AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 
Ilya Romanov ~ Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité (Antoine de Saint-Exupéry)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

POWER OF MIND

J'ai actuellement : 18 ans Posts : 55 Un petit secret sur moi : Ilya adore les sucreries et les pâtisseries. Les bonbons, les glaces, les gaufres, les gâteaux, elle vous mangera tout, et n’est absolument pas difficile. Elle n’apprécie pas vraiment les légumes, par contre, et serait plus capable de jouer avec que de les manger vraiment. ❋ Ilya sait parler le russe et l’anglais sans difficultés. Par contre, elle ne connait pas d’autres langues. ❋ Elle ne supporte pas les trucs gluants, cela la dégoûte un peu. ❋ Notre jeune mutante aime bien les animaux, surtout tout ce qui est relativement petit. Elle fondera rapidement devant un chaton ou un chiot, par exemple, et sera toujours partante pour jouer avec eux. En revanche, la jeune fille sera plus intimidée par les grandes bestioles, comme les chevaux, notamment. ❋ L’adolescente déteste qu’on se moque d’elle d’une façon ou d’une autre. ❋ Conséquence sans doute de son enfance vis-à-vis de laquelle elle a peu de souvenir, Ilya a peur de se retrouver seule de manière permanente, sans aucun soutien ou appui. De même, elle a peur du tonnerre, et comme elle a failli se noyer dans une rivière, récemment, elle aime beaucoup moins l'eau, tout à coup. ❋ Ilya a un caractère logique, mais elle n’aura pas forcément les bonnes réactions devant des personnes mal intentionnées. Que ce soit avec des gens qu’elle apprécie ou non, elle n’aura pas la langue dans sa poche et dira franchement ce qu’il lui passe par l’esprit. Ce qui peut, il faut le dire, lui attirer quelques ennuis. ❋ Ilya n’a pas peur des armes à feu et aime bien le sport, comme l’escrime, ou le simple fait de bouger. Avide de connaissance, elle est toujours intéressée pour faire de nouvelles découvertes. D'où, peut-être, sa totale négligence du mot "danger". ❋ La jeune fille a vécu dans un milieu assez strict, donc est assez ignorante de certaines choses qui peuvent paraître évidentes à première vue. Elle a ainsi une curiosité sans bornes, et pourra vite être fascinée par ce que vous lui racontez, quitte à vous prendre au premier degré. ❋ Ilya est amnésique et a ses souvenirs jusqu’à ses dix ans, date à partir de laquelle elle a notamment perdu ses parents. Peut-être à cause de ce manque, elle s’attache vite aux personnes qu’elle aime bien, tout en ayant parfois peur de mal faire face à ce qu’on attend d’elle.

Avatar : Chloé Grâce Moretz
Sur YAP depuis le : 25/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur
Message Ilya Romanov ~ Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité (Antoine de Saint-Exupéry) posté par Ilya Romanov
le Dim 26 Fév - 22:55




Ilya Romanov

C'est justement la possibilité de réaliser un rêve qui rend la vie intéressante (Paulo Coelho)

Nom : Romanov Prénom : Ilya Age : 18 ans Date de naissance : 29 août 2018. Lieu de naissance : Russie Situation familiale : Fille unique Orientation sexuelle : hétérosexuelle Don : Le Dessin, ou dit autrement la matérialisation d’objets. Ce pouvoir consiste à utiliser l’imagination d’Ilya : dès lors qu’elle s’imagine un objet dans sa tête, celui-ci peut se matérialiser dans la réalité, et cela, où qu'elle le souhaite.

Il y a cependant plusieurs limites à son pouvoir, la première étant qu’elle ne peut matérialiser aucun objet vivant (qu’il s’agisse d’un végétal, d’un animal, ou même d’un être humain). La seconde limite que rencontre Ilya est que, même si son imagination est débordante, elle ne pourra pas créer un objet gigantesque hors de sa portée. Ne lui demandez pas, par exemple, de dessiner un bâtiment, une grue ou quelque chose d’hors norme : ou cela la fatiguera trop, et sa création sera inachevée et fragmentaire, dangereuse, donc, pour les personnes en contact avec l’objet en question, ou elle n’arrivera tout simplement pas à matérialiser l’objet qu’on lui demande, et rien ne se passera donc dans la réalité.

Ilya aime donc plus se concentrer sur des objets qui lui sont accessibles : des choses du quotidien, par exemple, ou encore des objets plus techniques. Elle pourra vous donner un bic, un casque, un bonnet, une couverture, un marteau même, ou tout autre outil, tant qu’elle est suffisamment calme et lucide pour « dessiner » quelque chose dans son esprit.

Plus elle aura l’habitude de matérialiser un objet précis, plus cela lui sera facile de le faire venir dans la réalité. Elle sera ainsi plus rapide, un peu comme si vous lui demandiez de vous apporter cent fois à la même chose : à la fin, elle aura l’habitude, et vous matérialisera plus sa création par réflexe. A l’inverse, si elle dessine pour la première fois quelque chose de tout nouveau pour elle, cela lui demandera plus d’efforts et plus de temps. Tout dépend au fond de son apprentissage et de ses connaissances quant à l’objet en question.

Une fois ses créations dans la réalité, elle peut les modifier si nécessaires. Si elle vous dessine un pistolet à eau, par exemple, elle pourra le transformer en carotte ou ce qu’il lui passe par la tête. Mais tout comme la matérialisation lui demande de l’énergie, il en va de même quand elle doit transformer ce qu’elle crée en autre chose, surtout s’il s’agit d’une matière différente que ce qu’elle avait imaginé à la base. Il faut aussi noter que même si elle imagine des aliments, ceux-ci ne donneront aucun apport nutritif. Elle n’a aucun pouvoir face à tout ce qui nourrit les êtres vivants, et cela s’applique aussi pour l’eau.

L’une des limites de son pouvoir, également, est que toutes ses créations sont temporaires. Ce qu’elle dessine disparaîtra au bout d’un temps, même si les objets peuvent vraiment avoir une influence sur ce qui les entourent. Si elle imagine une flamme, elle procurera de la lumière et de la chaleur ; par contre, une fois disparue, l’obscurité reprendra ses droits, comme s’il n’y avait jamais rien eu.

En somme, Ilya est un inventaire de poche, mais qui a aussi ses limites : elle ne sait pas tout dessiner et ne sait pas non plus utiliser son pouvoir ad vitam eternam. Si elle n’a plus d’énergie, elle ne saura plus rien vous faire, et c’est donc une arme à double tranchant.

Groupe :  Psy ? Ou spe ? Arrivé(e) au Centre le : Janvier 2037, soit il y a deux bons mois Avatar : Chloé Grace Moretz Petite description de son caractère : La première chose qu’on pourrait peut-être penser en voyant Ilya est sa bonne humeur. Toujours avec le sourire, elle aime souvent voir les choses du bon côté plutôt que de s’embarrasser de soucis inutiles. La jeune fille a donc une nature particulièrement enjouée, d’autant qu’elle ne comprend pas forcément quand quelque chose est mal ou quand quelque chose est bien.  Elle agit plutôt selon ce que lui dit sa conscience, son cœur, ou même son estomac et elle peut ainsi parfois ne pas comprendre certaines règles qu’on lui édicte. Aller chercher quelque chose dans la réserve pour grignoter, par exemple, ne sera jamais un problème à ses yeux.  Ilya vous regardera même avec des yeux ronds si vous commencez à lui faire la morale, avant de peut-être de vous tendre pitoyablement son cookie, car elle ne captera pas pourquoi c’est mal d’aller manger quelque chose quand on a faim.

Ilya raisonne ainsi pour tous les domaines et elle peut donc avoir quelques soucis avec les règles et l’autorité. Pour autant, ce n’est pas comme si elle provoquait non plus celle-ci pour le plaisir : agir selon ce qu’il lui semble le plus juste fait simplement partie de son tempérament, et elle a donc peut-être une nature un peu enfantine et impulsive. Elle aime aussi beaucoup jouer, dans tous les sens du terme, et n’hésite pas à se divertir quand la vie devient selon elle trop ennuyeuse. Cela même s’il s’agit de faire des farces ou des plans foireux pour le plaisir.

Ilya possède aussi une grande imagination et déteste ne pas comprendre quelque chose. Elle préférera plutôt vous poser des questions jusqu’à ce que votre action, quelle qu’elle soit, trouve une logique dans son esprit, que de laisser tomber et de passer à autre chose. Elle est donc têtue en plus d’être espiègle, ce qui n’arrangera pas peut-être pas ses relations avec les surveillants du Centre.

Enfin, pour terminer, Ilya reste quelqu’un d’assez distante vis-à-vis des autres, au moins au début. Elle n’aime pas les terrains inconnus et ne sera donc votre meilleure amie dès le début chez le Centre. En revanche, quand la jeune fille s’attache, elle n’hésite pas à faire confiance aveuglément, ce qui peut être tout aussi bien que dangereux en fonction de la personne à qui elle fait confiance.


Petits trucs à propos de moi

I. Goûts, peurs, phobies, compétences, caractère…

Ilya adore les sucreries et les pâtisseries. Les bonbons, les glaces, les gaufres, les gâteaux, elle vous mangera tout, et n’est absolument pas difficile. Elle n’apprécie pas vraiment les légumes, par contre, et serait plus capable de jouer avec que de les manger vraiment. ❋ Ilya sait parler le russe et l’anglais sans difficultés. Par contre, elle ne connait pas d’autres langues. ❋ Elle ne supporte pas les trucs gluants, cela la dégoûte un peu. ❋ Notre jeune mutante aime bien les animaux, surtout tout ce qui est relativement petit. Elle fondera rapidement devant un chaton ou un chiot, par exemple, et sera toujours partante pour jouer avec eux. En revanche, la jeune fille sera plus intimidée par les grandes bestioles, comme les chevaux, notamment. ❋ L’adolescente déteste qu’on se moque d’elle d’une façon ou d’une autre. ❋ Conséquence sans doute de son enfance vis-à-vis de laquelle elle a peu de souvenir, Ilya a peur de se retrouver seule de manière permanente, sans aucun soutien ou appui.  De même, elle a peur du tonnerre, et comme elle a failli se noyer dans une rivière, récemment, elle aime beaucoup moins l'eau, tout à coup. ❋ Ilya a un caractère logique, mais elle n’aura pas forcément les bonnes réactions devant des personnes mal intentionnées. Que ce soit avec des gens qu’elle apprécie ou non, elle n’aura pas la langue dans sa poche et dira franchement ce qu’il lui passe par l’esprit. Ce qui peut, il faut le dire, lui attirer quelques ennuis.  ❋ Ilya n’a pas peur des armes à feu et aime bien le sport, comme l’escrime, ou le simple fait de bouger. Avide de connaissance, elle est toujours intéressée pour faire de nouvelles découvertes. D'où, peut-être, sa totale négligence du mot "danger". ❋ La jeune fille a vécu dans un milieu assez strict, donc est assez ignorante de certaines choses qui peuvent paraître évidentes à première vue. Elle a ainsi une curiosité sans bornes, et pourra vite être fascinée par ce que vous lui racontez, quitte à vous prendre au premier degré. ❋ Ilya est amnésique et a ses souvenirs jusqu’à ses dix ans, date à partir de laquelle elle a notamment perdu ses parents. Peut-être à cause de ce manque, elle s’attache vite aux personnes qu’elle aime bien, tout en ayant parfois peur de mal faire face à ce qu’on attend d’elle.

II. Enfance, histoire, souvenirs

Ilya a toujours aimé la neige. Déjà toute petite, elle ne pouvait s’empêcher d’admirer les étendues blanches qui entouraient sa maison, plus à l’écart dans la campagne. Aussi, dès qu’elle eut l’âge et la force pour aller s’amuser dehors, la petite fille s’en alla commencer ses aventures en créant parfois à grand peine des bonhommes de neige. Elle se souvient aussi des couchers de soleil qui venaient parfois caresser les forêts avec ses rayons. C’est un spectacle qu’elle n’a jamais su oublier, encore moins quand il y avait la présence chaude et réconfortante de ses parents à ses côtés. ❋ Ilya a cinq ans. Elle ne remarque pas les mines de plus en plus inquiètes de ses géniteurs, ni le fait qu’ils travaillent de plus en plus tard sur un projet qu’elle ne comprend pas bien. Pour elle, c’est leur petit noyau familial qui compte avant tout. Et s’ils disent que tout va bien, alors ça doit être le cas, non ?  ❋ Ilya a six ans et enfourne avec une mine joyeuse sa tartine au nutella. Elle suit d’une oreille distraite une discussion entre son père et sa mère. Sans trop comprendre tout ce qui signifie le mot « déménagement », la petite fille s’arrête quand même sur le mot « partir » en ne comprenant pas. Ils partent en vacances ? Pourquoi ? ❋ D’une mine sceptique, Ilya regarde les bagages qui sont amassés devant l’aéroport. Elle est chaudement emmitouflée dans ses vêtements – ils partent en plein hiver après tout –, mais tout va un peu trop vite pour elle. Ses parents lui ont juste dit qu’ils partaient vers un lieu chaud, les Etats-Unis, si elle a bien compris. Au fond, cela importe peu. Ils voyagent, et la petite fille pétille à l’idée de découvrir de nouveaux lieux qu’elle ne connait pas. ❋ Il fait vraiment chaud, là-bas. C’est bien loin de son pays natal où il y avait de la neige partout partout partout. Mais à défaut de pouvoir jouer avec la neige, Ilya adore la glace.

❋ Elle a dix ans, maintenant. Ses parents sont plus sereins. Ils ne parlent plus de « projet dangereux » comme Ilya avait pu une fois l’entendre lorsqu’ils étaient dans l’avion, à moitié endormie dans un sommeil sans rêve. Ils lui ont même promis qu’ils iraient dans un parc d’attraction pour son anniversaire. ❋ Ilya a dix ans et demi. Elle ne capte pas tout, mais apparemment, une de ses tantes a décidé de réunir toute la famille pour des retrouvailles festives. En Russie. Sa mère ne semble pas emballée, mais elle n’arrive pas à refuser non plus l’invitation de sa sœur. Puis, ce sera l’occasion de « ramener des dernières affaires », apparemment. Surtout leurs dernières recherches avant de partir aux Etats-Unis.  Ilya, pour sa part, commence à découvrir la lecture et l’immense pouvoir de l’imagination, quand il s’agit d’attendre ses parents après le travail.  Ils sont des chercheurs, et leur boulot leur prend beaucoup du temps. Mais sa mère partira avec elle voir sa tante. Leur père les suivra, mais deux jours plus tard, visiblement.

❋ La Russie. Il parait que si on ne l’avait pas retenue, Ilya aurait foncé sur les champs de neige avec des étoiles dans les yeux. Mais il fallait vite monter en voiture, le taxi les attendait déjà. Avec une moue, Ilya a fini par obtempérer, en se promettant que ce n’était qu’une partie remise. ❋ Sa tante les a bien accueillies mais Ilya n’en a rien à battre de ses commentaires ou que c’est dans trois jours son onzième anniversaire. Sa mère aussi ne semble pas à son aise. Peut-être qu’elle aurait préféré que son père vienne avec elles deux. C’aurait été bien : ils auraient pu faire à trois une bataille de neige ! ❋ C’est le repas de famille, mais Ilya a su s’éclipser discrètement de la maison. Elle gambade joyeusement dans la neige en s’imaginant toute une aventure connue d’elle seule. La petite aventurière ne remarque pas tout de suite que d’autres voitures noires se sont garées devant leurs demeures.  A vrai dire, elle les regarde un moment avant de se dire qu’il est peut-être mieux de rentrer fissa fissa. Surtout s’il y a de nouveaux invités. Parce que ça doit être ça, non ?  ❋ Voilà, son plan est prêt : si sa mère a remarqué son absence, elle lui dira qu’elle a dû aider une pauvre petite fée perdue dans le jardin, et qu’il fallait absolument qu’elle lui vienne en aide, sinon, ça aurait été méchant et trop pas gentil !

❋ Elle est devant la maison, maintenant, et s’apprête à ouvrir la porte incognito. Mais on tourne la poignée avant elle, et surprise, la petite fille regarde sans bouger une tête inconnue devant elle. Enfin, il y a beaucoup d’inconnus qu’elle ne connait pas dans cette maison, mais cette personne, elle n’était quand même pas là durant le repas. Cette dernière semble aussi étonnée qu’elle, et la dame semble appeler quelqu’un de l’intérieur de la bâtisse. Naïvement, Ilya essaie de regarder à l’intérieur pour appeler sa mère, mais la femme la retient fermement. Elle lui dit des paroles qu’elle comprend à moitié. Le russe a beau être sa langue maternelle, ça reste l’anglais qu’elle pratique le plus couramment, à présent. Mais la fillette est obnubilée par le sourire apaisant de la femme qui s’est accroupie devant elle, et honnêtement, Ilya préfère la regarder elle que l’intérieur de la bâtisse. Il y a trop de rouge à l’intérieur, et elle n’a pas le réflexe de bouger quand la femme pose sa main sur la tête. Ce n’est pas suffisant pour calmer cette inquiétude de voir autant de calme dans la maison alors qu’il y avait un brouahaha constant auparavant. Ici, on a plutôt affaire à un silence de mort et sa mère ne lui répond pas. Et puis, pourquoi elle ne voit que des inconnus ? Des inconnus qui parlent une langue qu’elle a pas mal oubliée, en plus. Mal à l’aise, Ilya laisse alors petit à petit sa crainte prendre le dessus et sent un déclic en elle-même. Comme quelque chose qui se réveillait avant de se rendormir rapidement, retournant presque en hibernation comme avant. Un pouvoir qui l’épuise sur le coup, si elle se souvient bien. Après, elle n’a plus trop de souvenirs de ce qu’il s’est passé par la suite. Juste un homme, le compagnon de la femme apparemment, assez fort pour ne pas avoir peur de la corde qu’elle a matérialisé autour de la femme et qui semble bien moins contente tout à coup en prononçant des mots russes à l’égard des autres qui l’accompagnent. L’autre, le type qui semble avoir le plus de prestance parmi tout le groupe, n’accorde aucun regard à la femme et se dirige rapidement vers Ilya qui n’est pas assez rapide pour filer. Elle se souvient surtout de son attitude presque paternelle et de sa promesse tandis que son don se scellait à nouveau et disparaissait pour quelques années encore. Une promesse douce et assurée, tandis que le regard d’Ilya, incertain, se posait vers l’intérieur de la maison, appelant silencieusement sa mère. Mais elle est trop épuisée pour faire quoi que ce soit. Elle peine même à écouter l’homme qui a compris que son pouvoir était en train de s’évaporer, mais qui lui parle comme si de rien n’était. La seule chose qu’elle peut dire, c’est qu’il semble doux, content, presque, et qu’il semble bien décider à ne pas rester là longtemps. Elle se souvient surtout d’une phrase, de ses bras chauds et protecteurs, presque : « On va bien prendre soin de toi à présent ». ❋

❋ Ilya a dix-huit ans maintenant et fait un petit séjour aux Etats-Unis. C’est la première fois qu’on l’a laissé venir seule en dehors de la Russie, et la jeune fille est assez fière de sa prestation de la journée. Son pouvoir est apparu il y a trois ans déjà, et tout a été fait dans les temps, comme on le lui avait demandé,. Elle a juste envie de profiter de ses dernières heures de liberté, maintenant, car elle va sans doute devoir rentrer à la maison pour probablement pas mal de temps désormais. Alors Ilya profite qu’elle soit non loin d’une rivière claire et limpide et s’amuse à jouer dans l’eau. Elle ne se préoccupe pas que le courant soit fort ni que sauter d’un caillou à l’autre puisse être dangereux. Et de fait, son pied finit brusquement par glisser. Sans trop comprendre ce qu’il lui arrive, la jeune fille finit par tomber dans l’eau en heurtant les rochers à demi à la surface. Elle sait nager, mais pas quand elle est à-demi assommée et qu’elle a une vilaine blessure sur son crâne.  Ce n’est que quand elle reprend ses esprits beaucoup plus tard, qu’elle se réveille dans une maison inconnue. Il lui faut du temps pour pouvoir parler, du temps aussi, pour faire taire la panique dans son esprit quand elle se rend compte que tout est étranger pour elle, qu’elle ne sait plus d’où elle vient, ni même où elle comptait aller à la fin de sa journée. Sa mémoire lui échappe, totalement, sauf son nom et certains souvenirs d’une période heureuse, quand elle avait ses parents à ses côtés. Pour le reste rien. C’est un trou noir, qui lui fait peur, et qui lui fait utiliser son pouvoir, par réflexe, et par besoin de se sentir en sécurité.

Peut-être est-ce pour cela que ses hôtes terrorisés ont vite appelé les secours quand elle arrêta son songe. Elle n’eut ni le courage de réutiliser son pouvoir sur les agents du Centre, ni l’envie de leur parler vraiment d’ailleurs. Le seul avantage qu’elle put peut-être percevoir fut leur fermeté tout en ayant une certaine douceur pour lui faire comprendre qu’il fallait partir d’ici. Et sans doute fut-ce pour cela qu’elle accepta de les suivre. Même si elle n’était absolument pas rassurée, au moins ces derniers semblaient savoir ce qu’ils faisaient et elle n’avait vraiment rien à perdre, surtout après avoir terrorisé sans le vouloir des gens qui ne lui avait fait que du bien en fin de compte.

Ilya n’a cependant toujours pas récupéré ses souvenirs après ses dix ans, et elle a toujours cette impression d’avoir oublié quelque chose d’important, sans pouvoir revenir dessus avec précision.




Derrière l'écran

Pseudo : Ambre
Prénom : /
Age : 21
Fréquence de connexion : Tous les jours
Comment avez-vous connu YAP ? : Alooors, je m’étais inscrite vers octobre, mais j’aurais pas dû m’inscrire à cette période en fait. J’ai trop eu de cours, de travaux en même temps, etc. et c’est le RP ainsi que ma présence qui en a énormément pâti. Puis, il y a eu quelques soucis dans ma famille, au niveau de leur santé, tout ça tout ça, et c’était quand même pas un temps super cool pour bien se poser ^^’ Du coup voilà, maintenant je reviens, mais je pense plus faire deux-trois réponses par semaine. Je crois que ça m’aidera à avoir un bon équilibre entre le RP et l’IRL.
Inventé ou scénario : Inventé
Quelque chose à ajouter ? : Je suis contente d’être là ^^


Code:
<pris>○ Chloé Grace Moretz</pris> ϟ Ilya Romanox

BesidetheCrocodile
Revenir en haut Aller en bas
avatar

POWER OF MIND

J'ai actuellement : 18 ans Posts : 55 Un petit secret sur moi : Ilya adore les sucreries et les pâtisseries. Les bonbons, les glaces, les gaufres, les gâteaux, elle vous mangera tout, et n’est absolument pas difficile. Elle n’apprécie pas vraiment les légumes, par contre, et serait plus capable de jouer avec que de les manger vraiment. ❋ Ilya sait parler le russe et l’anglais sans difficultés. Par contre, elle ne connait pas d’autres langues. ❋ Elle ne supporte pas les trucs gluants, cela la dégoûte un peu. ❋ Notre jeune mutante aime bien les animaux, surtout tout ce qui est relativement petit. Elle fondera rapidement devant un chaton ou un chiot, par exemple, et sera toujours partante pour jouer avec eux. En revanche, la jeune fille sera plus intimidée par les grandes bestioles, comme les chevaux, notamment. ❋ L’adolescente déteste qu’on se moque d’elle d’une façon ou d’une autre. ❋ Conséquence sans doute de son enfance vis-à-vis de laquelle elle a peu de souvenir, Ilya a peur de se retrouver seule de manière permanente, sans aucun soutien ou appui. De même, elle a peur du tonnerre, et comme elle a failli se noyer dans une rivière, récemment, elle aime beaucoup moins l'eau, tout à coup. ❋ Ilya a un caractère logique, mais elle n’aura pas forcément les bonnes réactions devant des personnes mal intentionnées. Que ce soit avec des gens qu’elle apprécie ou non, elle n’aura pas la langue dans sa poche et dira franchement ce qu’il lui passe par l’esprit. Ce qui peut, il faut le dire, lui attirer quelques ennuis. ❋ Ilya n’a pas peur des armes à feu et aime bien le sport, comme l’escrime, ou le simple fait de bouger. Avide de connaissance, elle est toujours intéressée pour faire de nouvelles découvertes. D'où, peut-être, sa totale négligence du mot "danger". ❋ La jeune fille a vécu dans un milieu assez strict, donc est assez ignorante de certaines choses qui peuvent paraître évidentes à première vue. Elle a ainsi une curiosité sans bornes, et pourra vite être fascinée par ce que vous lui racontez, quitte à vous prendre au premier degré. ❋ Ilya est amnésique et a ses souvenirs jusqu’à ses dix ans, date à partir de laquelle elle a notamment perdu ses parents. Peut-être à cause de ce manque, elle s’attache vite aux personnes qu’elle aime bien, tout en ayant parfois peur de mal faire face à ce qu’on attend d’elle.

Avatar : Chloé Grâce Moretz
Sur YAP depuis le : 25/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: Ilya Romanov ~ Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité (Antoine de Saint-Exupéry) posté par Ilya Romanov
le Dim 26 Fév - 23:30


Once upon a time

La vie est un livre, dont chaque page est encore à écrire


Généralement, Ilya n’aimait pas attendre. Encore moins dans un bureau où on ne lui faisait que poser des questions. Il faisait beau, aujourd’hui, et la jeune fille aurait préféré se promener dehors, dans les jardins du Centre, plutôt que d’être enfermée avec un type qui ne faisait gribouiller des notes. Enfin… De ce qu’elle avait pu voir, ce monsieur était sympa. Il était ouvert, attentif, et il n’avait même pas pris mal le fait qu’à leur première séance, Ilya ne lui avait presque rien sorti. Après, son arrivée au Centre avait été un peu chaotique. Elle s’y était sentie perdue, en territoire inconnu, dangereux, presque, et son absence de repères l’avait terrorisée. Il avait donc fallu du temps avant qu’elle ne veuille bien sortir de son mutisme, que ce soit avec les surveillants du Centre ou même le psychologue. En fait, la première chose qu’elle lui avait demandé après un très long temps de silence étaient l’état du couple qui l’avaient recueillie près de la rivière. Ilya avait beau agi par réflexe, elle savait qu’utiliser sur eux non pouvoir n’avait pas été la meilleure chose à faire. D’autant que bon, elle les avait terrorisés en matérialisant n’importe quoi, la peur lui tenant les entrailles. Et elle n’en était pas super fière. Quand le psychologue lui avait donc dit qu’ils allaient bien et que les Nettoyeurs avaient tout réparé, la jeune fille s’était détendue. Un peu. Suffisamment, en tout cas, pour écarter ses remords qui la taraudaient jusque-là.

Depuis, sa relation avec le psychologue s’était un peu améliorée. Sans doute savait-t-il qu’il fallait la mettre en confiance et y aller progressivement. C’était une recette qui marchait, même si sa mémoire restait obstinément close et ne voulait lui montrer aucun souvenir…

Ce trou était dérangeant car elle avait l’impression d’oublié bien des choses, trop de choses, justement. Mais si c’était agaçant, parfois Ilya se demandait aussi ce que renfermait son passé. Elle n’avait rien de concret ; juste ses souvenirs avec ses parents, et cela jusqu’à ce qu’elle atterrisse avec sa mère en Russie. Elle se voyait monter dans le taxi qui devait les faire aller chez sa tante… Et puis, plus rien. Nada. Niet. Néant.

Ce fut sur cette pensée que le psychologue décida d’ouvrir leur séance.

- Alors, comment allez-vous, Ilya ?

Son ton se voulait amical et la jeune fille se contenta d’hausser les épaules.

- Je vais bien.

- Votre tête ?

Ilya toucha mécaniquement la blessure qu’elle s’était faite en tombant dans l’eau et elle se retint de secouer la tête pour lui répondre.

- Ma blessure va mieux… Je n’ai presque plus rien, et elle ne me fait plus mal non plus. Mais ça fait presque deux mois que je suis aussi ici maintenant, ça a eu le temps de guérir…

Le psychologue se contenta d’hocher la tête, et chose surprenante, ce fut cette fois Ilya qui reprit la parole. D’habitude, elle laissait surtout l’homme parler, mais là, elle avait l’occasion d’aborder un sujet qui la tracassait depuis quelques temps.

- Maintenant que je suis guérie, je vais pouvoir partir ?

- Non.

Oh. Ce n’était même pas drôle. Ilya fit légèrement la moue avant d’avancer ses arguments.

- Mais ce n’est pas chez moi ici.

- Le Centre est la maison de tous les mutants, et vu que vous possédez un pouvoir que vous ne contrôlez pas totalement, il vaut mieux rester dans un endroit où vous serez en sécurité. Par ailleurs, et le psychologue s’arrêta de noter pour dévisager la jeune fille, vous avez votre amnésie, et tant que vos souvenirs ne vous seront pas revenus, il serait imprudent et même dangereux de vous laisser reprendre la route. Vous ne savez même pas, fit-il doucement pour ne pas la brusquer, où son vos parents ou un membre de votre famille…

C’est ce qu’elle disait, il n’était vraiment pas drôle. Avec un effort, Ilya refoula son agacement tandis qu’elle s’adossait un le siège sur lequel elle était assise en croisant les bras avec une mine têtue.

- Et si mes parents ou quelqu’un me cherchaient ?

Elle ne savait strictement pas si c’était possible, en réalité, mais bon, autant aborder cette solution tant qu’on y était.

- Dans ce cas, ils préviendront la police et si un avis de recherche survient à votre égard, vous en serez la première avertie.

Son ton était sans appel, et la jeune fille préféra renoncer pour le moment. Cela ne lui plaisait pas de rester dans un Centre qu’elle ne connaissait pas, mais elle devait avouer qu’elle n’avait manqué de rien depuis son arrivée. Enfin, elle manquait juste de certitudes. Et celles-ci avaient décidé de se cacher bien loin dans son cerveau.

Le genre de truc qui l’avait fait tourné en rond pendant des heures tandis qu’elle essayait de se remémorer ses souvenirs. Mais le psy n’avait cependant pas dit son dernier mot, qu’il s’agisse de son amnésie ou même de son intégration à l’établissement.

- Comment s’est passé votre premier contact avec le personnel du Centre ?

Ilya considéra un instant le psy avant de lui répondre. Si ça avait été elle, elle se serait sans doute contentée de réponses courtes… Mais la jeune fille se doutait qu’il voudrait des explications plus détaillées au fur et à mesure de leurs séances ici.

- Bien je suppose… Enfin, je ne sais pas. Il y a des visages que je prends l’habitude de voir, mais je ne me sens pas pour autant à la maison…

Le truc le plus ironique, dans cette histoire, c’était qu’elle ne se souvenait même pas où était son chez soi. Pourtant, la jeune fille était sincère : elle était dans une ambiance qu’elle n’avait pas vraiment connue jusque maintenant.

- Et cette atmosphère vous déplait ?

Ilya fronça des sourcils, tout en essayant en vain de trouver quelque chose qui pourrait expliquer son ressenti.

- Non. Mais c’est nouveau. Je veux dire, il semble y avoir des règles, mais sans qu’on soit dans une atmosphère prête à éclater à tout moment…

- Vous croyiez que ce serait comme ça ?

Ilya ouvrit la buche, la referma, la rouvrit encore et fronça des sourcils. Ce psy la perturbait, avec ses questions bizarres.

– Et comment aurais-je dû le prendre ? finit-elle par rétorquer. Quand les trucs… les Recruteurs sont arrivés, j’avais juste la trouille. Et, je ne les connaissais pas, ces agents spéciaux. Comment j’aurais pu être rassurée si en plus je ne savais même pas comment je m’étais retrouvée là ?

- Mais on a dû tout vous expliquer. Vous dire qu’il y avait un Centre, d’autres mutants, et que des personnes allait bien prendre soin de vous. Quelle a été votre réaction à ce moment-là ?

Ilya ouvrit la bouche pour rétorquer à nouveau d’un ton plutôt acide avant de la refermer et de prendre sur elle-même. Elle ne savait même pas pourquoi elle s’emportait. Peut-être parce qu’elle était frustrée de ne plus rien se souvenir avant ce moment avec les Recruteurs… Ou peut-être qu’elle était frustrée d’être tombée dans l’eau comme une idiote.

- Je n’en avais rien à battre, du Centre… Je voulais juste rentrer… Et je me sentais coupable aussi. Je me demandais ce que j’avais fait. Comme si j’avais commis une boulette énorme.

- Se noyer dans la rivière n’était effectivement pas la plus brillante idée qui soit, fit le psychologue avec un sourire.

Ilya le fusilla du regard mais ne rétorqua rien. Elle préférait faire mine de bouder, même si finalement, elle n’avait jamais rechigné à répondre aux questions du psychologue quand celui-ci lui en posait.

- Et les mutants ? N’étiez-vous pas contente qu’il y en ait d’autres comme vous ?

- Je ne sais pas, fit la jeune fille d’un ton cette fois plus calme. Ca ne me surprenait pas plus que ça, en fait. Je savais sans savoir qu’ils existaient. Et j'en avais pas grand chose à faire…  La seule chose dont j'avais envie, c'était de revenir en arrière. Je veux dire, avant que je ne tombe dans la rivière.

- Vous n’avez toujours pas d’autres souvenirs ?

Ilya secoua la tête d’un air presque désolé pour formuler sa réponse. Elle cherchait pourtant, mais elle avait enseveli ses souvenirs au fin fond de sa mémoire, ce n’était pas possible autrement. Le silence revint un instant tandis que psychologue prenait quelques notes, puis il aborda un autre point fondamental dans sa vie et même celle du Centre.

- Vous avez un pouvoir il me semble.

Lentement -  très lentement, même -, Ilya hocha la tête. C’était bien un des points dont elle rechignait à parler. Peut-être parce qu’elle le considérait comme sa seule protection face aux individus qu’elle ne connaissait pas. Et si la jeune fille voulait bien considérer le Centre comme… une sorte de maison de fortune qui l’avait bien aidée, elle n’était toujours pas convaincue qu’elle devait vraiment parler de son don à quelqu’un d’autre qu’à ceux à qui elle en avait déjà parlés.

Sauf qu’elle ne savait plus à qui elle s’était confiée, et c’était quelque peu problématique.

- Nous allons essayer de revenir un peu vers le passé malgré votre amnésie. Vous souvenez-vous de quand vous avez muté ?

Une grimace avait accueilli sa déclaration, grimace dont le psychologue n’avait absolument pas tenu compte. Il tint néanmoins à préciser qu’elle pouvait prendre son temps pour répondre, et Ilya laissa le silence s’installer, espérant peut-être qu’il abandonnerait en chemin. On ne savait jamais, après tout. Il y aurait peut-être un miracle, genre, une alarme incendie providentielle. Mais... mais non en fait.

Et puis, le psy tenait bon, alors ce fut Ilya qui céda la première. Avec un soupir, elle se radossa contre sa chaise et prit la parole après avoir hésité quelques secondes. Elle n’avait visiblement pas le choix…

- Je suppose qu’il s’est passé un truc-là, alors. A la maison de ma tante. Mais je ne sais plus quoi. Devant le regard interrogatif du psy, elle précisa : C’est la maison où on est allée Maman et moi. Papa… devait nous suivre d’un jour ou deux. Je crois.

-Et pouvez-vous me dire pourquoi vous êtes déplacées là-bas ?

- Pour des retrouvailles. Elle marqua une pause. Je pense. Je ne suis plus tout à fait sûre. Mais il me semble que j’ai eu la peur de ma vie à cet endroit-là. C’est comme si j’étais seule et je déteste être seule. C’est là que mon truc s’est réveillé.

Le psychologue ramena ses lunettes plus haut sur son visage. Il semblait réfléchir pour raccorder les deux bouts et elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir.

- Et quelque chose s’est déclenché là-bas ? Vous aviez peur ? Vous avez eu une surprise qui vous a fait plaisir ?

Ilya le regarda et haussa les épaules.

- Le truc bien, c’était la neige. J’avais trop envie d’aller jouer dedans, et un léger sourire s’esquissa sur ses lèvres. Pour disparaître ensuite quand elle aborda le sujet suivant. Mais sinon, je m’ennuyais et c’est quand j’ai… voulu rentrer ? Qu’il me semble que j’ai eu la trouille. Puis qu’il y a comme eu un déclic en moi.  Et j’étais épuisée après. Donc peut-être que mon pouvoir était là. Ou peut-être pas. Je n’arrive pas à aller plus loin que ça… Et je n’arrive pas à savoir qui il y avait non plus.

Ilya marqua une pause tout en réfléchissant et elle finit par reprendre la parole sans savoir si ça intéresserait vraiment le psy.

- Il y a une autre fois où il me semble que j’ai été surprise. Je ne sais plus où, je ne sais plus quand, mais j’avais réussi à faire apparaitre quelque chose, je crois. Avec mon pouvoir. Du coup, à ce moment-là, j’ai juste après été folle de joie avant d’aller courir le dire à quelqu’un, parce qu’on m’avait dit de prévenir quelqu’un.

- Qui ?

- Je ne sais pas, bougonna-t-elle. C’était assez frustrant de dire autant de fois la même réponse au cours d’un entretien. Mais à quelqu’un.

- Les dons n’emplissent pas toujours de joie la plupart d’entre vous, finit par observer le psychologue après un temps de silence.  Donc peut-être l’avez-vous accepté en deux temps. Et aujourd’hui, comment vous sentez-vous vis-à-vis de votre don ?

- Je l’aime bien, fit tranquillement Ilya. Il est super pratique quand j’ai oublié un truc ou que je désire avoir quelque chose. Et si quelqu’un a besoin d’un objet en particulier, tant qu’on ne me demande pas quelque chose de trop énorme, je peux le lui donner. Donc c’est cool. Ca aide tout le monde et puis… Puis voilà ?

Elle se redressa brusquement avec un grand sourire au lèvre.

- Genre, vous avez besoin de quelque chose ?

Un instant, le psy la regarda comme si elle était folle, puis il finit par ouvrir la bouche avec une certaine hésitation.

- Je voudrais un café.

- Non, ça, c'est pas du jeu, fit Ilya avec une certaine moue. Je ne peux pas matérialiser de la nourriture ou du liquide. Enfin, si peut-être, mais ça aura aucun goût, et ça ne vous apportera rien. J'ai déjà testé en essayant de me faire un gâteau au chocolat je crois. Mais c'était infect. Elle marqua une pause. Après, si vous aimez les trucs pas bons, je peux vous faire un truc.

Ce serait bizarre, mais Ilya attendit patiemment la réponse du psy, sans véritablement remarquer qu'elle avait fini par quitter son mutisme habituel. Et si le psy s'en fit peut-être la réflexion, il décida néanmoins de satisfaire la jeune mutante.

- Alors un bic ? Je n'ai bientôt plus d'encre dans celui-ci.

- Ca c'est facile, acquiesça Ilya. Mais il ne tiendra pas toute la journée, prévint-elle, alors que l'objet apparaissait sous les yeux ébahis du psy. [color=#186930Mes créations disparaissent, comme ce n'est pas vraiment "réel".[/color]

L'homme devant elle resta un instant immobile devant ce qu'elle avait créé, puis se reprit comme s'il essayait de reprendre pied avec la réalité. Amusée, Ilya le vit prendre le nouveau bic d'une main hésitante, avant de toussoter et d'ouvrir la bouche à nouveau.  

- Donc, si vous deviez choisir, vous ne regretteriez pas d’être mutant ?

Cette question la laissa un instant muette, puis la jeune fille finit par hausser les épaules.

- Je ne vois pas pourquoi… hésita Ilya. Les pouvoirs, c’est bien. Et puis, on peut être utile ainsi. Et je veux dire. C'est ce qu'on nous demande d'être non ? Utile, efficace, tout ça, tout ça. C'est normal... je me trompe ?

Elle vit le psy froncer des sourcils, marmonner quelque chose dans sa barbe comme s'il n'était pas d'accord, et il reprit la parole, presque d'un ton sévère.

- Votre pouvoir peut être utile. Mais vous ne devez pas vous réduire à votre don. A votre âge, votre but doit être de goûter à la vie et c'est un des buts du Centre.

Un "hum" peu convaincu lui répondit, et peut-être parce qu'il considérerait qu'il allait se heurter à un mur, le psy décida de changer de sujet.

- Depuis votre arrivée, comment se passe votre vie dans le Centre ?

Tortillant une mèche de ses cheveux, Ilya regarda un instant la fenêtre derrière le psy comme si c’était la chose la plus intéressante du monde, et réussit finalement à trouver les mots qu’elle cherchait.

- Au début, j’étais un peu perdue. Je ne savais pas vraiment ce qu’on me voulait, et je ne savais pas vraiment comment réagir. Après… Je suppose que ça va mieux ? Disons que je m’en sors pas trop mal. Mais je ne sais pas non plus ce que je dois faire.

- Vous reposer est la meilleure option qui soit pour le moment.

Ilya faillit bien rétorquer qu’elle n’en avait rien à battre de se reposer et rester gentiment dans sa chambre. Ce n’était pas ce qu’on lui avait appris. Et puis, c'était un peu nul aussi : c'était mieux de bouger, de découvrir, de voir des contrées inconnues, tout ça tout ça quoi.

Mais elle n'était pas sûre de le convaincre, aussi embraya-t-elle directement sur le reste de sa réponse.

- Du coup, je suppose que le Centre est bien… J’aime bien la cantine. Et le Centre est grand, donc on peut tout visiter. Et ça a l’air bien organisé aussi. Que ce soit au niveau des cours ou de la sécurité.

- Donc vous vous y sentez bien ?

Ilya plissa légèrement le front.

- Je ne sais pas. Il est bien foutu. Et on peut s’y sentir bien. Il m’a bien accueillie jusqu’ici, et je n’ai plus le stress des premiers jours. Mais je suppose que ça ira mieux quand je connaîtrai plus de gens…

Et elle commençait à s’ennuyer quand même en passant.

- Et comment considérez-vous ce qu’il enseigne ou la sécurité mise en place ?

La jeune fille eut la présence d’esprit de ne pas dire que « c’était chiant », ce qui aurait été un petit mensonge il fallait le dire. En soi, elle aimait bien ces moments passés en classe, cela lui permettait d’apprendre. Surtout qu’il y avait pas mal de matières qu’elle ne maîtrisait pas, fautes de connaissance de sa part. Après… Il y avait des trucs plus palpitants quand même. Aller dans le gymnase ou se promener aux alentours du Centre l’attirait quand même plus que de rester tranquillement dans son coin. Quant à la sécurité…

- Le Centre a l’air bien armé pour réagir. Donc oui ? Je l’ai pas vraiment testée donc je ne sais pas, fit la mutante, sur un ton légèrement malicieux. Sinon, les cours sont encore assez intéressant. J’aime pas les sciences. Mais j’adore l’histoire, par contre, j’ai l’impression d’avoir loupé pleiiins de trucs, et un sourire sincère vint naître sur son visage, avant qu’elle n’aborde cash une question qui lui semblait de plus en plus intéressante. Je peux partir ?

Le « non » qui lui répondit la déçut, et une moue apparut d’ailleurs sur son visage, mais une lueur d’espoir réapparut dans ses yeux quand le psy devant elle lui indiqua qu’il avait juste une dernière question.

- Votre don. Vous le contrôlez assez pour ne mettre en danger personne ?

Un peu surprise, Ilya ouvrit la bouche, la referma, puis tenta une nouvelle réponse avant de renoncer à nouveau. C’était quoi cette question ?

- Ben. Oui ? Sauf si vous considérer que matérialiser un bic est dangereux, fit-elle d’une légère voix railleuse.

L’homme devant elle n’en démorda pas.

- Mais vous savez faire plus que matérialiser un bic. Vous savez quelles sont vos limites ?

Un moment, Ilya le considéra, avant de lâcher, presqu’à contrecoeur, comme si elle dévoilait ses faiblesses :

- La taille, la complexité de l’objet et mon imagination. Genre. Je sais pas moi. Je peux vous dessiner une tasse. Mais elle sera toujours temporaire et ne sera jamais vraiment réelle.

- Mais vous pouvez inventer des choses pratiques.

- Peut-être. Sans doute. Considérez que je peux tout vous apporter, tant que ce n’est pas trop compliqué non plus. Je peux vous donner un bic, une feuille, un manteau, une vitre, un sabre, un bol, un filet, je sais pas moi. Mais oui, je le maîtrise. Son front se plissa légèrement. Pourquoi je ne le maîtriserai pas ?

Et pourquoi était-elle ainsi agacée ? Elle avait hâte de partir bien sûr, mais la question de la maîtrise lui avait paru évidente. Sauf quand elle était terrorisée, mais c’était autre chose. Après, peut-être était-ce parce que l’entretien lui semblait un peu trop long. Ou parce que la maîtrise était la principale chose qu’on lui avait demandée, même si elle était loin de tout savoir faire à la perfection. Ilya écarta cependant cette pensée en se levant de manière dynamique, impatiente de se remettre à visiter des coins qu’elle ne connaissais pas encore.

- Je peux m’en aller ?

L’accord du psy la soulagea plus qu’autre chose et elle sortit enfin de la pièce où elle se trouvait. Peut-être avait-il compris qu'il n'obtiendrait plus rien d'elle aujourd'hui. Ou peut-être pas. De toute manière, elle était sortie, maintenant : il fallait juste voir quel lieu serait sa prochaine cible dans le Centre. Ilya était loin d'avoir tout découvert, après tout, alors elle était impatiente de voir ce qu'il lui réservait, jusqu'à ce que les choses changent pour ce qui la concernait...

BesidetheCrocodile
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ENFORCE THE LAW

J'ai actuellement : vingt-neuf ans, la trentaine se rapprochant trop rapidement à mon goût, j'ai l'impression que le temps passe trop vite Posts : 755 Un petit secret sur moi : j'ai cédé à le tentation de la chair il y a de cela quelques années. Aaron n'est au courant de rien... Et malheureusement, ce qui complique encore plus la chose, c'est qu'il s'agissait de son frère, Jesse. Entre ça et mon frère Sam qui ne supporte pas mon fiancé, je vous assure que les réunions de famille sont un pur bonheur.


Avatar : emilia clarke
Crédits : tearsflight(avatar) - louli(fiche de don)
Pseudo : Luleaby
Sur YAP depuis le : 25/08/2015

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: Ilya Romanov ~ Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité (Antoine de Saint-Exupéry) posté par Prisca Headey
le Lun 27 Fév - 4:04

C'est trooooop cool de te voir revenir parmi nous excited Rebienvenue chez toi ma belle et si tu as des questions, n'hésite pas à nous contacter !



 
you're my flashlight
I GOT ALL I NEED WHEN I GOT YOU AND I, I LOOK AROUND ME AND SEE A SWEAT LIFE, I'M STUCK IN THE DARK BUT YOU'RE MY FLASHLIGHT, YOU GETTING ME THROUGHT THE NIGHT ›‹
Revenir en haut Aller en bas
avatar

POWER OF MIND

J'ai actuellement : 18 ans Posts : 55 Un petit secret sur moi : Ilya adore les sucreries et les pâtisseries. Les bonbons, les glaces, les gaufres, les gâteaux, elle vous mangera tout, et n’est absolument pas difficile. Elle n’apprécie pas vraiment les légumes, par contre, et serait plus capable de jouer avec que de les manger vraiment. ❋ Ilya sait parler le russe et l’anglais sans difficultés. Par contre, elle ne connait pas d’autres langues. ❋ Elle ne supporte pas les trucs gluants, cela la dégoûte un peu. ❋ Notre jeune mutante aime bien les animaux, surtout tout ce qui est relativement petit. Elle fondera rapidement devant un chaton ou un chiot, par exemple, et sera toujours partante pour jouer avec eux. En revanche, la jeune fille sera plus intimidée par les grandes bestioles, comme les chevaux, notamment. ❋ L’adolescente déteste qu’on se moque d’elle d’une façon ou d’une autre. ❋ Conséquence sans doute de son enfance vis-à-vis de laquelle elle a peu de souvenir, Ilya a peur de se retrouver seule de manière permanente, sans aucun soutien ou appui. De même, elle a peur du tonnerre, et comme elle a failli se noyer dans une rivière, récemment, elle aime beaucoup moins l'eau, tout à coup. ❋ Ilya a un caractère logique, mais elle n’aura pas forcément les bonnes réactions devant des personnes mal intentionnées. Que ce soit avec des gens qu’elle apprécie ou non, elle n’aura pas la langue dans sa poche et dira franchement ce qu’il lui passe par l’esprit. Ce qui peut, il faut le dire, lui attirer quelques ennuis. ❋ Ilya n’a pas peur des armes à feu et aime bien le sport, comme l’escrime, ou le simple fait de bouger. Avide de connaissance, elle est toujours intéressée pour faire de nouvelles découvertes. D'où, peut-être, sa totale négligence du mot "danger". ❋ La jeune fille a vécu dans un milieu assez strict, donc est assez ignorante de certaines choses qui peuvent paraître évidentes à première vue. Elle a ainsi une curiosité sans bornes, et pourra vite être fascinée par ce que vous lui racontez, quitte à vous prendre au premier degré. ❋ Ilya est amnésique et a ses souvenirs jusqu’à ses dix ans, date à partir de laquelle elle a notamment perdu ses parents. Peut-être à cause de ce manque, elle s’attache vite aux personnes qu’elle aime bien, tout en ayant parfois peur de mal faire face à ce qu’on attend d’elle.

Avatar : Chloé Grâce Moretz
Sur YAP depuis le : 25/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: Ilya Romanov ~ Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité (Antoine de Saint-Exupéry) posté par Ilya Romanov
le Lun 27 Fév - 10:50

Merciii friend

J'hésiterai pas s'il faut ! Et merci pour votre accueil ! mimi
Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 27 ans Posts : 73 Un petit secret sur moi : Autant qu’elle joue du violon et de la guitare, elle adore chanter. Il n’est pas impossible de l’entendre chanter à toute heure de la journée, y compris pendant ses heures de travail (où elle fait des rondes qui l’ennuie énormément, parfois) ❋ Elle a pris de nombreux cours de secourisme pendant sa formation en tant qu’agent spécial même si ça ne faisait pas partie du programme. Au moins, elle sait que ça sera utile et que ça l’aidera peut-être à sauver la vie de quelqu’un. ❋ Kosovare de naissance, elle est la victime collatérale de rixes entre les peuples albanais et serbes dans son pays, qui n’ont pas toujours trouvé la paix malgré leur indépendance en 2008. Elle a alors 8 ans et manque de trouver la mort. Suite à cela, ils ont décidé de changer de vie de manière radicale et de s’installer en Californie avec ses parents qui lui permettent aussi d’être soignée de manière beaucoup plus convenable. Destination qui n’a pas choisie au hasard puisque c’est le pays de naissance de sa mère, Malia. ❋ Son asexualité vient peut-être de son séjour à l'hôpital après avoir été la victime d'attentat serbe sur le territoire kosovare en 2017 : aujourd'hui, elle a des cicatrices des balles qui l'ont traversée sur la cuisse et à l'épaule. Shiloh est assez complexée par les traces qu'elles ont laissées, surtout quand elle doit expliquer pourquoi elle a ça sur le corps. A côté de ça, ça ne l'empêche pas de vouloir des enfants un peu plus tard. ❋ Elle parle couramment l’albanais, le serbe et l’anglais. Arrivée aux Etats-Unis, elle a commencé à apprendre l’espagnol qu’elle ne parle pas forcément très bien. ❋ Pour se faire un petit supplément de salaire et combler son emploi du temps, il lui arrive assez fréquemment de bosser au Dispensaire où elle y retrouve quelques collègues mais surtout des apprentis mutants avec lesquels il lui arrive très souvent de faire connaissance. ❋ Elle possède un Rottweiler qu'elle a nommé Nyx. Elle ne l'a pas nommé ainsi en l'honneur de la déesse grecque, mais en celui de son personnage favori. Il est parfaitement dressé et contrairement à ce que les gens peuvent penser, il est incroyablement affectueux. Elle est très proche de son chien et l'emmène partout où elle peut l'amener.



Avatar : Karen Gillan
Pseudo : crowe
Sur YAP depuis le : 05/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: Ilya Romanov ~ Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité (Antoine de Saint-Exupéry) posté par Shiloh Zarkov-Raeken
le Lun 27 Fév - 13:54

Rebienvenue chez toi ! heart6



LET ME DISARM YOU

I will not die in the night but in the light, of the sun with the ashes of this world in my lungs. But who am I to say let's all just run away ? © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

YOUR SAFETY IN OUR HANDS

J'ai actuellement : 35 ans (1 mars 2001) Posts : 1088 Un petit secret sur moi : Je ne louperai le SuperBowl pour rien au monde ϟ J'ai couché avec ma meilleure amie, Prisca, il y a de ça plusieurs années. Il se trouve malheureusement que c'est également ma belle-soeur ϟ On garde le secret de cette aventure depuis pas mal de temps maintenant, surtout qu'elle va bientôt se marier à mon petit frère, Aaron ϟ J'ai une sorte de problème avec les relations sérieuses, peut-être est-ce lié au fait que j'ai un penchant pour une belle brune non disponible ϟ En tous les cas, une belle blonde du nom de Roxann est en bonne voie pour me faire changer d'avis et m'enlever Prisca de la tête.


Avatar : Jensen sexy Ackles
Crédits : okinnel (signature) Puckessa (avatar)
Pseudo : BesidetheCrocodile
Sur YAP depuis le : 23/08/2015

Fiche de don
Description du don :

Voir le profil de l'utilisateur
Message Re: Ilya Romanov ~ Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité (Antoine de Saint-Exupéry) posté par Jesse Stevens
le Mar 28 Fév - 22:54


Ta fiche est validée
C'est parti pour l'aventure !



Bienvenue parmi nous  heart5

J'avais oublié à quel point tu pouvais pondre des pavés gigantesques renverse Mais c'est toujours autant un véritable plaisir de te lire girl Bon retoooour parmi noooous heart5


Ca y est, l'ultime étape de ton inscription sur le forum vient de toucher à sa fin et c'est avec plaisir que nous t'accueillons dans nos rangs  On espère de tout cœur que tu parviendras à faire ton trou rapidement parmi nous et pour te faciliter la chose, il te reste quelques détails à régler

Afin de te faire rapidement des liens pour pouvoir rp avec le reste de nos membres adorés, rien de mieux que de créer ta fiche de liens. Il est également important de recenser le prénom et le nom ainsi que l'éventuel don de ton personnage dans les différents bottins correspondants. On te demandera également de bien vouloir renseigner le logement qu'occupe ton personnage ainsi que son emploi, s'il est employé par le Centre. Et c'est par ici pour s'enregistrer dans tous ces bottins. Petit bonus pour les mutants, la fiche de don permettra de fixer un peu les limites et évolutions possibles de ton don. En prime, il est également possible de modifier ta feuille de personnage.

Pour te permettre de t'intégrer au mieux, nous te proposons de participer au flood des bizuts où tu pourras faire la connaissance de nouveaux comme d'anciens membres du forum (promis, on ne mange pas ). Une foire aux rp te permettra également de trouver de nouveaux partenaires de jeu !

Finalement, rendez-vous ici pour soutenir le forum et nous permettre d'avoir encore plus de mutants dans nos rangs  : coups de boost. Pour donner ton avis de façon générale sur le forum, le livre d'or est fait pour toi et n'hésite pas à utiliser le cahier des doléances quand tu auras la moindre question, suggestion ou requête  


Sache que l'ensemble du staff est ta disposition et que si tu as la moindre question ou le moindre soucis, tu peux venir nous trouver par MP. Nous espérons de tout cœur que tu feras de YAP ta maison et que tout ceci n'est que le début d'une longue aventure avec nous  
   
BesidetheCrocodile


stuck in love
They could steam up windows with their kisses, but as soon as they started using their mouths for other things — like talking — everything got so complicated. •• ALASKA
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Natasha Stepanovna Romanov,ou la nouvelle admiratrice de Tom
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» Fais tes preuves... (PV Pix et Illu')
» Fais-moi peur [PV Julian Rollwers]
» Et puis merde, j'me fais chier moi ! {Free. Profites-en !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You are Powerful :: Votre Personnage :: Arrivée à New York :: Fiches validées-