AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 
~ Souffrons, puisqu'il me faut souffrir pour sauver ~ Skoll Ragnarok

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

WE CAN HEAL THE WORLD

J'ai actuellement : 40 ans Posts : 21 Un petit secret sur moi : Je suis capable d'avaler mon poids en onion-rings et de te mettre la raclée sur le ring juste après. A bon entendeur...


Avatar : Kevin McKidd
Crédits : Bazzart
Pseudo : Takie, Nocta
Sur YAP depuis le : 05/02/2017

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message ~ Souffrons, puisqu'il me faut souffrir pour sauver ~ Skoll Ragnarok posté par Skoll Ragnarok
le Dim 5 Fév - 4:54


Skoll Ragnarok

La douleur est le poison de la beauté - Shakespeare

Nom : Ragnarok Prénom : Skoll Age : 40 ans Date de naissance : 4 novembre 1997 Lieu de naissance : Reykjavik Situation familiale : Parents décédés en même temps que deux jeunes frères, ne reste plus que le dernier...  Orientation sexuelle : hétérosexuel Don : Ressent la souffrance physique au toucher et peut transmettre sa propre souffrance physique par le même biais Groupe : PHY Arrivée au Centre : Première venue de 2009 à 2015, puis de 2030 à maintenant Statut au sein du Centre : Employé: Médecin chef Avatar : Kevin McKidd Petite description de son caractère : Skoll est quelqu'un de particulièrement altruiste et de profondément gentil. A l'écoute des autres, sa vocation de médecin lui est venue très tôt, et s'est confirmé lors de sa mutation. Il considère son don à la fois comme une malédiction et comme un cadeau, mais il le porte surtout comme une responsabilité, un devoir qui l'engage à aider son prochain. Il est toujours plein de compassion, protecteur avec ses patients et avec les jeunes mutants. Ce trop plein de bonté le rend cependant quelques peu naïf et on lui reproche souvent d'être trop optimiste: il est vrai que l'Islandais s'avoue rarement vaincu et n'abandonne pas facilement. Il est persévérant et têtu comme une mule. Sa patience légendaire peut cependant être mise à rude épreuve et amène parfois une violente colère à force de titiller ses nerfs, surtout lorsqu'il est fatigué. Si Skoll est reconnu pour son optimisme et sa gentillesse, ceux qui le connaissent savent aussi qu'il ne pardonne pas facilement et qu'une fois sa confiance perdue, il est peu probable d'espérer un jour la ravoir.


Petits trucs à propos de moi

Vous avez devant vous 1 mètres 83 de sourire, de bonne humeur et de charme: une barbe rousse décontractée, une chevelure de la même teinte rarement coiffée, et des yeux d'un bleu profond qui n'est pas sans rappeler celui du ciel marin de sa terre natale. Skoll, avec son accent islandais et ses petits traits d'humour gamin vous met tout de suite en confiance, vous qui stressiez depuis que vous avez mis les pieds dans l'hôpital, tout va bien. Il vous demande en rigolant depuis combien de temps vous êtes au Centre, si ça vous plaît, quel est votre don. Puis après ces quelques sympathiques échanges qui ont effacé toutes vos appréhensions, il vient au plus important et vous expliquez alors pourquoi vous avez attendu une heure et demi dans la file d'attente pour avoir l'avis d'un médecin, en précisant que ce n'est pas uniquement pour rater vos cours. Et oui, même à quinze ans et en étant mutant, on peut trouver les cours barbants et chercher à s'en débarrasser: mais vous n'êtes pas stupide et savez très bien que le docteur Ragnarok n'est pas n'importe qui et qu'il a le moyen de savoir si vous simulez. Alors il vous regarde avec un sourire que vous connaissez bien, le genre de sourire qui veut dire "j'espère que tu ne m'as pas fait perdre mon temps gamin...". Il se place donc en face de vous, vous demande de fermer les yeux et de respirer lentement, puis il place ses mains de part et d'autres de votre crâne en se concentrant. Vous rouvrez les yeux une fraction de seconde plus tard en entendant sa voix grave résonner: "Foulure à la cheville droite et un bel hématome au tibia, il faut faire attention pendant tes cours de sport..." Il griffonne sur un papier quelques mots que seuls les pharmaciens sont à même de déchiffrer et vous explique ce qu'il vous faudra faire, tout en vous mettant l'atèle. Puis il vous offre à nouveau ce sourire, celui que vous ne pouvez pas éviter et que vous êtes obligé de rendre même si vous êtes en dépression nerveuse. Il vous ébouriffe alors les cheveux d'un geste affectueux en vous demandant comment ça se passe avec votre petite amie. Vous lui répondez sur un ton enjoué, vous demandant tout de même comment il peut être au courant de ça et se souvenir de tout. Votre ordonnance dans les mains et votre atèle au pied, vous repartez avec un sourire franc imprimé sur le visage. Parfois vous venez ici pour sécher quelques cours c'est vrai, mais parfois vous avez juste envie de prendre une bouffée de bonne humeur, une dose d'optimisme et un peu d'attention particulière, même si c'est l'espace de dix minutes. Oui, parfois vous avez juste besoin de croiser le légendaire sourire de Ragnarok pour vous sentir à l'aise dans vos baskets et oublier que vous avez la capacité de tuer toutes les personnes autour de vous si vous ne contrôlez pas vos émotions et si ce bracelet électronique ne serrait pas votre poignet...  ❋



Derrière l'écran

Pseudo : Takie, Nocta
Prénom : Jelena
Age : 19 ans
Fréquence de connexion : Le plus souvent possible, en semaine et le week-end, au moins une fois par semaine
Comment avez-vous connu YAP ? : Grâce à Rita/Garett, mais je connais aussi Janis et Aelan! o/
Inventé ou scénario : Inventé
Quelque chose à ajouter ? : Très beau design, contexte très intéressant, hâte de vous rejoindre en rp chers compagnons! o/


Code:
<pris>○ Kevin McKidd</pris> ϟ Skoll Ragnarok

BesidetheCrocodile





Once upon a time

Le secret de la vie est la souffrance ~ Oscar Wilde



~ 6 septembre 2030 ~

"Oh non ce n'est pas vrai, encore cette vieille tradition de l'entretien psychologique? On ne peut pas considérer que je l'ai déjà fait il y a disons... 28 ans de cela?"

Skoll fronça les sourcils d'un air suppliant jusqu'à faire une moue franchement ridicule qui arracha un rire à son interlocuteur.

"Désolé docteur, mais c'est obligatoire si vous voulez obtenir définitivement un poste."

Le dit docteur abandonna son expression de chien battu pour lever les yeux au ciel tout en se redressant. Il remit en place sa cravate avec un petit soupir et rétorqua d'un air faussement orgueilleux:

"Oh je ne veux rien, c'est le Centre qui rêve d'obtenir mes incontournables talents pour leur hôpital et je le comprends tellement!"

Il accentua sur son dernier mot avec un large sourire moqueur et adressa un signe de main au mutant qui l'accompagnait, lequel l'abandonna devant la porte du bureau en rigolant. Skoll prit une grande inspiration et frappa à la port qui lui faisait face, regrettant déjà son geste.

"Entrez"

Cette voix... Le grand roux poussa la porte et découvrit un visage des plus familiers devant lui:

"C'est pas vrai..."

"Skoll! Je me suis battu pour pouvoir m'occuper moi-même de cet entretien, comme au bon vieux temps, ça fait plaisir de te revoir mon garçon!"

Le "garçon" qui frôlait dorénavant le mètre quatre-vingt dix et portait une barbe plus fournie que son locuteur eut un sourire franc qui découvrit sa dentition blanche. Il s'assit sur le fauteuil en face du bureau et observa longuement le psychologue.

"Docteur Rise. Vous n'avez pas changé."

Le vieil homme eut un rire désabusé avant de renchérir:

"Tu devrais savoir que tu ne peux pas me mentir. Bien sûr que j'ai changé,c'est la vieillesse, mais pas autant que toi. La première fois que je t'ai vu, tu faisais cette taille -il mit sa main à quelques dizaines de centimètres au-dessus de son bureau- tu avais les cheveux qui mangeaient la moitié de ton visage plein de tâches de rousseur... et tu avais fait exprès de te mordre le bras avant de me serrer la main. Sans gants évidemment."

Skoll faillit s'étouffer en entendant les dernières paroles de Rise.

"C'est vrai, j'avais oublié que j'étais aussi blagueur."

Le psychologue secoua la tête d'un air qui se voulait désespéré mais qui trahissait un amusement nostalgique avant de reprendre:

"C'était au début de ma carrière, tu étais le premier gamin mutant dont je devais m'occuper et tu m'en as fait voir de toutes les couleurs. Mais tu n'as jamais été méchant, au contraire. Tu étais trop gentil, tu te faisais avoir par tout le monde mon pauvre..."

L'Islandais se renfonça dans le fauteuil et passa une mains sur sa barbe rousse:

"Merci de me le rappeler..."

"Oh ne prends pas cet air offusqué, tu sais que je dis vrai. Mais l'important est que tu aies changé, hein? Bon, ds-moi, comment se sont passées tes années en tant que chirurgien parmi les humains. J'imagine que tu as pu sauver beaucoup de vies grâce à ton don. Quel est le rapport que tu entretiens avec lui? Est ce que ça a changé depuis ton départ du Centre?"

Skoll réfléchit quelques instants à la réponse qu'il allait formuler. Il savait très bien que Rise pouvait lire dans son esprit, mais si l'honnêteté du psychologue était toujours la même trente ans après, il savait aussi qu'il ne le ferait qu'en cas de nécessité et que pour l'instant il s'agissait d'une banale discussion.

"Quand je suis arrivé au Centre, je voyais mon don comme une malédiction... je savais que je pouvais aider des gens mais j'avais peur de souffrir, je n'osais toucher personne. C'était une responsabilité que je ne voulais pas avoir... Avoir envie de sauver des gens c'est fabuleux, mais s'y sentir obligé parce qu'on a la capacité de trouver en quelques secondes ce qui ne fonctionne pas bien chez quelqu'un c'est différent, on a pas le choix et ça, ça me faisait peur. Le Centre m'a aidé à prendre confiance en moi et m'a surtout laissé le choix, on ne m'a pas forcé à utiliser mon don si je ne voulais pas et ça m'a beaucoup aidé, j'y suis venu de moi-même. Lorsque j'ai quitté les Etats-Unis pour Reykjavik, j'avais confiance en moi et je savais ce que je voulais faire. Oui, je crois qu'aujourd'hui je vois mon don comme ce qu'il est: un cadeau qui m'a permis de sauver un nombre incalculable de vies au prix d'une maigre souffrance, c'est vrai: je ne souffrais que l'espace de quelques instants, alors que ces pauvres gens souffraient ainsi depuis des semaines, certains mêmes des années. Aujourd'hui je me sens bien et... je ne porte plus de gants."

Il offrit un sourire sincère à Rise en agitant ses mains devant lui, véritablement fier de cette avancée. C'était peu pour beaucoup de monde, mais Rise lui avait connu Ragnarok avant: il l'avait vu se perdre dans la peur de toucher un souffrant, dans la crainte continue de souffrir en effleurant un mutant trop proche. C'était un gamin qui portait toujours une épaisse paire de gant en cuir et qui répugnait à tout contact physique. Rise lui rendit son sourire et ajusta ses lunettes sur son nez en poursuivant:

"Je vois, c'est une bien belle avancée, félicitations Skoll. Donc, tu considères que tu maîtrises pleinement ton don? En fonction de tes émotions, tu renvoyais à ceux que tu touchais une douleur bien réelle, est-ce que tu te maîtrises mieux?"

Une inspiration nouvelle se fit entendre pendant que Skoll réfléchissait. Il comprenait la question mais cherchait s'il y avait eu des moments de non-contrôle durant ces dernières trente années, ce qui n'était pas une mince affaire.

"Au début j'avais du mal. J'ai commencé à travailler dans les urgences, c'était là où j'étais le plus utile puisque le diagnostic avec moi était immédiat. Mais travailler dans ce genre de contexte n'est pas une mince affaire, c'est avant tout du social comme vous devez le savoir. J'ai été agressé au couteau un jour car une femme n'avait pas pu être sauvée. Savoir quel est le problème n'est pas suffisant pour le régler malheureusement... Ce jour là je n'avais pas dormi depuis plus de 48 heures... Et je me suis défoulé sur ce gars qui m'a planté son couteau dans le dos. Je suis habitué à la souffrance, plus que n'importe qui, un coup de couteau, c'est comme un hématome pour moi, lui en revanche, il a cru mourir de douleur. C'est à partir de là que je me suis rendu compte que je pouvais maîtriser l'intensité de la douleur que j'inflige."

Rise le coupa dans son récit, surpris de cette tournure:

"Vraiment? Tu dois pouvoir faire la même chose dans l'autre sens alors?"

Mais le chirurgien secoua la tête avec un petit sourire déçu:

"Non. Je l'ai espéré, égoïstement. J'ai tout essayé. Mais je ne peux que réguler la douleur que j'inflige, pas celle que je reçois... c'est tellement ironique..."

Le sourire se changea en une moue exécrable et un voile sombre s'abattit sur le visage du rouquin habituellement si souriant. Le psychologue comprit qu'il était temps de changer de sujet, et il enchaîna:

"Bien. Quel poste as-tu demandé ici? Chirurgien j'imagine? Est-ce qu'il te plait?"

Skoll saisit la perche tendue avec reconnaissance et se redressa pour répondre à la question:

"Alors non, je ne me suis pas engagé au Centre en tant que chirurgien. Il y a ici des mutants chirurgiens qui ont la capacité de réparer des tissus ou d'accélérer des procédés de guérison, je ne suis pas aussi utile que lorsque je vivais parmi les humains. Je préfère me consacrer aux jeunes mutants, je suis donc médecin généraliste, je veux pouvoir suivre des apprentis qui ont besoin de mon aide et de mon soutien. Je ne suis revenu que depuis une semaine mais ça me plait, j'ai l'impression de voir mon reflet dans la plupart des gamins que je soigne et j'adore ça. C'est vraiment épanouissant... ceci dit ça ne fait qu'une semaine. Qui sait, peut-être que dans un mois j'aurai envie de leur arracher la tête et que je supplierai le Directeur de me réaffecter en en chirurgie..."

Les deux hommes sourirent en même temps, sachant très bien que ce ne serait pas le cas.

"Non. Depuis que je te connais tu es empathique et attentionné. C'est exactement ce qui leur faut. Mais s'il le faut, je parlerai au Directeur pour te faire basculer en médecin légiste."

Le psychologue riait à sa blague mais s'arrêta bien vite. Un long frisson parcourut la colonne de Skoll et il jeta un regard venimeux à Rise, malgré lui:

"Vous savez ce qu'il s'est passé la dernière fois que j'ai touché un cadavre, en ignorant que l'homme venait de mourir?"

Comme un maître sage voyant s'échauffer son élève, le psychologue joignit ses mains avec un froncement de sourcils avant de répondre d'une voix presque indifférente:

"Non. Tu dois savoir que je lis dans les pensées uniquement lorsque je le juge opportun. Nous discutons, si tu ne mens pas, je n'ai aucune raison de te plier à cet exercice."

Skoll ravala sa colère tant bien que mal:

"Je meurs aussi. Mon coeur imprime les battements du coeur de la personne que je touche quand elle est vivante, alors quand elle est morte, il imprime l'absence de battement et s'arrête. J'ai fait un arrêt cardiaque en plein milieu de mes propres urgences. Alors non, médecin légiste c'est vraiment pas mon truc docteur."

Le docteur en question hocha la tête d'un air compatissant:

'Bon bon, très bien, je ne le savais pas Skoll, je te le promets. Mais rappelle moi un peu comment tu t'es rendu compte que tu avais muté."

"Comme si vous ne vous en rappeliez pas. C'est la première question que vous m'avez posée dans ce même bureau."

Rise joua durant quelques instants avec un stylo avant de reprendre en insistant:

"Rafraîchis-moi la mémoire Skoll."

Le beau roux hésita puis finit par répondre d'une voix neutre:

"J'avais douze ans, on jouait dans la forêt avec Garm... Hati et Fenrir n'étaient pas encore nés. On faisait des courses-poursuites en s'inventant des histoires de chasseur et de monstres... c'était à moi de rattraper Garm, on connaissait la forêt par coeur mais il a trébuché sur une racine et s'est à moitié empalé sur une branche morte en tombant. Quand je me suis penché sur lui et que j'ai voulu le porter pour rejoindre la maison, une douleur lancinante m'a percuté au niveau des côtés, exactement là où Garm saignait. Je n'ai pas fait le lien, j'étais perdu... je ne sais même pas si mon don s'est déclenché à ce moment-là où si il était présent depuis un moment..."

Skoll n'aimait pas trop parler de toute ça mais il savait qu'il n'avait pas le choix et il préférait encore avoir à le dire lui-même plutôt que Rise ne fouille ses pensées. Ce dernier reprit d'ailleurs:

"Comment tu t'es senti à cet instant précis?"

Le grand chirurgien eut un rire jaune et jeta un regard en biais au psychologue. Il se passa une main sur sa barbe, vieux tic qu'il avait depuis un moment avant de répondre:

"Comment je me suis senti? Je me suis senti comme on se sent quand son petit frère perd son sang dans ses bras et qu'on est incapable de faire quoi que ce soit... comme quelqu'un de parfaitement inutile qui avait peur de toucher celui qu'il voulait pourtant protéger. Et si mon père n'avait pas eu le même sale don que le votre pour entendre mes pensées Garm se serait vidé de son sang et je n'aurai strictement rien pu faire, rien du tout. Voilà comment je me suis senti à cet instant précis Rise."

Il avait un ton mordant tout en sachant pertinemment que ce n'était pas la faute de son vieux psychologue. Mais il ne pouvait s'empêcher d'éprouver un brin de rancune, après tout ce temps, après tout ce qu'il avait fait, tout ce qu'il avait vécu, on l'obligeait à repasser par cette case, à déballer son passé comme s'il s'agissait d'une vieille histoire qu'on se raconte au coin du feu. Il y avait quelque chose d'humiliant, comme un retour en arrière, l'impression que malgré tout le chemin parcouru on était encore et toujours obligé de ressasser le passé. Skoll prit une énième inspiration et indiqua d'un geste qu'il était prêt à continuer ce nostalgique entretien: il voulait en finir au plus vite.

"Merci Skoll. C'est bientôt fini. Quelle a-été ta réaction en apprenant l'existence du Centre? En voyant tous ces autres mutants? Et d'apprendre que tes parents en étaient?"

L'aiguille des minutes de la vieille pendule derrière le bureau avançait doucement, pourtant le roux avait l'impression d'être ici depuis une éternité.

"J'étais introverti et perdu, malgré le soutien de mes parents. Alors ça m'a fait peur au début et puis ça m'a rassuré: je n'étais pas le seul et, c'est horrible et égoïste à dire mais, j'ai rencontré des mutants qui étaient beaucoup plus à plaindre que moi. Et ça m'a fait du bien, ça m'a obligé à relativiser... je n'avais plus le droit de me plaindre ou de m'apitoyer sur moi après ça... Donc oui, je crois qu'on peut dire que ça m'a fait du bien de trouver une identité, de me retrouver dans un groupe et de me sentir protégé par le Centre."

C'était vrai, Skoll était reconnaissant au Centre de lui avoir permis de prendre confiance en lui, de s'épanouir en sécurité... c'était ce qui lui avait permis d'être ce qu'il était aujourd'hui.

"Parfait, j'ai pas trop bâclé mon boulot alors, tu me rassures. Et dis-moi, je ne te demande pas d'en parler si tu ne veux pas mais, comment considères-tu ton enfance? Tu la qualifierais d'heureuse?"

Un sourire s'afficha sur le visage blanc du médecin: il reconnaissait bien là Rise. Lui dire qu'il n'y était pas obligé avait l'effet inverse sur lui, il le brossait dans le sens de poil pour être sûr qu'il réponde et ne se défile pas. Et ça marchait.

"Heureuse oui, je pense que c'est le mot. Mon enfance à moi l'a été. Ce n'est pas le cas de celle de Fenrir actuellement."

Rise fronça les sourcils:

"Fenrir, ton plus jeune frère?"

"Ne jouez pas l'innocent, vous savez très bien que si je suis ici c'est uniquement pour lui. Il vient de muter et il n'a plus de famille... on n'a plus de famille, il n'a que moi et on est plutôt mal parti. Je veux qu'il retrouve ici ce que moi j'ai trouvé, il en a besoin..."

"Si tu le dis... quel est son don?"

"Insensibilité, exactement l'inverse du mien, c'est ironique. Il se ferme à toute émotion alors que j'ai moi-même été obligé de m'y ouvrir... Je ne ressens rien quand je le touche... je ressens la douleur de tout le monde et lui est incapable de ressentir la moindre douleur, il ne peut pas souffrir physiquement et mentalement non plus j'en ai bien l'impression..."

Skoll soupira: Fenrir lui posait beaucoup de problème, il était le plus jeune de ses frères, ils avaient plus de quinze ans d'écart mais rien n'y faisait, le jeune Ragnarok rejetait tout semblant d'autorité.

"Qu'est ce qui a déclenché la mutation?"

Cette fois Skoll se contint et sa mâchoire se contracta:

"La mort de nos parents en même temps que celle de Garm et de Hati... Fenrir était très proche de Hati, ça l'a rendu insensible, au sens propre du terme."

Rise se renfonça à son tour dans son fauteuil d'un air peiné:

"Oui, j'en ai entendu parler... un tragique accident, des explosions générées par la mutation de Hati, lequel ne maîtrisait pas du tout son don."

Skoll tordit ses longs doigts sur les accoudoirs de son fauteuil sans répondre, les yeux perdus à dans la belle vue que lui offrait la fenêtre.

"Tu es en colère contre le Centre, tu le crois responsable."

Le mutant à la chevelure rousse se leva violemment, les traits contractés par la colère. Il pointa un doigt accusateur sur celui qui avait longtemps été son enseignant, son confident aussi d'une certaine façon...

"Ne lisez pas dans mes pensées!"

Mais le vieil homme ne se laissa pas démonter. Immobile, il rétorqua d'une voix neutre, presque tendre:

"Je t'ai dit que je le ferai si je le jugeais nécessaire et ça l'était, ton silence en a été la preuve Skoll."

Le chirurgien se laissa tomber dans le fauteuil, toute colère avait disparu de son visage. Il n'était pas du genre colérique mais tous ces événements étaient récents et la blessure encore bien présente.

"Je ne pense pas que le Centre soit responsable... je sais juste qu'il y a quelque chose de louche dans cette histoire et que le Centre ne me dit peut-être pas tout. J'étais parti chercher Fenrir au collège lorsque ça c'est produit. Il s'était encore battu et j'étais le plus proche de lui, l'hôpital est à quelques pâtés de maison des écoles. On s'est disputé, je lui avais passé un savon et quand on est arrivé à la maison... -Skoll déglutit, reprit sa respiration et enchaîna sans regarder son interlocuteur- il n'y avait plus de maison. Seulement un immense cratère que les décombres peinaient à dissimuler et un agent spécial du Centre qui nous a présenté ses condoléances et expliqué que la mutation de Hati s'était mal passée. Et voilà. Rideaux. Enterrements. Fin de l'histoire. Excusez-moi de ne pas gober tout ça sans objection."

Rise ouvrit la bouche pour rétorquer quelque chose mais l'aîné Ragnarok le stoppa d'un geste en plantant son regard bleu profond dans les pupilles du psychologue:

"Je ne veux rien entendre. Je saurai un jour ou l'autre ce qui s'est réellement passé, tôt ou tard. Et je l'apprendrai par moi-même."

Il y eut un silence pesant et une tension palpable semblait s'être installée. Il fut rompu au bout de longs instants par un raclement de gorge de Rise/

"Dernière question Skoll et tu es libre de partir: si tu avais le choix aujourd'hui entre être mutant ou humain..."

La grand roux ne réfléchit même pas, cet entretien avait été éprouvant et il voulait en finir au plus vite désormais. Il se força cependant à être franc:

"Mutant. Sans une once d'hésitation. Comme je l'ai déjà dit, j'ai sauvé un nombre incalculable de vie et quand je parle de vies je parle d'enfants, d'innocents, de personnes qui méritent de vivre. Je ne regrette pas et il n'y a rien d'autre au monde qui ne me remplisse plus de fierté et de bonheur. Il n'y a rien de plus profond que le regard des familles quand vous leur annoncez que vous avez sauvez l'être qui leur est cher. Je n'ai pas eu cette chance, et je sais combien ça fait mal. Alors je veux au moins pouvoir offrir aux autres ce que mon petit frère et moi n'avons pas eu."

Sur ces paroles franches mais acides, Skoll se leva et s'apprêta à quitter la pièce dans laquelle il avait l'impression d'étouffer.

"Skoll..."

Il pensait être assez fort pour ignorer l'appel et poursuivre son chemin qui se résumait à quelques pas vers la sorte, mais par habitude ou par amabilité, il s'arrêta à la moitié de son parcours.

"Tu pourras signer ton contrat dès demain, tu as le poste."

Le grand gaillard ne se retourna pas, le visage dirigé vers la porte de sortie il demanda d'une voix calme:

"C'est à vous d'en décider?"

"Disons que j'étais le seul à pouvoir m'y opposer, alors avec mon accord tu obtiens tous les points nécessaires pour ce poste."

Un hochement de tête fit vaciller les mèches rousses coupées courtes du mutant qui poussa la porte.

"Tu aurais pu me remercier", fit remarquer Rise avec un petit sourire contrit.

L'Islandais se tourna alors une dernière fois vers lui, les deux regards s'affrontant en silence:

"Oui j'aurai pu. Bonne journée docteur Rise."

Puis il sortit et ferma doucement la porte derrière lui. Skoll Ragnarok pensait avoir affronté le pire avec Rise quand il avait douze ans et que le regard du psychologue le perçait de part en part... aujourd'hui il savait que le plus dur était d'être adulte et d'affronter un regard d'égal à égal et non plus d'enfant à référent.



BesidetheCrocodile


Revenir en haut Aller en bas
avatar

TEACHING IS THE ART OF ASSISTING DISCOVERY

J'ai actuellement : Soixante ans Posts : 24 Pseudo : Garett
Sur YAP depuis le : 03/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: ~ Souffrons, puisqu'il me faut souffrir pour sauver ~ Skoll Ragnarok posté par Rita Balden
le Dim 5 Fév - 11:11

Haaa J'adore j'adore j'adore !;
Comme toujours, tu me vends du rêve !

Bienvenue sur YaP, bonne chance pour ta fiche et god, vivement sue je te retrouve en RP !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

SHEER STRENGTH

J'ai actuellement : 24 ans Posts : 75 Un petit secret sur moi : Janis est assez petite puisqu'elle dépasse à peine le mètre soixante. Elle est fine et complexe légèrement sur la taille de sa poitrine. ❋ Elle a été adoptée par un couple de deux hommes alors âgés de cinquante ans. Ils possèdent un bar d'inspiration hippie dans lequel elle a passé une grande partie de son enfance. Elle a fait des études de cuisine et de barman pour pouvoir y travailler. Ses pères l'ont nommée en hommage à Janis Joplin, leur artiste fétiche. ❋ Elle aime la musique, mais se lasse à l'écouter trop longtemps. Idem pour les livres qu'elle délaisse vite. La seule chose qui arrive à survivre à son impatience est la cuisine qui peut l'occuper pendant des heures. ❋ Depuis qu'elle est au Centre, elle voit moins ses pères mais elle leur envoie des nouvelles presque tous les jours et, avant de partir, elle a même organisé elle-même son remplacement afin qu'ils ne soient pas seuls à travailler dans leur bar. ❋ Janis a beaucoup de charme et, par conséquent, du succès auprès du sexe opposé. N'étant pas très portée sur la chose, elle passe souvent à côté des propositions qu'on peut lui faire, même si elle a déjà été en couple plusieurs fois. Elle n'a jamais été avec une femme, même si elle se considère comme pansexuelle. ❋ Ses pères l'ont énormément protégée lorsqu'elle était petite et elle n'a découvert que tard la dureté du monde, qu'elle sous-estime encore à son âge. Elle croit profondément dans la bonne foi des gens et, même si elle est souvent déçue par le comportement de certains, elle préfère passer à autre chose, même si cela revient à se cacher la vérité. ❋ Janis est sociable et spontanée et elle déteste voir des gens seuls. Elle a tendance à aller les voir et discuter, même si eux n'ont pas vraiment envie, ce dont elle se rend compte souvent trop tard.


Avatar : Jennifer Lawrence
Crédits : Moi-même
Pseudo : Grey
Sur YAP depuis le : 15/10/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: ~ Souffrons, puisqu'il me faut souffrir pour sauver ~ Skoll Ragnarok posté par Janis Foxx-Hampton
le Dim 5 Fév - 11:46

Bienvenue ma Nox-Skoll! heart4

Ton perso a l'air trop touchant j'ai trop hâte de lire la suite! *danse partout*

friend friend friend


Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 27 ans Posts : 73 Un petit secret sur moi : Autant qu’elle joue du violon et de la guitare, elle adore chanter. Il n’est pas impossible de l’entendre chanter à toute heure de la journée, y compris pendant ses heures de travail (où elle fait des rondes qui l’ennuie énormément, parfois) ❋ Elle a pris de nombreux cours de secourisme pendant sa formation en tant qu’agent spécial même si ça ne faisait pas partie du programme. Au moins, elle sait que ça sera utile et que ça l’aidera peut-être à sauver la vie de quelqu’un. ❋ Kosovare de naissance, elle est la victime collatérale de rixes entre les peuples albanais et serbes dans son pays, qui n’ont pas toujours trouvé la paix malgré leur indépendance en 2008. Elle a alors 8 ans et manque de trouver la mort. Suite à cela, ils ont décidé de changer de vie de manière radicale et de s’installer en Californie avec ses parents qui lui permettent aussi d’être soignée de manière beaucoup plus convenable. Destination qui n’a pas choisie au hasard puisque c’est le pays de naissance de sa mère, Malia. ❋ Son asexualité vient peut-être de son séjour à l'hôpital après avoir été la victime d'attentat serbe sur le territoire kosovare en 2017 : aujourd'hui, elle a des cicatrices des balles qui l'ont traversée sur la cuisse et à l'épaule. Shiloh est assez complexée par les traces qu'elles ont laissées, surtout quand elle doit expliquer pourquoi elle a ça sur le corps. A côté de ça, ça ne l'empêche pas de vouloir des enfants un peu plus tard. ❋ Elle parle couramment l’albanais, le serbe et l’anglais. Arrivée aux Etats-Unis, elle a commencé à apprendre l’espagnol qu’elle ne parle pas forcément très bien. ❋ Pour se faire un petit supplément de salaire et combler son emploi du temps, il lui arrive assez fréquemment de bosser au Dispensaire où elle y retrouve quelques collègues mais surtout des apprentis mutants avec lesquels il lui arrive très souvent de faire connaissance. ❋ Elle possède un Rottweiler qu'elle a nommé Nyx. Elle ne l'a pas nommé ainsi en l'honneur de la déesse grecque, mais en celui de son personnage favori. Il est parfaitement dressé et contrairement à ce que les gens peuvent penser, il est incroyablement affectueux. Elle est très proche de son chien et l'emmène partout où elle peut l'amener.



Avatar : Karen Gillan
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 05/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: ~ Souffrons, puisqu'il me faut souffrir pour sauver ~ Skoll Ragnarok posté par Shiloh Zarkov-Raeken
le Dim 5 Fév - 12:50

Un roux ! excited

En tout cas bienvenue sur YAP ! heart6 Et bon courage pour ta fiche ! mimi



LET ME DISARM YOU

I will not die in the night but in the light, of the sun with the ashes of this world in my lungs. But who am I to say let's all just run away ? © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 35 ans (1 mars 2001) Posts : 1088 Un petit secret sur moi : Je ne louperai le SuperBowl pour rien au monde ϟ J'ai couché avec ma meilleure amie, Prisca, il y a de ça plusieurs années. Il se trouve malheureusement que c'est également ma belle-soeur ϟ On garde le secret de cette aventure depuis pas mal de temps maintenant, surtout qu'elle va bientôt se marier à mon petit frère, Aaron ϟ J'ai une sorte de problème avec les relations sérieuses, peut-être est-ce lié au fait que j'ai un penchant pour une belle brune non disponible ϟ En tous les cas, une belle blonde du nom de Roxann est en bonne voie pour me faire changer d'avis et m'enlever Prisca de la tête.


Avatar : Jensen sexy Ackles
Crédits : okinnel (signature) Puckessa (avatar)
Pseudo : BesidetheCrocodile
Sur YAP depuis le : 23/08/2015

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: ~ Souffrons, puisqu'il me faut souffrir pour sauver ~ Skoll Ragnarok posté par Jesse Stevens
le Dim 5 Fév - 19:35

Bienvenue chez nous excited
J'ai hâte d'en découvrir plus sur ton personnage mimi En tous les cas, le don est bien badass comme il faut hehe
N'hésite surtout pas si tu as la moindre question cutie avec Prisca, on se fera une joie d'y répondre.
J'espère que tu te plairas parmi nous chou Et merci à nos loulous de ramener des copains excited heart5


stuck in love
They could steam up windows with their kisses, but as soon as they started using their mouths for other things — like talking — everything got so complicated. •• ALASKA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

WE CAN HEAL THE WORLD

J'ai actuellement : 40 ans Posts : 21 Un petit secret sur moi : Je suis capable d'avaler mon poids en onion-rings et de te mettre la raclée sur le ring juste après. A bon entendeur...


Avatar : Kevin McKidd
Crédits : Bazzart
Pseudo : Takie, Nocta
Sur YAP depuis le : 05/02/2017

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: ~ Souffrons, puisqu'il me faut souffrir pour sauver ~ Skoll Ragnarok posté par Skoll Ragnarok
le Lun 6 Fév - 16:09

Rita: hâte moi aussi de voir un peu ce qu'on va pouvoir faire avec Garett! <3

Janis: hé hé oui ça va bien changer de Nox ou de Sora pour le coup, un vrai gentil cette fois-ci! heart4

Shiloh: viii un roux, les roux domineront un jour le monde /PAN/ Merci bien! :3

Jesse: merci merci, à ce propos, je suis en pleine confection de l'entretien qui ne devrait pas tarder à arriver, en revanche ma petite soeur (Fenrir Ragnarok) est en internat et n'a pas eu le temps de poster avant de partir, elle ne pourra achever sa fiche que le WE prochain, est-il possible de demander les deux jours supplémentaires afin qu'elle soit tranquille pour écrire? ^^ Merci d'avance si c'est possible, et encore merci pour tous vos messages, coeur sur vous! heart6


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


Message Re: ~ Souffrons, puisqu'il me faut souffrir pour sauver ~ Skoll Ragnarok posté par Invité
le Lun 6 Fév - 23:52

Wahou ! Même si je suis sûrement en retard ahah
Je te souhaite la bienvenue sur YAP mimi pompom
Pleins de coeur sur toi !! heart5 heart5 heart5 heart5 heart5
Revenir en haut Aller en bas
avatar

WE CAN HEAL THE WORLD

J'ai actuellement : 40 ans Posts : 21 Un petit secret sur moi : Je suis capable d'avaler mon poids en onion-rings et de te mettre la raclée sur le ring juste après. A bon entendeur...


Avatar : Kevin McKidd
Crédits : Bazzart
Pseudo : Takie, Nocta
Sur YAP depuis le : 05/02/2017

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: ~ Souffrons, puisqu'il me faut souffrir pour sauver ~ Skoll Ragnarok posté par Skoll Ragnarok
le Mar 7 Fév - 11:42

Ah ah, non ce n'est pas trop tard ne t'en fais pas, ma fiche n'est pas encore achevée! ;) Merci beaucoup, hâte de te recontrer in rp! ~


Revenir en haut Aller en bas
avatar

ENFORCE THE LAW

J'ai actuellement : vingt-neuf ans, la trentaine se rapprochant trop rapidement à mon goût, j'ai l'impression que le temps passe trop vite Posts : 755 Un petit secret sur moi : j'ai cédé à le tentation de la chair il y a de cela quelques années. Aaron n'est au courant de rien... Et malheureusement, ce qui complique encore plus la chose, c'est qu'il s'agissait de son frère, Jesse. Entre ça et mon frère Sam qui ne supporte pas mon fiancé, je vous assure que les réunions de famille sont un pur bonheur.


Avatar : emilia clarke
Crédits : tearsflight(avatar) - louli(fiche de don)
Pseudo : Luleaby
Sur YAP depuis le : 25/08/2015

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: ~ Souffrons, puisqu'il me faut souffrir pour sauver ~ Skoll Ragnarok posté par Prisca Headey
le Mar 7 Fév - 11:43

@Skoll Ragnarok a écrit:
Jesse: merci merci, à ce propos, je suis en pleine confection de l'entretien qui ne devrait pas tarder à arriver, en revanche ma petite soeur (Fenrir Ragnarok) est en internat et n'a pas eu le temps de poster avant de partir, elle ne pourra achever sa fiche que le WE prochain, est-il possible de demander les deux jours supplémentaires afin qu'elle soit tranquille pour écrire? ^^ Merci d'avance si c'est possible, et encore merci pour tous vos messages, coeur sur vous! heart6

T'inquiètes pas, y'a pas de soucis cutie Il lui suffit de passer nous prévenir dès qu'elle rentrera le weekend prochain chou
Bienvenue à toi en tous cas ! Kevin est tellement rare mais un tellement bon choix god (Owen excited2)
Bon courage pour terminer ta fiche et comme disait Jesse, n'hésite pas si tu as des questions !



 
you're my flashlight
I GOT ALL I NEED WHEN I GOT YOU AND I, I LOOK AROUND ME AND SEE A SWEAT LIFE, I'M STUCK IN THE DARK BUT YOU'RE MY FLASHLIGHT, YOU GETTING ME THROUGHT THE NIGHT ›‹
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ANGER IS ONE LETTER SHORT OF DANGER

J'ai actuellement : 24 ans Posts : 106 Un petit secret sur moi : Mon frère m'appelle Chili Pepper, je ne lui dirai jamais, mais ca me plait !


Avatar : Alex Pettyfer
Pseudo : Fenrir
Sur YAP depuis le : 15/10/2016

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: ~ Souffrons, puisqu'il me faut souffrir pour sauver ~ Skoll Ragnarok posté par Garett Lochlainn
le Mer 8 Fév - 1:17

Okay, you just kill me with that !!

J'ai teeeellement adoré ! Comme à chaque fois o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar

WE CAN HEAL THE WORLD

J'ai actuellement : 40 ans Posts : 21 Un petit secret sur moi : Je suis capable d'avaler mon poids en onion-rings et de te mettre la raclée sur le ring juste après. A bon entendeur...


Avatar : Kevin McKidd
Crédits : Bazzart
Pseudo : Takie, Nocta
Sur YAP depuis le : 05/02/2017

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: ~ Souffrons, puisqu'il me faut souffrir pour sauver ~ Skoll Ragnarok posté par Skoll Ragnarok
le Mer 8 Fév - 15:38

Prisca: génial, merci pour elle et merci de me souhaiter la bienvenue! ^^ Alors j'ai fini de rédiger mon histoire, juste une petite précision: si le petit mystère autour de la mort tragique de sa famille et le fait que ce soit lié au Centre est problématique je peux le changer hein, en tant que joueuse je n'insinue rien du tout à ce propos, mais je trouvais juste ça intéressant d'avoir un personnage un peu méfiant vis-à-vis du Centre tout en sachant qu'il peut totalement se faire des idées et que l'organisation protectrice des mutant n'y est pour rien! ^^ Donc n'hésitez vraiment pas si ça vous pose problème! o/

Garett: hé hé, merci d'ailleurs pour ton soutien continu à chaque fois que je décide de créer un nouveau perso! <3


Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 35 ans (1 mars 2001) Posts : 1088 Un petit secret sur moi : Je ne louperai le SuperBowl pour rien au monde ϟ J'ai couché avec ma meilleure amie, Prisca, il y a de ça plusieurs années. Il se trouve malheureusement que c'est également ma belle-soeur ϟ On garde le secret de cette aventure depuis pas mal de temps maintenant, surtout qu'elle va bientôt se marier à mon petit frère, Aaron ϟ J'ai une sorte de problème avec les relations sérieuses, peut-être est-ce lié au fait que j'ai un penchant pour une belle brune non disponible ϟ En tous les cas, une belle blonde du nom de Roxann est en bonne voie pour me faire changer d'avis et m'enlever Prisca de la tête.


Avatar : Jensen sexy Ackles
Crédits : okinnel (signature) Puckessa (avatar)
Pseudo : BesidetheCrocodile
Sur YAP depuis le : 23/08/2015

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: ~ Souffrons, puisqu'il me faut souffrir pour sauver ~ Skoll Ragnarok posté par Jesse Stevens
le Dim 12 Fév - 19:20


Ta fiche est validée
C'est parti pour l'aventure !



Bienvenue parmi nous  heart5

Milles excuses pour le délai, j'ai eu quelques contre-temps personnels zut J'aime beaucoup le personnage que tu as construit là et l'avatar convient parfaitement au personnage, c'est fou excited


Ca y est, l'ultime étape de ton inscription sur le forum vient de toucher à sa fin et c'est avec plaisir que nous t'accueillons dans nos rangs  On espère de tout coeur que tu parviendras à faire ton tour rapidement parmi nous et pour te faciliter la chose, il te reste quelques détails à régler

Afin de te faire rapidement des liens pour pouvoir rp avec le reste de nos membres adorés, rien de mieux que de créer ta fiche de liens. Il est également important de recenser le prénom et le nom ainsi que le don de ton personnage dans les différents bottins correspondants. On te demandera également de bien vouloir renseigner le logement qu'occupe ton personnage ainsi que son emploi, s'il est employé par le Centre. Petit bonus pour les mutants, la fiche de dons permettra de fixer un peu les limites et évolutions possibles pour ton don, il est également possible de modifier ta feuille de personnage.

Pour te permettre de t'intégrer au mieux, nous te proposons de participer au flood des bizuts où tu pourras faire la connaissance de nouveaux comme d'anciens membres du forum (promis, on ne mange pas ). Une foire aux rp te permettra également de trouver de nouveaux partenaires !

Finalement, rendez-vous ici pour soutenir le forum et nous permettre d'avoir encore plus de mutants dans nos rangs  : coups de boost. Pour donner ton avis de façon générale sur le forum, le livre d'or est fait pour toi et n'hésite pas à utiliser le cahier des doléances quand tu as la moindre question, suggestion ou requête


Sache que l'ensemble du staff est ta disposition et que si tu as la moindre question ou le moindre soucis, tu peux venir nous trouver par MP. Nous espérons de tout coeur que tu feras de YAP ta maison et que tout ceci n'est que le début d'une longue aventure avec nous  
   
BesidetheCrocodile


stuck in love
They could steam up windows with their kisses, but as soon as they started using their mouths for other things — like talking — everything got so complicated. •• ALASKA
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pétition pour sauver les galgos. (lévriers espagnols)
» Il faut souffrir pour être beau ► 31/01 - 17H23
» Pétition pour sauver les DUT \o/
» Il en faut peu pour être heureux
» Il faut souffrir pour progresser. [Entrainement continue]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You are Powerful :: Votre Personnage :: Arrivée à New York :: Fiches validées-