ligne du destin, je ne peux pas la voir ici. » Elle lâcha finalement sa main, un peu amusée par ce que ça révélait du garçon. « J’ai du mal à croire à ce genre de trucs de toute façon : à part si je fais face à un mutant qui peut faire ça. – Donc ce que je t'ai dit ne te correspond pas trop ? Je n’y crois pas vraiment non plus, mais je trouve ça amusant. J’aime bien lire l’horoscope aussi. » Elle n’était pas vraiment superstitieuse…

« Et sinon… Je ne sais pas ! Si je bois vraiment trop, peut-être que oui. J’ai pas l’habitude de me mettre aussi mal avec de l’alcool. Pourquoi ? – Juste pour savoir, dit-elle, un peu mal à l’aise. » Il y avait certaines choses qu’elle n’avait aucun mal à aborder, comme ses sentiments – on l’avait vu avec Angus. Mais… Son don avait toujours la manie de la mettre mal à l’aise. Elle ne put s’empêcher de regarder la peau rougie et légèrement boursouflée où elle s’était brûlée plus tôt. Heureusement, avec la lumière tamisée on ne la distinguait presque pas. Elle prit une nouvelle gorgée de sa boisson, lâchant finalement la main du garçon. Rave ne comprenait pas pourquoi le contact physique était si simple avec lui. Peut-être parce qu'elle avait confiance en lui ? D'habitude elle sentait les frissons de malaise remonter le long de son dos. Ou alors parce que pour le moment, c'était toujours elle qui initiait le contact.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 21 ans Posts : 1273 Un petit secret sur moi : Angus est né avec une surdité profonde, c'est-à-dire qu'il n'a nullement la possibilité d'entendre. Quand les conditions sont réunies, il peut lire sur les lèvres et avoir une conversation (presque) normale avec les gens. Il "parle" le NZSL et l'ASL qu'il a commencé à apprendre quand il est arrivé au Centre (respectivement les langages des signes Néo-Zélandais et américain. * Sa mère est morte quand il avait 16 ans, ça l'a profondément affecté. Vu que sa famille s'est brisée en même temps qu'elle est partie, Angus n'a jamais réussi à faire complètement son deuil. * Il adore voyager. S'il apprécie de visiter les endroits touristiques, Angus préfère davantage les endroits typiques des pays qu'il visite. Il est incroyablement curieux et humaniste, de manière générale, il est très intéressé par ses semblables et aime apprendre à les connaître, partager des choses. * Il aime aussi beaucoup l'astronomie, passion que sa mère lui a légué avant sa mort. Il trouve ça très apaisant. * Depuis peu, il a adopté un Akita qu'il a nommé Vixen.


Avatar : Ash Stymest
Crédits : avatar by SOHA
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 28/05/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Angus Blackburn
le Lun 1 Aoû - 17:54

Elle a l’air d’hésiter un peu, puis finit par dire :

— Oui, pourquoi pas ?

Angus fait alors glisser son verre vers son vis-à-vis, pour la laisser goûter. Il la regarde faire avec un petit sourire, guettant sa réaction qu’il s’imagine déjà – d’où son sourire.

— Il paraîtrait que ta main gauche dévoile l’inné, tandis que la main droite dévoile l’acquis. Tu as trois lignes principales : celle du cœur, celle de la tête et celle de la vie. Chez certaines personnes on peut voir la quatrième ligne, celle du destin.

Il acquiesce aux explications de Raven, même s’il n’est pas sûr de tout comprendre, il essaye. C’est un peu difficile pour lui de regarder si elle lui montre des choses sur sa main et lire sur ses lèvres en même temps. Vraiment pas pratique. Il ne regarde donc pas sa main. Mais alors qu’elle fait une pause dans ses explications, pour réfléchir, certainement, il en profite pour l’observer, pour observer ses cils, ses yeux bruns, l’arrête de son nez, la forme de son arc de cupidon, tout un tas de choses qu’il ne prend pas forcément la peine de regarder d’habitude.

— Ta ligne de cœur est droite et courte, parallèle à ta ligne de tête… Tu montres peu d’intérêt pour les relations amoureuses et tu maîtrises bien tes émotions. Et elle est coupée. Ça veut dire que tu as eu des traumatismes émotionnels.

Elle relève la tête, le regarde. Angus fronce les sourcils. Il ne pensait pas que ses mains pouvaient trahir aussi facilement son passé. Mais il s’en fiche un peu, au fond, il faudrait bien qu’elle le sache un jour. Qu’elle ne se prépare pas psychologiquement à devoir rencontrer sa mère et surtout à faire face à la grande méchante belle-mère alors qu’elle n’est plus de ce monde. Il sait que ça va le rendre vulnérable, il sait combien certaines personnes sont assez mal intentionnées pour se servir des traumatismes des gens pour leur faire du mal ensuite. Raven ne fait pas parti de ces gens-là. Elle est spéciale. Il croit en elle plus que n’importe qui d’autres dans cette ville. Peut-être même plus que sa sœur, même. Il peut lui dire sans s’inquiéter. C’est un bien grand mot, parce que l’idée de devoir lui en parler le rend assez anxieux ; il ne voudrait pas trop la chambouler, parce qu’au fond, c’est du passé, Angus s’en est tout à fait remis depuis le temps. De toute façon, il n’a pas d’autres choix que de vivre avec. Mais il est content que Raven n'est pas cette curiosité de demander : Angus ne serait pas sûr de vouloir lui dire si c'est elle qui lui demande.

— Ta ligne de vie est courbée : tu as plein d’énergie. Par contre elle est proche du bord de la paume, ça pourrait indiquer que tu es prudent avant de donner ton cœur. Pour ta ligne de tête, elle est séparée de ta ligne de vie et elle est à droite. Tu as un esprit d’aventurier et tu es très enthousiaste mais tu es très terre-à-terre. Par contre, rien sur ta ligne du destin, je ne peux pas la voir ici.

Elle lâche sa main, visiblement amusée par ses révélations. Angus est un peu perplexe sur tout ce qu’il vient d’entendre.

— Donc ce que je t’ai dit ne te correspond pas trop ? Je n’y crois pas vraiment non plus, mais je trouve ça amusant. J’aime bien lire l’horoscope aussi.
— Si… Y’a des trucs… Plutôt pertinents.


Un peu trop, même. Mais Angus a du mal à se l’admettre. Il sourit, parce qu’il se rend compte qu’il a l’air de prendre tout ça trop à cœur, et puis c’est juste la vie qui est faite ainsi, il ne pourra rien faire pour changer ce qui a été fait. Il vaut mieux partir sur quelque chose de plus léger, revenir rapidement à la réalité. Le jeune homme prend une nouvelle gorgée de liqueur, puis lit sur les lèvres de Raven :

— Juste pour savoir.

Ils restent assis comme ça un moment. Angus se trouve à ne pas savoir quoi dire. Il l’observe un moment avant de passer ses doigts autour de la nuque de Raven pour la tirer un peu vers lui – autant que la table le leur permet, en fait. Et il l’embrasse. Un baiser peut-être pas assez chaste pour elle, peut-être trop pour lui. De toute façon, il n’aime pas les baisers remplis d’alcool, pas forcément à cause du goût que ça laisse, mais plus que de tout ce que ça pourrait impliquer. Donc il ne va pas plus loin. Et puis il n’a pas envie de faire faire une syncope à Raven, surtout qu’il a bien compris qu’il lui reste un paquet de premières fois à découvrir. Ca fait déjà peut-être beaucoup pour aujourd’hui.

Il s’écarte assez rapidement, finalement.

— J’avais envie. Et je savais pas quoi dire, alors… Voilà.

Il rit un peu, nerveusement. Il ne se justifie pas plus que ça. Il ne s'excuse pas. Ca lui a démangé, mais ça serait mentir : il ne regrette absolument pas de l'avoir fait.


© OMEGA
if you wanna break these walls down, you're gonna get bruised.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


Message Re: RAGUS III | Une touche de sucré. posté par Invité
le Lun 1 Aoû - 18:37

Spoiler:
 

« Si… Y’a des trucs… Plutôt pertinents. » Raven ne put s’empêcher de rire devant sa légère gêne, mais surtout parce qu’elle ne savait pas s’il disait ça pour lui faire plaisir ou parce qu’il le pensait réellement. Maintenant qu’elle avait fini d’être madame Irma, elle approcha ses doigts du verre proposé par Angus, un peu timide. Il devait avoir pris un truc bien plus fort. Elle prit la peine encore de sentir la mixture, mais rien que l’odeur piquante ne lui disait rien qui vaille. Néanmoins, si Angus était aventurier, il lui fallait l’être aussi. Certes, elle ne supportait pas les insectes, mais elle pouvait bien goûter quelque chose. Elle trempa ses lèvres dans la boisson et sut tout de suite qu’elle n’aimait pas. Trop fort, trop rance, elle reposa finalement le verre près de lui. « On dirait de l’essence ! Enfin j’en ai jamais goûté, mais si ça devait avoir un goût, ce serait ça. » Elle préféra reprendre une gorgée de ce qu’elle avait elle, curieuse d’avoir la langue colorée et aussi pour faire passer le goût âcre de ce qu’elle venait de boire.

Angus se tait un instant. Rave avait toujours plus ou moins apprécié le silence, alors elle se laissa porter quelques instants par la musique, qu’elle avait perdu l’habitude d’écouter en arrivant au Centre, se délectant des morceaux qu’elle ne connaissait pas. Les doigts d’Angus se frayèrent un chemin jusqu’à sa nuque où un million de fourmis vint grouiller. Des vagues de frisson remontèrent le long de son dos pour arriver autour de son cou, manquant de lui filer la chair de poule, alors qu’il l’attirait doucement au-dessus de la table. Tout son corps se tendit comme un arc, alors que la peur formait une boule dans son estomac, chape de plomb dans tout son être. Engluée dans du plâtre, elle se laissa faire, ne sachant pas quoi faire. Elle n’eut de toute manière pas le temps de faire quoi que ce soit, alors qu’il venait déposer ses lèvres sur les siennes.

Elle ferme les yeux alors que tout son être bouillonne. Ses pensées se perdent, cherchant à reprendre leur chemin habituel, mais elle ne peut sentir que le parfum d’Angus, la douceur de ses lèvres, de sa main sur sa nuque, de son souffle quand il inspire par le nez. Tout son corps s’éveille brutalement comme s’il s’était endormi durant des années, et une chaleur qu’elle ne comprend pas se répand en elle, brûlant tout sur son passage, libérant tellement de sensations… Les paupières clauses, ses yeux se remplissent de larmes, comme Angus avait mis le feu à un brasier. Il l’embrasse. Ca ne dure que quelques secondes, peut-être moins mais tout en elle est exacerbé, et ses pensées tournoient, virevoltent, se désagrègent sous elle, la laissant perdue dans un abîme noir. Elle n’est pas certaine de le mériter. Elle n’est pas certaine de le maîtriser. Est-ce que ça doit l’être ? Elle n’est pas certaine d’avoir envie d’être aimée de cette manière. Elle n’est pas certaine d’avoir envie de ressentir tout ça – elle sait que ça va l’encombrer, que ça va l’embrumer. Et pourtant elle apprécie.

Ce ne sont que des lèvres qui se touchent.
Ce ne sont que des âmes qui s’effleurent.
Elle n’était pas certaine de pouvoir lui offrir la sienne. Elle n’était pas certaine de vouloir lui offrir la sienne. Les doigts glissent lentement de sa nuque, exposant sa peau aux langues de feu qui brûlent son corps. Quand il s’écarte, il parle, mais ça ne l’atteint pas, parce qu’elle est plus loin que ça. « J’avais envie. Et je savais pas quoi dire, alors… Voilà. » Rave veut être seule, parce que c’est plus simple de l’être. On ne se préoccupe pas des autres, on ne se préoccupe pas de ce qu’ils peuvent penser, ressentir. On peut s’aimer soi-même et être heureux, non ? Elle ne voulait pas se départir de cet égoïsme et de cette solitude. Elle ne voulait pas ouvrir son cœur à une autre personne. Elle ne voulait pas se glisser dans ce couloir sombre, où elle ne voyait pas où elle mettait les pieds. Toute sa vie était millimétrée. Elle avait tout prévu, tout planifié. « Pardon, murmura-t-elle en se levant brusquement, se cheveux se plantant certainement devant sa bouche sans qu’il ne puisse y lire quoi que ce soit. » Avant qu’il ne puisse l’arrêter, elle se glissa entre les membres de la foule, appliqua un voile d’illusions pour qu’Angus ne puisse pas la repérer avant qu’elle ne s’échappe du bar. Ca ne la rendait pas invisible, ça ne la supprimait pas de la pièce – ça la rendait simplement moins reconnaissable. Poussée par le besoin de sortir d’ici, de retrouver l’air frais, les étoiles, les étoiles qu’elle ne verrait de toute manière pas ce soir, de rentrer chez elle, dans sa chambre de dix mètres carré, l’univers qu’elle connaissait sur le bout des doigts, l’univers qu’elle en voulait plus jamais quitter. En sortant dans la rue, elle heurta un groupe, n’entendit pas ce qu’ils avaient à dire, le sang battant férocement à ses oreilles alors qu’elle s’engouffrait dans une ruelle, puis une autre, zigzaguant pour ne pas qu’il la retrouve. Elle laissa tomber l’illusion censée masquer son visage, et alors que les larmes coulaient sur ses joues, elle retira rageusement le maquillage qui couvrait sa peau. Elle était stupide, stupide, stupide. Elle n’aurait jamais dû… dû quoi, en fait ? Elle ne savait pas à quel moment ça avait dérapé, à quel moment elle n’avait pas su mettre les barrières, les distances, celles qu’elle s’était promis d’instaurer avec les autres. Elle voulait pas se sentir bien pour quelqu’un, ni se sentir mal pour quelqu’un. Elle ne voulait plus jamais ressentir cette horrible douleur quand on perdait quelqu’un. Elle s’en voulait aussi d’avoir fait ça à Angus, parce que… parce qu’elle l’aimait beaucoup, mine de rien. Et aussi parce qu’elle ne savait pas comment expliquer tout ça. Elle n’avait pas envie de l’expliquer non plus. Elle ne voulait plus parler, à personne, jamais.
Une fois certaine qu’Angus ne la retrouverait pas, elle s’assit contre une porte d’immeuble, au milieu d’elle ne savait où, et serra ses genoux contre sa poitrine. Elle y posa sa tête et se mit à rire. Elle n’avait aucun moyen de rentrer au Centre : pas de portable ni de monnaie. Et même pas de veste, puisqu'elle avait laissé celle d'Angus sur la banquette.
Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Une touche de déco
» eau de mer sucré
» Touche pas à ça malheureux !
» premièrement, ne touche pas à tes aiguilles.
» Bloqué sur la touche "↑"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You are Powerful :: Votre Personnage :: Créer des liens :: Topics de jeu terminés-