AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 
Niallàn - Loss is a tough thing to bear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

PERSIST UNTIL SOMETHING HAPPENS

J'ai actuellement : 39 ans Posts : 30 Avatar : Misha Collins
Sur YAP depuis le : 06/12/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Niallàn - Loss is a tough thing to bear posté par Niallàn Callahan
le Mar 6 Déc - 21:17


Niallàn Callahan

Aller de l'avant est toujours plus facile à dire qu'à faire

Nom : Callahan, ses parents étaient irlandais voyez-vous. Prénom :Niallàn, signifiant champion. Age : 39 ans Date de naissance : le 12 décembre 1997. Lieu de naissance : Irlande, Dublin. Situation familiale :Veuf depuis 2 ans, père d'une jeune fille de seize en pleine crise d'ado et se croyant responsable de tous les malheurs du monde. En même temps, il la comprend vu que c'est sa première mutation qui a provoqué l'accident dans lequel Allania, sa mère, à laissé la vie. Orientation sexuelle : Hétérosexuel. Don : Il est capable de matérialiser dans la réalité certains de ses tatouages, comme le style sur son bras écrivant "Never stop moving Forward" ou, mieux, les katanas japonais tatoués sur son dos. Cependant, il ne comprend toujours pas pourquoi le dragon enroulés autour d'eux ne devient qu'une gravure fine sur les lames, mais bon. Il n'allait tout de même pas faire naître une espèce mythique non? Il peut aussi faire sortir un revolver de sa cheville. Groupe : PHY. Arrivé(e) au Centre le : Première fois en décembre 2015, après sa première mutation. Il le quitte après son diplôme, le 12 décembre 2018, pour aller mener sa vie au-dehors du centre, où il va enseigner les arts martiaux et le maniement du katana. Il revient au Centre le 1er juiller 2034 suite à la mutation de sa fille afin qu'elle apprenne à maîtriser son don et surtout qu'elle arrête de porter toute la responsabilité du décès de sa mère sur ses frêles épaules. Statut au sein du Centre : Employé du Centre en tant que Responsable des PHY. Avatar :Misha Collins. Petite description de son caractère : EMPATHIQUE, et parfois un peu trop, il a tendance à s'identifier à ceux qui éprouvent de la peine, et donc à la ressentir aussi. Heureusement, cela fonctionne aussi dans l'autre sens puisque que la joie des autres est également contagieuse. Enfin, dans la mesure du possible puisque depuis la mort d'Allania il est devenu MOROSE. Il n'a plus trop le cœur à sourire et il passe par d'incompréhensibles phases de dépression. Mais il garde quand même un masque jovial pour ceux dont il a la responsabilité afin de ne pas les inquiéter. C'est surtout pour sa fille qu'il fait ça. Elyana s'en veut assez sans qu'il ait besoin d'en rajouter une couche. D'ailleurs, il est un peu SURPROTECTEUR avec elle. Elle est le seule membre restant de sa famille, la prunelle de ses yeux. Alors même si elle se blâme pour l'accident de sa mère, il fait tout son possible pour lui faire comprendre que ce n'est pas le cas et qu'il est autant responsable qu'elle. C'est pourquoi on peut dire qu'il est PATIENT. Et il l'a toujours été. Après tout, quoi de plus normal pour quelqu'un qui a fait des arts martiaux son métiers et à qui les maîtres-mots sont calme et respect. Il est très TOLÉRANT. Avec lui, aucun tabou. C'est le référent des PHY et peu importe ce dont ils ont besoin de parler il sera là pour les écouter sans émettre aucun jugement. Niallàn est aussi très CARTHÉSIEN. Il a beaucoup de mal à croire ce qui ne peut pas être prouvé sans aucun doute et scientifiquement, ce qui fait qu'il à la fâcheuse habitude de toujours demander des explications, comme un enfant. Il est hyper CURIEUX, d'une curiosité sans borne il cherche toujours à apprendre de nouvelles choses.


Petits trucs à propos de moi

♥Il a de nombreux tatouages, tous ayant une signification. Par exemple, les deux katanas dans son dos sont les premiers, et marquaient son passage à l'âge adulte et la volonté de se débrouiller seul, sans l'aide de personne. Et aussi le fait qu'il était fasciné depuis toujours par les lames japonaises et qu'il pratique leur maniement depuis ses six ans.
♦La bague de mariage d'Allania, il l'avait tatouée sur son auriculaire et a mis toute la force de son amour pour elle dans l'énergie qu'il a déployée pour la faire basculer dans la réalité. La conséquence, une bague inaltérable et unique, restant encore ancrée profondément dans le monde. Maintenant, il la porte toujours en collier et a le tic de la faire tourner entre ses doigts à chaque fois qu'il pense à elle.
♣Il est totalement fan des séries DC et Marvels, même s'il sait désormais que ce ne sont pas que des légendes et des récits fantastiques à présent.
♠Il continue de pratiquer le maniement de ses katanas. Ça l'aide à faire le vide dans son esprit et il en ressort toujours apaisé.
♥D'ailleurs, il a finalement appris de nombreux sports de combats lui permettant de se défouler, comme le kick-boxing ou ju-jitsu. Il montre notamment à Elyana les notions les plus basiques de self défense.
♦Niallàn déteste avoir tort. Il a beau être patient et compréhensif, il fera tout pour avoir le dernier mot, quitte à parler jusqu'à ce que vous ne sachiez plus la différence entre le blanc et le noir.
♣Il ne croit pas en l'existence d'un quelconque Dieu supérieur à l'homme. Il préfère la théorie du Big Bang et penser que son Destin ne dépend que de lui et non des autres. Cependant, il croit quand même en la réincarnation.
♠Il siffle régulièrement la mélodie préférée de sa femme, même s'il ne le fait qu'en privé car elle était réservée à eux deux.
♥Son dernier tatouage est la phrase "Never stop moving forward". Elle lui rappelle que Allania n'aurait pas voulu le voir dans un état déplorable et qu'il doit encore veiller sur Elyana. Il l'a rajoutée à la suite du stylo plume qu'il avait eu quelques années avant.
♦Depuis l'accident il ne supporte plus de rester sans rien faire, et on pourrait même dire qu'il a développé une forme d'hyper activité.



Derrière l'écran

Pseudo : EllanaC
Prénom : Sarah
Age : 17 ans
Fréquence de connexion : 2 fois par semaine minimum
Comment avez-vous connu YAP ? : DC
Inventé ou scénario : InventVous avez réussi l'exploit de me faire craquer en deux semaines


Code:
<pris>○ Misha Collins</pris> ϟ Niallàan Callahan

BesidetheCrocodile
Revenir en haut Aller en bas
avatar

PERSIST UNTIL SOMETHING HAPPENS

J'ai actuellement : 39 ans Posts : 30 Avatar : Misha Collins
Sur YAP depuis le : 06/12/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: Niallàn - Loss is a tough thing to bear posté par Niallàn Callahan
le Mar 6 Déc - 21:30


Once I was happy but that's another story

"After all this time ? Always"

Niallàn marchait dans les couloirs du Centre. Lentement. Très lentement, même. Il n'était pas fan de ces rendez-vous réguliers avec le psychologue du Centre. Toutes les deux semaines, il devait se rendre dans ce bureau si impersonnel. Il comprenait que c'était pour que les gens se sentent le plus à l'aise possible, mais apparemment cela ne lui réussissait pas.
Même s'il n'aimait pas cela, il se pliait de bonne grâce à cette contrainte. Il n'était pas du genre à s'enfermer sur lui-même, plutôt extraverti même, toujours à aller vers les autres pour voir s'ils avaient besoin de lui. C'est pour cela qu'il avait besoin de parler à quelqu'un. Il ne pouvait pas garder pour lui toutes les émotions négatives qui l'envahissaient depuis maintenant presque deux ans. Deux longues années de solitude que la présence d'Elyana, des jeunes mutants ou encore de ses collègues de travail avaient du mal à combler.
Sans qu'il ne s'en rende compte, il était déjà arrivé devant la porte. La main prête à cogner contre le battant de bois, le poing s'arrêta pourtant à quelques centimètres, comme si une force l'empêchait de pousser le simple panneau. Il respira un grand coup frappa.

- Entrez ! Ah, Niallàn, je vous attendais.

Evidemment qu'il l'attendait. Ils avaient rendez-vous ainsi depuis des mois. Il secoua la tête et, au lieu de s'allonger sur le traditionnel divan, il s'installa face à la fenêtre, le regard rivé sur les bâtiments de Manhattan. Ils avaient très vite découvert que rester immobile n'était pas du tout la solution pour l'amener à se détendre alors ils avaient décidé d'un commun accord que Niallàn pourrait déambuler à sa guise dans la pièce et parler à grand renfort de gestes, chose qu'il se retenait de faire lorsqu'il était en face de jeunes mutants débutants, c’est-à-dire tout le temps. La voix posée et calme du psychologue perça la trame de ses pensées.

- Aujourd'hui va être un peu différent.

- Ah oui ? Et en quelle mesure ?

Sa voix, chaude et basse, avait résonné dans la pièce. Il détestait la résonnance dans les salles comme ça, cela lui donnait l'impression d'être enfermé.

- Mes supérieurs m'ont demandé une… évaluation, en quelque sorte. Ils veulent s'assurer que vous pouvez toujours exercer votre métier. Et, je sais que vous avez déjà répondu à certaines d'entre elles, dit-il avec un geste de la main en voyant qu'il s'apprêtait à l'interrompre, mais je crains que mon prédécesseur n'ait égaré votre dossier.

Niallàn ne répondit pas. Il n'y avait pas de réponse à apporter.

- Commençons vous voulez-bien ? A quel moment vous êtes vous rendu compte que vous aviez muté ?[/i]

Effectivement, les questions étaient différentes. Enfin, habituellement, c'était plutôt lui qui parlait et le psychologue qui écoutait, se contentant d'être l'oreille attentive et silencieuse permettant de s'épancher sans crainte d'être jugé. Alors certes, il avait déjà répondu à ces questions, mais cela avait été plus de quinze ans auparavant. Il ferma les yeux quelques instants, se remémorant les circonstances.

- A vrai dire, je crois que j'aurais pu avoir ce gêne mutant sans jamais l'exprimer. Après tout, il concerne mes tatouages. Vous imaginez, si je n'avais jamais franchi la porte de ce salon, j'aurais pu ne jamais avoir la capacité de déclencher ces mutations. C'est amusant, quand on y pense. Bref, toujours est-il que, une dizaine de jours après mes dix-huit ans, où je me suis fait tatouer les deux katanas dans mon dos, j'ai ressenti une gêne. Au début, j'ai pensé que c'était à cause du tatouage en lui-même. Vous comprenez, je ne connaissais personne de tatoué alors je ne savais pas vraiment à quoi attendre. Alors quand plongé ma main pour toucher et que j'ai senti une poignée, je l'ai saisie. Surprise, je tenais un véritable katana dans ma main.

- Et comment vous êtes-vous sentis à ce moment-là ?

- J'ai été vraiment surpris. Et incrédule. Surtout si on pense au fait que, quelques secondes après, la lame avait disparue. Je l'ai déjà dit, mais je suis quelqu'un de très carthésien. Alors sur le moment je n'ai pas compris du tout ce qui m'arrivait. J'étais dans une période de grand changement, j'allais entrer à l'université, j'avais emménagé dans mon nouvel appart et, surtout, je croyais que tout cela n'était qu'une invention des industries cinématographiques pour faire monter les ventes de leurs films. Et, bien sûr, j'étais paniqué. Pourquoi, je ne me souviens plus très bien. Ce dont je me rappelle en revanche, c'est que c'est arrivé plusieurs fois et que je serais probablement devenu fou si personne n'était venu m'expliquer.


- Et, concrètement, qu'est-ce que ce dont a changé dans votre vie ?

- Pas grand-chose. Je veux dire, ce n'est pas l'un de ces dons hyper dangereux qui peuvent tuer les autres, tout dépend de comment je m'en sers, et ce n'est pas quelque chose qui révolutionne ma vie. Je peux rendre réels certains de mes tatouages, mais pas tous, même si je n'ai pas encore très bien compris pourquoi, mais il faut quand même que l'aiguille pénètre ma peau et grave le motif à l'encre pour que cela soit réalisable. Je n'aurais pas été mutant cela aurait été pareil je pense. Si l'on oublie le passage obligatoire par le Centre.

Pour l'instant, cela n'avait été que des questions auxquelles Niallàn n'avait pas eu de mal à répondre. Mais il sentait que n'allait pas durer et l'appréhension commençait lentement mais sûrement à faire son apparition. Malgré les séances régulières, il y avait un sujet qu'il n'avait jamais réussi à aborder, et il n'était toujours pas prêt. Et cela l'angoissait profondément.

- Considérez-vous que vous maîtrisez votre don ? Suffisamment pour ne mettre en danger personne ?

- Je suis employé au Centre. Si je ne maîtrisais pas mon don, déjà je ne pense pas qu'ils m'auraient laissé repartir. En plus, à moins de le vouloir vraiment, je ne peux blesser personne à part moi-même. Il faudrait que je désire matérialiser quelque chose de dangereux, et il faudrait en plus que ce soit tatoué. Aujourd'hui, des tatouages pouvant vraiment blesser quelqu'un je n'en ai que trois : une dague, les deux katanas dans mon dos et le revolver. Mais encore une fois, il faudrait quand même que je brandisse ces armes, ce que je ne ferais jamais.

- Et votre poste, il vous plait?

- S'il me plait?

Il se tut quelques instants. Bien sûr qu'il lui plaisait. Certes il n'enseignait plus la pratique des arts martiaux mais il avait la possibilité d'être en contact constant avec d'autres mutants, et de les aider à maîtriser leur don. Il s'en ouvrit donc au psychologue.

- Bien sûr, c'est une aubaine pour moi. Je fais enfin quelque chose que j'estime utile. Soyons honnêtes, être maître d'arme en quelque sorte n'est pas vraiment utile à la société. Alors que, maintenant, je peux vraiment faire quelque chose de nécessaire, puisque qu'aider les jeunes mutants, et les moins jeunes d'ailleurs, à maîtriser leur don afin qu'ils ne soient un danger ni pour les autres ni pour eux-mêmes, c'est quelque chose de fondamental à mes yeux. Personne ne devrait être en danger à cause d'un pouvoir qui échappe au contrôle, et c'est pour cela que le Centre est indispensable pour moi.

Le psychologue le regarda quelques instants et il le vit griffonner quelques mots sur le carnet de notes qui ne le quittait jamais. Son regard pensif le laissait perplexe, tout comme la lueur compatissante qui venait de s'allumer dans son regard. Quelle que soit la prochaine question, il sentait qu'il n'allait pas du tout aimer. Et il ne s'imaginait même pas à quel point.

- A quel moment avez-vous su que vous vouliez travailler ici ?

- Vouloir est un bien grand mot. A vrai dire, la décision s'est imposée d'elle-même. Je me refusait à ce qu'Elyana grandisse loin de moi. Et, je n'aurais pas supporter de la voir s'éloigner, de ne pas savoir ce qu'elle faisait ni comment elle allait. Cela peut paraitre un peu intrusif dit comme ça, mais bon. Je n'y peux rien. Depuis qu'Allania est…


Sa voix se brisa avant la fin de sa phrase. Cela faisait deux ans. Deux ans qu'Elle les avait quittés, et il ne pouvait toujours pas verbaliser cette réalité. Une réalité qu'il avait beaucoup de mal à accepter, peu importe ce qu'il faisait. Il reprit, un léger trémolo trahissant sa peine.

- Depuis qu'elle est partie, Elyana est la seule chose qu'il me reste. Presque la seule personne me retenant ici. Une ancre dans la réalité. Alors certes, mon métier me plait mais je ne l'ai pas choisi. Je n'avais pas d'autres alternatives. Ou, si, j'en avais, mais aucune d'elle n'aurait été supportable. Même pour Elyana. Je ne vais pas prétendre que je peux savoir exactement ce qu'elle ressentait, mais je sais qu'elle s'en veut, alors que ce n'est pas du tout de sa faute. S'il y avait quelqu'un à blâmer, ce serait plutôt moi puisque, sans le gêne mutant de mon ADN, cet… accident n'aurait jamais pu avoir lieu, même si c'est son don à elle qui l'a causé.

- Et la vie au Centre, ça se passe comment du coup ?

- Et bien, j'ai trouvé ma routine. La vie suit son cours. A défaut d'être heureuse elle est paisible.

- Que voulez-vous dire ?

Niallàn se mordit la lèvre. Il n'avait pas voulu prononcer ces mots, ceux qui trahissaient le fait qu'il n'était pas heureux. Il ne s'était pas méfié. Les questions étaient assez simples, alors il avait continué de parler, enchaînant les réponses, sans vraiment faire attention à la subtile dérivation de la conversation, jusqu'à atteindre le sujet qu'il redoutait le plus. Celui qu'il ne voulait pas aborder. Il essaya d'esquiver la question.

- Comment ça?

- Pourquoi dites-vous que votre vie n'est pas heureuse ?

- Pourquoi… vous osez demander pourquoi, alors que c'est écrit noir sur blanc dans le dossier que vous tenez ?

La voix de Niallàn était basse, plus encore qu'à l'ordinaire, grondante de colère contenue. Habituellement, c'était quelqu'un de calme et posé, qui n'élevait presque jamais la voix. Mais Allania était l'un des seuls sujets qui pouvait le faire dérailler. Comme à l'instant présent. Et il sentait que, s'il ne se calmait pas maintenant, c'est en larmes qu'il sortirait du bureau. Et en courant. Il respira donc profondément.

- Je ne suis pas heureux parce qu'il y a un vide dans ma vie. Quelque chose que rien ni personne n'arrive à combler. Ce vide qui s'agrandit de jour en jour, qui me ronge de l'intérieur, qui m'empêche de vraiment ressentir la joie à l'état pur. C'est comme un gouffre sans fond où l'on s'enfonce en sachant pertinemment qu'il sera impossible de remonter, même si l'on s'accroche quand même aux lisses pour les quelques personnes qui comptent encore dans votre vie. Alors non, le bonheur n'est pas l'émotion la plus forte en moi.

- Mais il en reste quand même, n'est pas ?

- Je ne vois pas de quoi vous parlez.

- Si, vous voyez très bien Niallàn. Je veux parler d'Elyana.


Niallàn ferma les yeux. Elyana, c'était sa fille, la seule source d'une émotion vraiment positive dans sa vie. Même s'il comprenait la joie et le bonheur de certains mutants, c'était elle qui le retenait, le gardait entier en quelques sorte, empêchant le trou noir de s'étendre de façon exponentielle. Elle était celle qui le faisait tenir bon, celle pour qui il gardait cette façade calme et posée.

- Et qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ? Qu'elle est celle qui compte le plus pour moi à présent ? La seule pour qui je tiens encore ?

- Non, ce qui m'intéresse surtout c'est la culpabilité qui pèse sur vous.

- Quoi ?

La voix avait claquée, résonnant dans ce bureau trop vide. Indignation apparente, mais il savait très bien que ce fichu psychologue avait raison. D'ailleurs, il évitait soigneusement son regard qu'il sentait peser sur lui. Deux minutes dans un silence pesant eurent raison de ses réticences. Il ne supporter plus l'inactivité.

- La culpabilité… Évidemment que je suis responsable ! explosa-t-il. Ce n'est pas de la faute d'Elyana ! Après tout, elle n'avait aucun moyen de savoir que son don aurait pu être dangereux. Mais moi ! J'aurais dû imaginé toutes les possibilités. C'est de ma faute si ce foutu accident a eu lieu. C'est mon ADN qui a transmis ce gêne, et non celui d'Allania. J'aurais dû prévoir cette éventualité. À cause de moi, de mon inconscience, de mon irresponsabilité, Allania est…

Il n'y avait pas moyen. Il ne pouvait définitivement pas énoncer cette vérité simple mais ô combien douloureuse. Sa voix se brisa une nouvelle fois, la colère laissant place à une peine insondable qui ravageait son esprit et son âme, le laissant s'effondrer en sanglots silencieux. Il sentait parfaitement le regard peiné du psychologue sur lui. Il ne lui en voulait pas. Du moins, il savait qu'il ne devait pas lui en vouloir. Il ne faisait que son métier, vérifier qu'il n'était pas dangereux pour ceux dont il avait la charge. Et il savait très bien que la façon dont il s'était décrit quelques secondes auparavant de jouaient pas en sa faveur. Quelques minutes plus tard les sanglots s'espacèrent.

- J'ai une dernière question, et j'en connais déjà la réponse. Mais il faut que je vous la pose : si vous aviez le choix, choisiriez-vous d'être mutant ou non et pourquoi?

Niallàn leva des yeux las. Effectivement il connaissait déjà la réponse. En partie du moins.

- Je ne sais pas.


Le psychologue le regarda, décontenancé.

- La mutation n'est pas quelque chose de mal. Quand je vois tous les mutants autour de moi, à qui cette mutation a permis d'évoluer et d'améliorer leur vie, je me dis que c'est une bonne chose. Et que les laboratoires du Centre font un travail phénoménal pour étudier et comprendre ce phénomène, et aider les autres à mieux se contrôler. Toutefois, dans mon cas elle est en quelque sorte la source de mes malheurs. En fait, c'est surtout le fait que ce soit héréditaire. Et pour cela, je peux vous assurer que ma fille n'avait pas demandé à être mutante. Enfin, si, mais pas avec un don aussi dangereux que le sien. La mutation comme je l'ai dit plus tôt n'aurait rien changé à ma rencontre avec Allania. Alors je préfère ne pas m'exprimer sur ce sujet.

Son interlocuteur le regarda, comme s'il voulait déchiffrer son âme à travers ses yeux. Puis il reprit la parole de la voix neutre qu'il employait toujours, même si une trace inhabituelle de compassion était perceptible.

- Très bien. Je crois que nous avons terminé Niallàn. Je pense sincèrement que votre emploi ne sera pas menacé par ce que nous venons de dire. D'ailleurs, cela pourrait même faire pencher la balance en votre faveur.

Il ne dit rien de plus, mais Niallàn comprit la suite. A cause de sa culpabilité, il ne laisserait rien arriver aux mutants dont il avait la responsabilité, la seule façon qu'il avait de réparer ce qu'il considérait comme de la négligence vis-à-vis du don de sa fille, mais tous savaient qu'il n'aurait rien pu faire. Tous, sauf les principaux intéressés, Niallàn et Elyana, qui s'estimaient responsables de tout.

BesidetheCrocodile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


Message Re: Niallàn - Loss is a tough thing to bear posté par Invité
le Mar 6 Déc - 23:47

Il est trop super original ton don j'suis fan renverse
Rebienvenue donc! cute
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ENFORCE THE LAW

J'ai actuellement : vingt-neuf ans, la trentaine se rapprochant trop rapidement à mon goût, j'ai l'impression que le temps passe trop vite Posts : 755 Un petit secret sur moi : j'ai cédé à le tentation de la chair il y a de cela quelques années. Aaron n'est au courant de rien... Et malheureusement, ce qui complique encore plus la chose, c'est qu'il s'agissait de son frère, Jesse. Entre ça et mon frère Sam qui ne supporte pas mon fiancé, je vous assure que les réunions de famille sont un pur bonheur.


Avatar : emilia clarke
Crédits : tearsflight(avatar) - louli(fiche de don)
Pseudo : Luleaby
Sur YAP depuis le : 25/08/2015

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: Niallàn - Loss is a tough thing to bear posté par Prisca Headey
le Mer 7 Déc - 10:20

Rebienvenue parmi nous, c'est bien que tu aies craqué pour un DC excited
Par contre, bien avant qu'on s'attaque à ta fiche, il faudra que tu remplisses ton profil et que tu mettes un avatar au moins cute



 
you're my flashlight
I GOT ALL I NEED WHEN I GOT YOU AND I, I LOOK AROUND ME AND SEE A SWEAT LIFE, I'M STUCK IN THE DARK BUT YOU'RE MY FLASHLIGHT, YOU GETTING ME THROUGHT THE NIGHT ›‹
Revenir en haut Aller en bas
avatar

PERSIST UNTIL SOMETHING HAPPENS

J'ai actuellement : 39 ans Posts : 30 Avatar : Misha Collins
Sur YAP depuis le : 06/12/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: Niallàn - Loss is a tough thing to bear posté par Niallàn Callahan
le Mer 7 Déc - 13:04

Désolée j'avais pas eu le temps de le faire hier hihi mais maintenant c'est bon ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 21 ans Posts : 1273 Un petit secret sur moi : Angus est né avec une surdité profonde, c'est-à-dire qu'il n'a nullement la possibilité d'entendre. Quand les conditions sont réunies, il peut lire sur les lèvres et avoir une conversation (presque) normale avec les gens. Il "parle" le NZSL et l'ASL qu'il a commencé à apprendre quand il est arrivé au Centre (respectivement les langages des signes Néo-Zélandais et américain. * Sa mère est morte quand il avait 16 ans, ça l'a profondément affecté. Vu que sa famille s'est brisée en même temps qu'elle est partie, Angus n'a jamais réussi à faire complètement son deuil. * Il adore voyager. S'il apprécie de visiter les endroits touristiques, Angus préfère davantage les endroits typiques des pays qu'il visite. Il est incroyablement curieux et humaniste, de manière générale, il est très intéressé par ses semblables et aime apprendre à les connaître, partager des choses. * Il aime aussi beaucoup l'astronomie, passion que sa mère lui a légué avant sa mort. Il trouve ça très apaisant. * Depuis peu, il a adopté un Akita qu'il a nommé Vixen.


Avatar : Ash Stymest
Crédits : avatar by SOHA
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 28/05/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: Niallàn - Loss is a tough thing to bear posté par Angus Blackburn
le Jeu 8 Déc - 12:50

Rebienvenue parmi nous ! mimi J'avoue que le don est assez cool !


©️ OMEGA
if you wanna break these walls down, you're gonna get bruised.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 35 ans (1 mars 2001) Posts : 1088 Un petit secret sur moi : Je ne louperai le SuperBowl pour rien au monde ϟ J'ai couché avec ma meilleure amie, Prisca, il y a de ça plusieurs années. Il se trouve malheureusement que c'est également ma belle-soeur ϟ On garde le secret de cette aventure depuis pas mal de temps maintenant, surtout qu'elle va bientôt se marier à mon petit frère, Aaron ϟ J'ai une sorte de problème avec les relations sérieuses, peut-être est-ce lié au fait que j'ai un penchant pour une belle brune non disponible ϟ En tous les cas, une belle blonde du nom de Roxann est en bonne voie pour me faire changer d'avis et m'enlever Prisca de la tête.


Avatar : Jensen sexy Ackles
Crédits : okinnel (signature) Puckessa (avatar)
Pseudo : BesidetheCrocodile
Sur YAP depuis le : 23/08/2015

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: Niallàn - Loss is a tough thing to bear posté par Jesse Stevens
le Jeu 8 Déc - 23:11


Ta fiche est validée
C'est parti pour l'aventure !



Bienvenue parmi nous  heart5

MISHAAAAA renverse Comme tu te doutes je fangirl totalement l'avatar que tu as choisis siffle Il nous faudra à ce propos un lien tous les deux héhé Sinon, j'aime beaucoup le don hypra original quoi beuh Ca rend le personnage trop trop badass je trouve hehe Rebienvenue chez toi cutie


Ca y est, l'ultime étape de ton inscription sur le forum vient de toucher à sa fin et c'est avec plaisir que nous t'accueillons dans nos rangs  On espère de tout coeur que tu parviendras à faire ton tour rapidement parmi nous et pour te faciliter la chose, il te reste quelques détails à régler

Afin de te faire rapidement des liens pour pouvoir rp avec le reste de nos membres adorés, rien de mieux que de créer ta fiche de liens. Il est également important de recenser le prénom et le nom ainsi que le don de ton personnage dans les différents bottins correspondants. On te demandera également de bien vouloir renseigner le logement qu'occupe ton personnage ainsi que son emploi, s'il est employé par le Centre. Petit bonus pour les mutants, la fiche de dons permettra de fixer un peu les limites et évolutions possibles pour ton don, il est également possible de modifier ta feuille de personnage.

Pour te permettre de t'intégrer au mieux, nous te proposons de participer au flood des bizuts où tu pourras faire la connaissance de nouveaux comme d'anciens membres du forum (promis, on ne mange pas ). Une foire aux rp te permettra également de trouver de nouveaux partenaires !

Finalement, rendez-vous ici pour soutenir le forum et nous permettre d'avoir encore plus de mutants dans nos rangs  : coups de boost. Pour donner ton avis de façon générale sur le forum, le livre d'or est fait pour toi et n'hésite pas à utiliser le cahier des doléances quand tu as la moindre question, suggestion ou requête


Sache que l'ensemble du staff est ta disposition et que si tu as la moindre question ou le moindre soucis, tu peux venir nous trouver par MP. Nous espérons de tout coeur que tu feras de YAP ta maison et que tout ceci n'est que le début d'une longue aventure avec nous  
   
BesidetheCrocodile


stuck in love
They could steam up windows with their kisses, but as soon as they started using their mouths for other things — like talking — everything got so complicated. •• ALASKA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 21 ans Posts : 1273 Un petit secret sur moi : Angus est né avec une surdité profonde, c'est-à-dire qu'il n'a nullement la possibilité d'entendre. Quand les conditions sont réunies, il peut lire sur les lèvres et avoir une conversation (presque) normale avec les gens. Il "parle" le NZSL et l'ASL qu'il a commencé à apprendre quand il est arrivé au Centre (respectivement les langages des signes Néo-Zélandais et américain. * Sa mère est morte quand il avait 16 ans, ça l'a profondément affecté. Vu que sa famille s'est brisée en même temps qu'elle est partie, Angus n'a jamais réussi à faire complètement son deuil. * Il adore voyager. S'il apprécie de visiter les endroits touristiques, Angus préfère davantage les endroits typiques des pays qu'il visite. Il est incroyablement curieux et humaniste, de manière générale, il est très intéressé par ses semblables et aime apprendre à les connaître, partager des choses. * Il aime aussi beaucoup l'astronomie, passion que sa mère lui a légué avant sa mort. Il trouve ça très apaisant. * Depuis peu, il a adopté un Akita qu'il a nommé Vixen.


Avatar : Ash Stymest
Crédits : avatar by SOHA
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 28/05/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: Niallàn - Loss is a tough thing to bear posté par Angus Blackburn
le Ven 9 Déc - 17:56

Avec un peu de retard, rebienvenue par ici ! heart6


©️ OMEGA
if you wanna break these walls down, you're gonna get bruised.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

PERSIST UNTIL SOMETHING HAPPENS

J'ai actuellement : 39 ans Posts : 30 Avatar : Misha Collins
Sur YAP depuis le : 06/12/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: Niallàn - Loss is a tough thing to bear posté par Niallàn Callahan
le Sam 10 Déc - 9:33

@Angus Blackburn je crois que tu l'avais déjà dis mdr

Sinon merci à tous pour ce deuxième message de bienvenu cutie

Et Jesse, j'ai pas du tout pensé à ton avatar quand j'ai pris le mien cute
Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 21 ans Posts : 1273 Un petit secret sur moi : Angus est né avec une surdité profonde, c'est-à-dire qu'il n'a nullement la possibilité d'entendre. Quand les conditions sont réunies, il peut lire sur les lèvres et avoir une conversation (presque) normale avec les gens. Il "parle" le NZSL et l'ASL qu'il a commencé à apprendre quand il est arrivé au Centre (respectivement les langages des signes Néo-Zélandais et américain. * Sa mère est morte quand il avait 16 ans, ça l'a profondément affecté. Vu que sa famille s'est brisée en même temps qu'elle est partie, Angus n'a jamais réussi à faire complètement son deuil. * Il adore voyager. S'il apprécie de visiter les endroits touristiques, Angus préfère davantage les endroits typiques des pays qu'il visite. Il est incroyablement curieux et humaniste, de manière générale, il est très intéressé par ses semblables et aime apprendre à les connaître, partager des choses. * Il aime aussi beaucoup l'astronomie, passion que sa mère lui a légué avant sa mort. Il trouve ça très apaisant. * Depuis peu, il a adopté un Akita qu'il a nommé Vixen.


Avatar : Ash Stymest
Crédits : avatar by SOHA
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 28/05/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: Niallàn - Loss is a tough thing to bear posté par Angus Blackburn
le Lun 12 Déc - 14:01

En effet ! Visiblement je ne sais plus trop où j'habite !


©️ OMEGA
if you wanna break these walls down, you're gonna get bruised.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Message Re: Niallàn - Loss is a tough thing to bear posté par Contenu sponsorisé
le

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Tough Ombres parmi vous !!
» hederian ▲ only one thing matters, we’re still here.
» The funny thing about a strong woman is that she doesn't need you... She wants you. And if you start slacking she'll be content without you. ~ Kanon.
» [RP Privé] i see thing that nobody else see
» English can be weird. It can be understood through tough torough thought, though - Pv Céleste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You are Powerful :: Votre Personnage :: Arrivée à New York :: Fiches validées-